Écouter
Pochette Appetite for Destruction

Appetite for Destruction

(1987)
12345678910
Quand ?
7.2 10 2326 20
  1. 18
  2. 28
  3. 20
  4. 40
  5. 94
  6. 228
  7. 528
  8. 705
  9. 422
  10. 243
  • 2.3K
  • 204
  • 134
  • 17

Liste de morceauxAppetite for Destruction

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:33)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:22)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:28)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:23)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:48)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(6:45)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:39)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:51)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:57)
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:17)
Match des critiques : les meilleurs avis Appetite for Destruction
VS
Appetite for Rock N' Roll

Si je ne devais retenir qu'un album, je retiendrais celui-ci, l'album qui a vu la naissance de l'un des plus grands groupes de rock de l'histoire. Cet album qui réunie deux rocks stars mythiques que sont Axl Rose et Slash, qui comme tout le monde le sait sont depuis maintenant presque 20 ans en froid et qui font chacun leur carrière de leu côté et fond de très très bonne chose tout les deux (même si je dois l'avouer j'ai plus un faible pour Chinese Democracy que pour les albums de Slash)....

17
Fight : Ressenti Vs Intellectualisation

Maintes et maintes fois j'ai repoussé mon affrontement vis à vis de cet opus des gun's & Roses. Sauf qu'il fallait qu'en vienne à parler de la bande de celui qui est devenu une sorte d'hymne au botox ce qui symbolise bien tout l'excès qui caractérise ces joyeux lurons. Cependant au lieu de faire un décryptage appuyé de cet opus comme j'aime le faire à mon habitude, je vais tenter de réaliser un autre exercice de style et par ce biais de comprendre pourquoi cet album ne me créé pas de plaisir à... Lire l'avis à propos de Appetite for Destruction

3 3
Critiques : avis d'internautes (20)
Appetite for Destruction
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Where do we go now ?

Alors cet album squatte la première place de mon top 10 depuis le début, peut être que ça changera un jour mais j'en doute sérieusement . Si je devais partir sur une île avec seulement 3 albums je prendrai 7th Son Of A 7th Son, Highway To Hell et celui ci . Dans ma vie il y a un avant et un après Appetite For Destruction . Bref si vous n'avez pas compris que cet album est important pour moi je... Lire la critique de Appetite for Destruction

36 22
Avatar thomasete
10
thomasete ·
Faim de destruction

On va où maintenant ? Bienvenue dans la jungle où l'herbe est verte et les filles sont jolies. Je pense beaucoup au sexe, toujours affamé sans vraiment me soulager alors si t'as quelque chose à perdre, j'ai quelque chose pour toi. Viens avec moi, ne me demande pas où car j'en sais rien. Je tâcherai de te gâter et même si j'ai pas de tunes on fera comme si. J'émerge vers 7h et je sors du... Lire la critique de Appetite for Destruction

23 19
Avatar Lazein
10
Lazein ·
Critique de Appetite for Destruction par JB Lynde

Dans l'histoire du Rock, il y a des albums et des groupes qui marquent leur temps, et ceux d'après. Ce premier album des Guns plonge d'emblée l'auditeur dans un univers protéiforme où le rock est gras, saturé, lourd. Les guitares de Slash et d'Izzy plantent un décor où les solos et riffs du Chevelu à haut de forme font instantanément mouche et les rythmiques bien ancrées. Du rock brut... Lire la critique de Appetite for Destruction

1
Avatar JB Lynde
9
JB Lynde ·
Découverte
Critique de Appetite for Destruction par MrBrownstone

1987. Une bande de loubards qui sort tant bien que mal un disque malgré des problèmes d'addiction à diverses drogues. Un chanteur moins égocentrique qu'aujourd'hui, et des membres bien moins attirés par le fric qu'aujourd'hui, ça donne ça ; un album brut, mais néanmoins très travaillé. Et pour la première fois dans l'histoire de la scène rock hollywoodienne des années 80, l'apparition de textes... Lire la critique de Appetite for Destruction

21
Avatar MrBrownstone
10
MrBrownstone ·
Critique de Appetite for Destruction par FlyingMan

J'ai beau détester le Hard Rock eighties peroxydé de Sunset Boulevard avec ces affreuses pochettes à la Iron Maiden, Guns'n' fucking Roses feront à tout jamais figure d'exception chez moi. Des membres aux looks clichés, la chevelure blondasse en brosse à chiottes, un titre d'album provoc' à deux balles, et pourtant... Appetite For Destruction reste un monument du rock'n'roll. Formé en 1985, il... Lire la critique de Appetite for Destruction

3
Avatar FlyingMan
9
FlyingMan ·
Toutes les critiques de l'album Appetite for Destruction (20)
Vous pourriez également aimer...
Dernières actions sur cet album Appetite for Destruction
Plus d'actualité