Chronique d'une adolescence difficile.

Avis sur Korn

Avatar moumoute
Critique publiée par le

Quand j'avais 14 ans, j'aimais bien le métal, le néo métal et tous ces trucs. Les premiers disques que j'ai achetés avec mon argent de poche durement gagné en vaisselles frottées et pelouses tondues étaient alors Nervermind, Paranoid, et l'eponyme RATM. On a fait pire me direz-vous.

J'aimais bien parce que ça me donnait de l'énergie (intérieurement) et que c'était pas de la merde commerciale (et toc!) donc c'était bien. Même qu'on débattait pour savoir si tel ou tel groupe c'était pas par hasard devenu de la merde depuis que ça passait à la radio et que donc c'était commercial. On a fait mieux me direz-vous.

Peu importe, avec mes potes skateurs, (ouais je faisais du skate, enfin je roulais... Oui, bon j'en avais un, c'est déjà ça), on aimait bien le métal et le rock aussi, et eux ils aimaient bien Korn et moi je connaissais pas. Alors j'ai essayé d'écouter. A l'époque il y avait Untouchables, je l'ai acheté. Et puis j'ai trouvé ça franchement à chier. Ensuite je me suis rappelé que le groupe existait depuis longtemps et que donc le dernier c'était peut être devenu du commercial donc nul pour du métal. Ouf.

Alors j'ai écouté le premier. Et j'ai trouvé ça à chier. Un peu moins que le dernier, mais franchement nul quand même. Cette basse dégoulinante qui ne mène à rien, cette absence totale de rythmique cohérente avec un batteur aléatoire, un guitariste qui brille par son absence et un chanteur au bord du suicide vocal à chaque mot prononcé. Le tout avec en prime l'audace d'anesthésier toute forme de mélodie.

Puis j'ai voulu dire à mes potos que "Korn c'est un peu nul non?", mais ils aimaient vraiment ça. Gros moment de solitude devant la chaîne HiFi à chaque écoute. Je ne comprenais pas. J'osais déjà pas leur dire que je savais pas faire de skate ("je m'entraine dans mon garage tous les jours!", alors qu'en vrai je jouais à FFIX), j'allais pas leur dire en plus que j'aimais pas Korn.

J'ai donc fais ce que toute personne un tant soit peu censée n'aurait jamais osé faire : J'ai tagué KORN (avec le R à l'envers et tout) sur mon sac à dos, pour bien montrer aux autres collégiens que moi j'écoute pas de la merde commerciale, je suis différent et j'ai du goût. J'ai même acheté le t shirt de untouchables. C'est triste.

L'adolescence, c'est nul. Korn aussi.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 424 fois
22 apprécient · 10 n'apprécient pas

Autres actions de moumoute Korn