Écouter
Pochette Unknown Pleasures

Unknown Pleasures

(1979)
12345678910
Quand ?
8.0 10 3609 32
  1. 10
  2. 10
  3. 18
  4. 50
  5. 86
  6. 181
  7. 518
  8. 1074
  9. 1021
  10. 641
  • 3.6K
  • 354
  • 421
  • 26

Liste de morceauxUnknown Pleasures

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:32)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:49)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:05)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:29)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:47)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:57)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:55)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:38)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:16)
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:52)

PostsUnknown Pleasures

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur cet album ?
Match des critiques : les meilleurs avis Unknown Pleasures
VS
Avatar GalileoFigaro
6
Plaisirs inconnus... vraiment inconnus

Unknown Pleasures est un immense paradoxe pour moi, en cela qu'il est l'un des très rares albums à réveiller mon caractère bipolaire. Je n'ai pas aimé écouter cet album. A part deux ou trois chansons à sauver, l'album se constitue d'un lot de marasme macabre et de de distorsions funestes. Pourtant, ça partait plutôt bien, Disorder est assez agréable à écouter (agréable n'est pas ici synonyme de joie, attention). Mais les chansons suivantes se retrouvent rapidement rattrapées par une...

4 2
Je le ré-écoute le jour de ma mort.

À mon arrivée en école de musique on ne cessait de me parler de ce groupe comme d'un messie, qu'il fallait absolument que j'écoute, que c'était des génies, et j'en passe. Rebelote avec mon arrivée sur SensCritique où Unknown Pleasure se voit attribué une place tout à fait honorable dans le top 111 et croule sous les éloges des membres. Ainsi pour ne pas rester captif derrière les barreaux de ma mauvaise foi me prit un jour où je décidai dans un élan d'impulsivité de faire l'acquisition des... Lire l'avis à propos de Unknown Pleasures

9
Critiques : avis d'internautes (32)
Unknown Pleasures
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Quand la musique fait perdre le contrôle

http://youtu.be/ncJ8FCvCofw "Unknown Pleasures" n'est pas un album, c'est un jalon qui a balisé mon existence. J'étais adolescent, donc à fleur de peau, quand je l'ai écouté pour la première fois. A l'âge où beaucoup ont été amis avec le Biactol, j'ai personnellement fait connaissance avec la mélancolie, le... Lire l'avis à propos de Unknown Pleasures

48 11
Avatar takeshi29
10
takeshi29 ·
Division de la joie, multiplication de la peine

Des bons gars pourtant ces Joy Division. Propres sur eux en plus. Bien coiffés, bien sapés, bien sous tout rapport. Pas comme ces petits branleurs de Sex Pistols qui font les cons au fond de la classe. Non, pas du tout ce genre. Alors, c'est quoi qui a merdé ? Parce que là, tout de même, le truc a dérapé sévère dans le jus de pâté, faut reconnaître. Imaginez les gentils du premier rang qui se... Lire la critique de Unknown Pleasures

28 10
Avatar Pheroe
9
Pheroe ·
Critique de Unknown Pleasures par AWolfAtTheDoor

Joy Division est un groupe britannique formé en 1977 autour de Ian Curtis. En seulement trois années et deux albums majeurs, ces quatre musiciens (Bernard Sumner, Peter Hook et Stephen Morris accompagnent Ian Curtis) vont marquer l'histoire de la musique rock. Unknown Pleasures sort en 1979. On y découvre un chanteur à la voix peu commune (certains diront qu'il chantait faux), exprimer des... Lire l'avis à propos de Unknown Pleasures

11
Avatar AWolfAtTheDoor
10
AWolfAtTheDoor ·
Critique de Unknown Pleasures par WinstonBdrsmith

Une bombe sonore froide dans un contexte où le rock pop s'essouffle. Avec cet album le rock va prendre un virage important et reprendre un second souffle. On donne souvent la paternité de la new wave à Joy Division mais cet album aura aussi influencé grand nombre de groupes rock et electro (Moby entre autre), aujourd'hui encore.... Bref on aime Joy pour ses sonorités cold décalées mais aussi... Lire la critique de Unknown Pleasures

4
Avatar WinstonBdrsmith
8
WinstonBdrsmith ·
Découverte
Sombrement beau.

Il est peut être l'album le plus important de toute ma collection et je pèse mes mots. Il est difficile de rester indifférent à la voix si particulière de Ian Curtis. Elle n'est peut être pas aussi mélodieuse qu'un Bono de U2 ou encore puissante qu'un James Hetfield des premiers jours avec Metallica mais j'ai rarement entendu une voix inspirant la souffrance. A l'époque, Ian Curtis savait déjà... Lire l'avis à propos de Unknown Pleasures

5 1
Avatar LesterBangs
10
LesterBangs ·
Toutes les critiques de l'album Unknown Pleasures (32)
Vous pourriez également aimer...
Dernières actions sur cet album Unknown Pleasures
Plus d'actualité