Avis sur

White Blood Cells

Avatar Parry
Critique publiée par le

Bien Plus Blues et plus Primitif que son grand frère "Elephant" considéré a tort come le meilleur album
du duo de Détroit, on atteint ici un sommet de sauvagerie electrique . Jack White se mue en Robert Johnson des Année 2OOO , et Meg White frappe sur ses futs tel un pachyderme en rute.
Avec White Blood Cells, le rock'n roll est enfin de retour

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 174 fois
7 apprécient

Autres actions de Parry White Blood Cells