|

Goscinny en aurait pleuré...

Avis sur Le Ciel lui tombe sur la tête - Astérix, tome 33

Avatar Hypérion
Critique publiée par le

Ça fait un certain temps que les albums d'Astérix ne font plus rêver. Et globalement, ils ne sont plus bons depuis que Goscinny a disparu.

On atteint avec cet album un degré supplémentaire de ridicule et d'insulte à ce qui était un fleuron de la BD franco Belge, aujourd'hui réduite à l'état de simple franchise sans âme qui n'a même pas besoin de contrôler les élucubrations scénaristiques d'Uderzo, tant la garantie des ventes est certaine. (Rappelons nous qu'Astérix a vendu plus que Tintin)

"Le Ciel lui tombe sur la tête", c'est une grossière métaphore de la lutte des genres dans la Bande dessinée : La BD franco Belge (Asterix, le bon gaulois, 100 %), les Comics et les Toons (Toune, un Tadsylwine, anagrame de Walt Disney) et les Mangas (Nagmas, genre de Goldoraks).

Le ton est vite donné :

- Les représentants des comics sont dans le camps des gentils, mais sont des "clones" (une sorte de superman affublé d'un anneau à la green lantern. Il est précisé que la "machine à clones" peut faire des versions "Chauve-souris" ou "araignée"). Leur chef Toune, jeu de mot, ô combien subtil pour Toon, est un éloge à Walt Disney (qui s'en serait bien passé à mon avis...). Le message de Uderzo est clair : la belle époque américaine signée Disney est depuis longtemps finie, remplacée par des comics sans valeurs et tous semblables...

- Les représentants des mangas sont les méchants. Confondant Goldorak et le genre Manga, Uderzo les affuble de tous les maux (il n'a jamais lu Nausicaa celui là...). En plus ils sont jaunes avec des yeux pointus, alors franchement, on ne peut que les détester (Comment ça Uderzo fait une vieille métaphore raciste à deux balles ? Je n'ose y croire!). Rien à garder dans ce genre graphique pour Uderzo.

A noter que les Nagmas et les Tadsylwine pactisent un moment dans l'album pour obtenir de la potion magique de la part des gaulois. Le message est clair : pour faire de la BD de qualité, mangas comme comics ont besoin du talent inné de la BD franco belge.

Au delà du fait qu'Uderzo signe un scénario prétexte pour déverser sa bile sur deux genres graphiques qu'il ne comprend pas, dont le message véhiculé est tellement absurde et contre productif qu'il laisse pantois, Uderzo signe encore une fois un album qui détruit consciencieusement la mythologie d'Astérix, pour ne proposer qu'une caricature de ce qu'était la belle époque Goscinny.

Je fais partie de ceux qui ont dévoré de la BD Franco Belge étant gamin, car l'étagère familiale en était remplie. Ce n'est que plus tard que j'ai découvert le Manga et le Comics, genres rafraichissants et complémentaires de la BD franco belge, pas concurrents.

Bref, j'ai l'impression de m'être fait personnellement insulter par Uderzo qui me reproche de ne pas acheter que de sa précieuse BD franco Belge.

Une chose est certaine mon cher Uderzo, depuis que tu signes les scénarios, je n'ai plus acheté un seul Astérix.

Et depuis ce tome là, je ne suis pas certain de me faire encore violence à lire tes futures bouses.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1110 fois
106 apprécient

Hypérion a ajouté cette BD à 4 listes Le Ciel lui tombe sur la tête - Astérix, tome 33

Autres actions de Hypérion Le Ciel lui tombe sur la tête - Astérix, tome 33