Bande-annonce
Affiche Arnaques, crimes et botanique

Arnaques, crimes et botanique

(1998)

Lock, Stock and Two Smoking Barrels

12345678910
Quand ?
7.3
  1. 33
  2. 42
  3. 101
  4. 210
  5. 540
  6. 1722
  7. 4835
  8. 5258
  9. 1886
  10. 507
  • 15K
  • 967
  • 2.4K
Voir ce film

Eddie est un génie des cartes, pourtant il perd lors d'un coup monté face à un gang de caïds. Ils doivent trouver 500000£ en une semaine pour éviter d'être amputés.

Match des critiques : les meilleurs avis Arnaques, crimes et botanique
VS
Fait ce qu'on attend de lui, ni plus ni moins (on dirait un livret scolaire) (Nom de code Framboise,

Encore l'une de ces critiques qui va faire paraître la note totalement abusive, mais finalement, est-ce bien important ? Considérez simplement que pour moi tout est OK dans le film, SAUF : - ça parlotte tout le temps. L'accent est agréable et les textes relativement savoureux, mais malgré tout j'ai trouvé que ça faisait beaucoup - ça manque légèrement d'originalité, mais aussi d'inventivité. Le groupe de losers A qui essaie d'arnaquer le groupe de losers B, lui-même essayant d'entuber le...

10 16
Quatre garçons plein d'avenir

A sa sortie en 1998, le premier long-métrage de Guy Ritchie bénéficia aussitôt du statut de film culte auprès du jeune public (lycéens et étudiants fumeurs de cannabis, notamment) au même titre d'ailleurs que son successeur "Snatch", qui lui empruntera une structure scénaristique similaire ainsi qu'une partie de sa distribution. Il faut dire que le jeune réalisateur anglais joue clairement la carte de la cool attitude dans cette potacherie post adolescente, qui s'appuie sur... Lire l'avis à propos de Arnaques, crimes et botanique

1 1

PostsArnaques, crimes et botanique

 

Critiques : avis d'internautes (88)

Arnaques, crimes et botanique
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
"Six black cocks and little white kitten sat on the side of the road"

Ce n'est pas dans mes habitudes d'attribuer des notes élevées par-ci par là mais je n'ai pas hésité pour Lock, Stock and Two Smocking Barrels. Tout simplement parce que je suis un vrai fan des films comme ceux-là, légers, fous, rapides, anecdotiques. On retrouve la touche british de Ritchie, avec ses défauts habituels. Mais ceux-ci commencent à me charmer et font de Arnaques, crimes et... Lire l'avis à propos de Arnaques, crimes et botanique

12
Avatar Mesmaeker
8
Mesmaeker ·
Sympa :) (et j'ai trouvé que la BO apportait beaucoup.)

[Si tu essayes de me cacher quelque chose, je te tue ; si tu déformes les faits ou si je crois que tu déformes les faits, je te tue ; si tu oublies quelque chose, je te tue. En vérité, il va te falloir un mal de chien si tu tiens à rester en vie.] Je n'ai pas vu Snatch ce qui a l'air d'être conseillé pour mieux apprécier ce film. J'ai donc aimé la bande originale, l'histoire en cercle, les... Lire la critique de Arnaques, crimes et botanique

6
Avatar Lys
7
Lys ·
Bacon, cozzers !

Ce film n'est pas à prendre au sérieux. Il ne faut pas chercher du symbolisme à tout va, de la profondeur ici, de la psychologie là. Il faut juste passer un bon moment, un très bon moment, à regarder tous ces personnages nombreux certes mais convenablement utilisés. On démarre avec une scène de Jason Statham qui fait ses débuts ici en tant qu'acteur, vendeur de bijoux volés avec une verve et un... Lire l'avis à propos de Arnaques, crimes et botanique

4
Avatar JuYawn
8
JuYawn ·
Découverte
Critique de Arnaques, crimes et botanique par Davril

"Bon écoutez moi bien. Vous ouvrez une nouvelle boite, vous l'appelez "Le fan club des pédés brout'culs". Vous vous payez une page de pub dans un magasine gay qui fait l'article sur le dernier gode michet pour trou du cul. Vous écrivez par exemple heu... je sais pas ! "Ce qu'un autre gode michet n'a pas pu faire jusqu'ici, le dernier cri en matière de technologie sexuelle, satisfait ou remboursé".... Lire la critique de Arnaques, crimes et botanique

12
Avatar Davril
8
Davril ·
Scarface. J'ai vu Scarface. Si on veut savoir dealer de la dope il faut voir Scarface.

Laisse moi un peu te parler de Harry la hache. Un jour il y avait un type, un nommé Smithy Robinson, il bossait pour Harry. Le bruit a couru qu'il se sucrait au passage. Harry à convoqué Smithy pour une petite explication. Smithy s'en est pas très bien tiré. En moins d'une minute, Harry s'est foutu en rogne, il a attrapé la première chose qui lui tombais sous la main : Comme par hasard une bite... Lire la critique de Arnaques, crimes et botanique

5
Avatar 0Connors
9
0Connors ·
Toutes les critiques du film Arnaques, crimes et botanique (88)
Casting : acteurs principauxArnaques, crimes et botanique
Casting complet du film Arnaques, crimes et botanique
Bande-annonce
Arnaques, crimes et botanique
Vous pourriez également aimer...