Bande-annonce
Affiche As I Was Moving Ahead, Occasionally I Saw Brief Glimpses of Beauty

As I Was Moving Ahead, Occasionally I Saw Brief Glimpses of Beauty

(2000)
12345678910
Quand ?
8.6
  1. 1
  2. 0
  3. 1
  4. 2
  5. 4
  6. 6
  7. 22
  8. 35
  9. 42
  10. 43
  • 156
  • 40
  • 1.3K

Le réalisateur Jonas Mekas nous montre un aperçu de sa vie privée en construisant un film à partir de 30 années de prises de vue personnelles.

PostsAs I Was Moving Ahead, Occasionally I Saw Brief Glimpses of Beauty

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?
 

Critiques : avis d'internautes (10)

As I Was Moving Ahead, Occasionally I Saw Brief Glimpses of Beauty
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de As I Was Moving Ahead, Occasionally I... par Waltari

Filmer toute sa vie (ou, du moins, une grosse partie). Le genre de truc auquel tout le monde a sans doute pensé au moins une fois, - ne serait-ce qu'en constatant avec mélancolie la fugacité du temps et des souvenirs - et Jonas Mekas l'a fait. De 1970 à 1999, il a filmé toutes les scènes quotidiennes de sa vie, sans aucune technique ou esthétique particulière puisque le film parait plus amateur...

44 6
Avatar Waltari
10
·
Critique de As I Was Moving Ahead, Occasionally I... par FrankyFockers

L'oeuvre entière de Jonas Mekas est un long journal intime filmé au fil des ans. A son chef, un long - mais court - film de 5 heures, au titre aussi poétique qu'énigmatique : "as i was moving ahead occasionally i saw brief glimpses of beauty". Qu'est-ce que ça raconte ? Pas grand chose et toute une vie en même temps. Sans lien apparent, sans aucun souci chronologique, Mekas a pioché dans ces... Lire la critique de As I Was Moving Ahead, Occasionally I Saw Brief Glimpses of Beauty

4
Avatar FrankyFockers
10
FrankyFockers ·
Découverte
Ode à la vie

Il y a des films que l’on sent, Il y a des films que l’on vit et qui nous font vivre un moment inoubliable. Il y a des films où l’on perd toute conscience, Il y a des films qui nous font réfléchir, des films où on est accroché, transporté puis libéré. Ce film en fait partie. "As I Was Moving Ahead, Occasionally I Saw Brief Glimpses of Beauty" est un film qui est aussi beau que son titre.... Lire la critique de As I Was Moving Ahead, Occasionally I Saw Brief Glimpses of Beauty

34 8
Avatar Mashiro
10
Mashiro ·
A propos de cet amour-trahison, de cet amour genetien, de cet.

J'ai aimé et trahi ce film. Je l'ai aimé. J'ai peut-être aimé le trahir. Peut-être ai-je accepté de suivre une structure supérieure, une logique de direction. J'ai trahi ce film comme parfois je trahis Proust. J'ai été distrait, j'ai pensé à autre chose. Parfois je ne faisais qu'écouter la musique, parfois je ne regardais pas. Je faisais des pauses, je le découpais avec une cisaille d'inattention.... Lire la critique de As I Was Moving Ahead, Occasionally I Saw Brief Glimpses of Beauty

7
Avatar Nathaniell
9
Nathaniell ·
Innocence

J’étais inquiet. Très inquiet. Un film expérimental de 5h20 sur un homme qui filme et parle de sa vie, ça a de quoi inquiéter. Ce film dont on me vantait tant les mérites valait-il réellement le coup ? La vie, c’est beau, mais qu’est-ce que ce film pourrait m’apporter ? On y voit défiler des morceaux de vie d’un homme simple, l’humble Jonas Mekas. Moi, Je réfléchissais beaucoup au but du... Lire l'avis à propos de As I Was Moving Ahead, Occasionally I Saw Brief Glimpses of Beauty

27 4
Avatar TheBadBreaker
9
TheBadBreaker ·
Toutes les critiques du documentaire As I Was Moving Ahead, Occasionally I Saw Brief... (10)
Casting : acteurs principauxAs I Was Moving Ahead, Occasionally I Saw Brief Glimpses of Beauty
Casting complet du documentaire As I Was Moving Ahead, Occasionally I Saw Brief...
Bande-annonce
As I Was Moving Ahead, Occasionally I Saw Brief Glimpses of Beauty
Vous pourriez également aimer...