Quand Paul et Robert s'amusent...

Avis sur Butch Cassidy et le Kid

Avatar Carlit0
Critique publiée par le

Plus qu'un western, Butch Cassidy et le Sundance Kid est un buddy movie comme on n'en fait plus aujourd'hui. C'est une hymne à la liberté, une drôlerie du genre et une œuvre complètement à part avec en guise de duo légendaire le couple Redford/Newman.

Le western. Des cowboys, des attaques de train, des révolvers, des duels et du whisky. Tous les ingrédients sont là pour un film tout ce qu'il y a de plus classique dans le genre. Sauf que ça ne l'est pas. L'histoire se déroule à la fin de l'époque du far west, des bandits impunis, de la liberté totale aux États-Unis. Un peu comme pour Mon nom est personne, les personnages, qui sont pour le coup de vrais bandits historiques veulent garder leur liberté d'action. Ils ne font de mal à personne, sont pour le moins gentlemen et sont contre les lois et les banques. Dans le genre western, on ne trouvera pas mieux : après une situation initiale où on voit les deux compères et leur bande dévaliser quelques trains, ils sont pris en chasse par les autorités et vont devoir user de toute leur chance pour échapper à la justice. Dès lors, on change de registre et Butch et le Kid migrent vers la Bolivie.

La comédie. Bien que ce soit une histoire vraie, on ne peut pas réellement comprendre pourquoi la Bolivie. Et si je dis que le ton change c'est parce qu'on rit beaucoup plus à mon sens une fois que les hors la loi ont changé de pays, même si l'humour est omniprésent dans ce film qui ne se prend pas au sérieux. Paul Newman apprend à faire du vélo, Robert Redford est amoureux, les dialogues sont percutants, les situations parfois cocasses (les deux américains apprennent l'espagnol !). Jusqu'à la toute dernière scène, on s'amusera de voir les deux amis brigands prendre l'argent là où il est et ne se soucier de rien d'autre que de s'amuser.

Le mélange des deux genres accouche d'un buddy movie donc, tout ce qu'il y a de plus agréable à regarder. On se régale d'autant plus que la mise en scène est parfois innovante, le réalisateur tente comme ce générique et cette première scène au filtre si particulier, rendant l'atmosphère encore plus poussiéreuse et poussant le genre western à son paroxysme. Tout comme la scène d'apprentissage du vélo qui voir Paul Newman tomber de pas si haut. Bref, le tout séduit et c'est normal. D'ailleurs, d'un bout à l'autre Mon nom est personne se rapproche de ce film, à ceci près que Tonino Valerii a préféré une approche nettement plus comique et spaghetti.

D'autant plus que le duo d'acteurs est crédible et s'amuse. Et il est bon de voir Paul Newman ne pas se prendre au sérieux tout comme Robert Redford s'amuser de sa belle gueule. La belle Katharine Ross vient accompagner les deux bandits et ajouter une touche de féminité dans un univers ô combien masculin. Un savant mélange des genres donc, à voir et à revoir à n'importe quelle occasion.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 175 fois
7 apprécient

Autres actions de Carlit0 Butch Cassidy et le Kid