Avis sur

Camille redouble

Avatar ATorrance
Critique publiée par le

En ces temps durs de septembre où la routine a repris son cours, et la température est en constante descension, Camille redouble vous assurera un moment convivial et chaleureux. Chronique nostalgique et frivole d’une seconde jeunesse, le long-métrage est une comédie fort sympathique qui ne manquera pas de vous faire rire et sourire. Si ce mélange de légèreté et d’intelligence est aussi bien réussi, c’est par cette faculté qu’a le film à s’adapter à n’importe quel type de spectateurs. Tandis que Camille redouble s’accapare le titre de comédie de la rentrée (ce qu’il est d’ailleurs) dans un domaine un tant soit peu grand public, les cinéphiles pourront grandement apprécier la relation de confiance, très vite instaurée par une réalisation travaillée et des acteurs qui comptent parmi la crème du cinéma français.
De fait, Denis Podalydès, Noémie Lvovsky (aussi réalisatrice du long-métrage, par la même occasion), Yolande Moreau, Michel Vuillermoz, Samir Guesmi et – dans une moindre mesure – Mathieu Amalric et Jean-Pierre Léaud s’en retrouve à côtoyer des jeunes talents tels Vincent Lacoste (très marrant) ou encore Judith Chemla. L’indéniable alchimie qui unit ainsi chacun de ces acteurs s’avère donc en partie à l’origine de cette dose de bonne humeur, qui émane de chaque plan tout au long du film. Bien entendu, d’autres éléments consentent à accentuer cette impression de se trouver en très bonne compagnie : le comportement burlesque de chacun des personnages – qui n’est pas sans évoquer l’adolescence avec une certaine dérision –, l’univers coloré de la réalisatrice – rendant chaque image très agréable à regarder – ainsi que la bande originale terriblement énergique qui renvoie de manière plaisante à ce changement d’époque.
Néanmoins, ce n’est pas parce que Camille redouble se retrouve estampillée « comédie » qu’il ne s’avère pas à l’origine de moments très émouvants, souvent loin du pathos dégoulinant (si l’on met de côté la dernière scène, mielleuse au possible). En effet, si Noémie Lvovsky, à travers ce retour dans le passé, entend aborder avec joie ses années lycée, son personnage devra aussi (re)subir les coups durs de son adolescence comme la mort des proches, ou tout simplement le choix de devoir refaire des choix (comment eût été votre présent, si vous aviez pu le changer ?). Un certain aspect mélancolique qui confère au long-métrage un certain charme, déjà nettement présent dans les scènes à dessein humoristique.
En conclusion, ce retour dans le passé est traité de façon tout à fait originale par la talentueuse Noémie Lvovsky – qui rayonne de bonne humeur devant et derrière la caméra. Un univers pour le moins déjanté (et peut-être un peu caricatural sur les bords) qui se montre souvent séduisant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 324 fois
5 apprécient

ATorrance a ajouté ce film à 1 liste Camille redouble

Autres actions de ATorrance Camille redouble