Scarlett chez les Fellaghas

Avis sur Ce que le jour doit à la nuit

Avatar SidSideOut
Critique publiée par le

Pompeux. C'est le mot qui convient, je crois ... Tout est pompeux, ici. Le titre est pompeux (même si c'est le titre du roman duquel est tiré le film), l'affiche, à la Autant en emporte le vent, est pompeuse.

Et le traitement de l'intrigue ... j'ai passé les 2h39 les plus longues de ma vie. Autant découper le tout en trois parties et le diffuser en saga de l'été France 2, ça passerait beaucoup mieux, je pense. Arcady se lance dans la grande fresque historique ambitieuse, mais ennuie plus qu'autre chose.

L'interprétation est pompeuse aussi ... aucune retenue, et le tout verse rapidement dans le pathos dégoulinant de la Grande Histoire d'Amour Impossible. Mais n'est pas Scarlett O'Hara ou Rhett Butler qui veut, et certaines scènes sont franchement risibles. Seul Mohammed Fellag réussit à insuffler à son personnage une délicatesse bienvenue.

C'est dommage, car le sujet de départ a de quoi retenir l'attention, et le film m'a d'ailleurs donné envie de lire le livre qui en est à l'origine, histoire d'approfondir le thème.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 287 fois
4 apprécient

Autres actions de SidSideOut Ce que le jour doit à la nuit