Bande-annonce
Affiche Detachment

Detachment

(2012)
12345678910
Quand ?
7.1
  1. 28
  2. 48
  3. 83
  4. 170
  5. 382
  6. 857
  7. 1838
  8. 1727
  9. 704
  10. 212
  • 6K
  • 724
  • 2.5K
Voir ce film

Henry Barthes en envoyé dans une lycée difficile de banlieue en tant que professeur remplaçant. Il se tient toujours à distance, mais ce séjour va tout changer.

Match des critiques : les meilleurs avis Detachment
VS
L'école des âmes...

C’est marrant comme on ne se rend pas forcément compte, dans les premières dizaines de minutes d’un film, du potentiel de ce dernier et du bouleversement que ça sera quand le générique retentira. Detachment fait partie de ces films, il me rappelle d’ailleurs (étrangement) American Beauty. Les deux ont cette capacité, cette faculté à réussir à toucher du bout du doigt l’essence même de la vie. Ca ne dure pas tout le film et certains moments sont moins forts que d’autres évidemment, mais quand...

24 4
Pleure, je le veux !

Il y a dans Detachment la volonté de trop en dire. En réalité, on a bien ici la matière pour faire un film de 3h. Le problème, c'est que 3h de side stories diverses condensé en 1h37, ça donne un montage bien étrange. Le processus est toujours le même : on installe une scène, et au bout de quelques secondes, on essaye tout de suite de vous faire chialer, sans qu'une quelconque émotion n'ait pu monter en vous. Detachment en fait trop, trop de musique, trop de scènes, trop de larmes, trop... Lire l'avis à propos de Detachment

37 5

PostsDetachment

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?
 

Critiques : avis d'internautes (159)

Detachment
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
« Au milieu de l'hiver, j'ai découvert en moi un invincible été. »

Moi aussi, j'ai envie de citer Camus. Franchement, un film qui démarre avec une citation de mon cher Albert, ça commence fort. Je peux aussi bien comprendre ceux qui ont adhéré à Detachment que les plus mitigés. Oui, il y a plein d'effets parfois un peu factices, on sort souvent les violons (mais tu vas pleurer, oui ou non ? Moi je suis faible, il m'en faut peu pour que mes yeux s'embrument),... Lire l'avis à propos de Detachment

68 6
Avatar Clairette02
8
Clairette02 ·
Critique de Detachment par SebVb

Un portrait sans concession de l'Amérique d'aujourd'hui au travers du regard d'un prof remplaçant impuissant face à la détresse d'élèves perdus, sans repères. Du désengagement de l'État sur les cas difficiles en mettant la priorité sur une politique de résultat à l'absence des parents qui ne viennent que pour insulter les profs sas se remettre en question, c'est un sombre constat qui est fait... Lire l'avis à propos de Detachment

1
Avatar SebVb
8
SebVb ·
Découverte
Critique de Detachment par Pinailleur

Comment supporter des élèves qui vous méprisent et vous crachent à la gueule ? Des parents hystériques parce que vous avez osé recadrer leur progéniture ? Des collègues las ou cyniques ? Une administration qui vous met la pression parce que vos cancres n'ont pas de bons résultats ? Un monde où des gamines de quinze ans font le trottoir ? Le détachement, c'est la clef, pour M. Barthes, prof... Lire l'avis à propos de Detachment

60
Avatar Pinailleur
8
Pinailleur ·
Tabouret, corde. Et hop là.

Detachment n’est pas du tout le genre de film à voir un dimanche soir avant de reprendre une semaine de boulot quand on travaille dans l’enseignement ou le social. C’est pourtant ce que j’ai fait, et ça a bien lancé mon lundi. Adrien Brody y joue un prof remplaçant qui arrive dans un nouveau lycée de merde, avec des jeunes démotivés et agressifs qui ont des parents démissionnaires et agressifs.... Lire l'avis à propos de Detachment

15
Avatar Before-Sunrise
6
Before-Sunrise ·
Dangerous minds.

Après plusieurs années un peu en retrait des studios, le metteur en scène d'"American history X" revient sur le devant de la scène avec "Detachment". Débutant comme une sorte d'"Esprits rebelles" à la sauce indie, le nouveau film de Tony Kaye va finalement bien au-delà du simple discours sur la difficulté d'éduquer nos chères têtes blondes à casquettes, de gagner le respect de ces saloperies... Lire la critique de Detachment

13
Avatar Gand-Alf
7
Gand-Alf ·
Toutes les critiques du film Detachment (159)
Casting : acteurs principauxDetachment
Casting complet du film Detachment
Bande-annonce
Detachment
Vous pourriez également aimer...