Bande-annonce
Affiche Docteur Folamour

Docteur Folamour

(1964)

Dr. Strangelove or : How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb

12345678910
Quand ?
7.9 10 9072 113
  1. 24
  2. 27
  3. 45
  4. 94
  5. 230
  6. 636
  7. 1867
  8. 3169
  9. 2059
  10. 921
  • 9.1K
  • 892
  • 3.2K
Voir ce film

Le général Jack Ripper, convaincu que les Russes ont décidé d'empoisonner l'eau potable des États-Unis, lance sur l'URSS une offensive.

SéancesDocteur Folamour

Projeté dans 1 cinéma cette semaine
ou
Toutes les séances pour Docteur Folamour
Match des critiques : les meilleurs avis Docteur Folamour
VS
Le cous(s)in Pete(u)r.

Docteur Folamour (prononcez Strangelove en VO, tiens, tiens...) est mon Kubrick favori. Pas celui devant lequel j'ai ressenti le plus d'émotions ou même d'admiration plastique, mais certainement celui qui m'a le plus fasciné (au même niveau que 2001) tant la forme et le fond sont d'une intelligence et d'une profondeur rare. Peu mentionné au côté de mastodontes tels que 2001, Shining ou Orange Mécanique, il n'a pourtant absolument rien à leur envier. Nous sommes en 1963, les Etats-Unis...

70 23
N'est pas Burlesque qui veut

Fidèle à sa politique, Kubrick s'attaque dans le Docteur Folamour à un genre qu'il n'avait pas encore exploré. Si les thèmes abordés dans le film sont propres au réalisateur, le style de la comédie noire est néanmoins nouveau pour le metteur en scène. Le film se situe entre la satire politique et la farce à suspense. Malheureusement le film n'est pas drôle, ce qui est problématique pour une œuvre qui se prétend comédie. L'humour potache voir vulgaire manque de subtilité. Le comique outrancier... Lire la critique de Docteur Folamour

13 6
Critiques : avis d'internautes (113)
Docteur Folamour
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Welcome to the doomsday machine

Le cinéma comme reflet des angoisses de l’actualité trouve, en ce qui concerne la guerre froide, deux références sorties à quelques mois d’intervalle : Fail Safe et Dr Strangelove. Quand le premier restitue avec brio la terreur d’une apocalypse nucléaire, le second en dénonce l’absurdité par la satire mais avec une portée tout aussi ravageuse. Il est saisissant de constater à quel point les... Lire la critique de Docteur Folamour

40 14
Avatar Sergent Pepper
9
Sergent Pepper ·
Strange Hate

Plus qu’une satire amarrée à l’anticipation politique, « Docteur Folamour » est une démonstration par l’absurde, un vent de folie balayant les hautes sphères dirigeantes, un feu d’artifice de tirades fusantes et corrosives. Fable hyper-documentée sur la guerre froide et l’emballement technologique, fignolée avec diligence par le scénariste Terry Southern, grand générateur de formules incisives,... Lire l'avis à propos de Docteur Folamour

46 2
Avatar Cultural Mind
10
Cultural Mind ·
House of fools.

Revenu visiblement entier de l'univers sulfureux de Vladimir Nabokov, Stanley Kubrick adapte le roman "Red Alert" de Peter George, donnant lieu à une des satires les plus célèbres et mordantes du septième art. Reflet déformé et goguenard du "Point limite" de Sydney Lumet tourné à la même époque, "Docteur Folamour" permet à Kubrick de montrer qu'il a un sacré sens de l'humour, et de livrer sa... Lire l'avis à propos de Docteur Folamour

23
Avatar TotoroM
9
TotoroM ·
Jawohl, mein Führer !

Docteur Folamour ou : comment j'ai appris à ne plus m'en faire et à aimer la bombe (le titre entier) est peut être la pire blague de l'histoire du cinéma, elle est signée Stanley Kubrick. Cette comédie noire et satirique sortie en période de guerre froide (1964) rend compte du climat paranoïaque dans une Amérique va t en guerre et de l'absurdité des politiciens face à la menace nucléaire. Le... Lire l'avis à propos de Docteur Folamour

3
Avatar Polobreitner
9
Polobreitner ·
Découverte
Peace is our profession

Le sous-titre de ce film est vraiment très drôle : How I learned to stop worrying and love the Bomb. J'aime beaucoup cette expression : the Bomb. Kubrick nous donne tout au long du film une expression du comte à rebours. Sur un film qui dure une heure et demi, on est presque réaliste tant au niveau du timing de la diégèse que de la réalité : les B-52 avaient à peu près deux heures pour atteindre... Lire l'avis à propos de Docteur Folamour

22 4
Avatar Alexandre G
8
Alexandre G ·
Toutes les critiques du film Docteur Folamour (113)
Casting : acteurs principauxDocteur Folamour
Casting complet du film Docteur Folamour
Bande-annonce Docteur Folamour
Vous pourriez également aimer...
Dernières actions sur ce film Docteur Folamour
Plus d'actualité