Avis sur

Hunger Games

Avatar Unefillegeniale
Critique publiée par le (modifiée le )

Je suis comme ça, moi, je suis contre les tendances et j'affirme hautement et fièrement le caractère singulier de ma personne en allant voir des films indépendants tels que Target ou Cloclo.

C'est la raison pour laquelle, lors de mon choix cinématographique hebdomadaire, j'ai décidé d'aller voir ce petit inconnu au succès quasi inexistant, répondant au doux nom d'Hunger Games.
Alors, qu'on se le dise d'entrée de jeu, je n'avais pas lu les livres avant de voir le film. J'admets donc que d'emblée, je ne pouvais même pas le comparer à Twilight, pour lequel j'avais déjà beaucoup plus de connaissances au tout départ. J'admets, l'histoire est plutôt bien expliquée pour les gens qui, comme moi, ne la connaissaient absolument pas avant d'être assis sur les sièges rouges dégueulasses d'une salle de quartier, un cône de popcorn salé à la main. (parce que oui, je ne prends jamais de popcorn au cinéma d'habitude, mais là, le titre m'a donné faim)
C'est donc avec une certaine curiosité que j'ai découvert ce bel univers de gens pauvres et tristes qui doivent chaque année envoyer leurs enfants combattre à mort pour laver le déshonneur dans lequel des enfoirés de rebelles les ont plongés. Tout ça pour répondre au désir plutôt malsain de citadins, ressemblant à s'y méprendre à une foule de Boy George, de voir des enfants s'entretuer et crever de faim pendant qu'ils sont tranquillement assis dans leurs canapés de l'an je-sais-plus-mais-j'ai-pas-trop-envie-de-vivre-dans-un-futur-comme-ça-si-moi-aussi-je-dois-être-fringuée-et-maquillée-de-manière-ridicule. Il y a un méchant plus con que méchant, aussi, qui a une barbe bizarre, mais je n'ai pas trop compris son rôle dans l'histoire, donc j'avale un ou deux popcorns et je regarde le monsieur avec des cheveux bleus en trouvant qu'il ressemble étrangement à Hugo Délire.

Donc après, Katniss et Peeta... Attendez. Katniss. Et. Peeta.

Donc les deux jeunes sont sélectionnés par leur district (enfin, la fille s'est portée volontaire pour empêcher sa petite sœur d'y aller, trop mignon :3) pour participer aux Hunger Games, face à d'autres jeunes d'autres districts.

Le reste du film enchaîne les clichés, je ne vous parlerai donc pas du "tiens, on va dire qu'en fait, y a deux gagnants possibles, comme ça peut-être qu'on peut ne pas tuer nos héros trololol" ou du "en fait, on va rajouter des monstres partout, le jeu n'est pas assez dur, il y a encore quatre survivants bordel". L'action se déroule sur un TRÈS COURT laps de temps (sérieusement, je pensais que ce genre de jeu barbare durait quelques mois, pour bien satisfaire le public de consanguins qui compose cette putain de ville), et se termine bien trop vite pour vraiment contenter le spectateur.

Pourtant, je ne dirais pas que Hunger Games est un mauvais film, non. Il est moins niais que Twilight, assez violent pour un "film d'ados" et plutôt prenant. Malgré une assez bonne réalisation, la sauce ne prend pas tellement car il y a finalement peu de rebondissements et de réponses à une telle histoire. Ainsi, la révolte des peuples, que l'on attend pendant une bonne partie du film, tarde à venir, et lorsqu'elle arrive enfin, elle est tout de suite étouffée et on en entend plus parler. C'est dommage, car un tel scénario portait un véritable potentiel.

Enfin, une fois la séance terminée, on peut rentrer chez soi avec son popcorn pas tout à fait fini, et écouter du Boy George.

EDIT - Après avoir lu les livres, être devenue une grande fan et être tombée totalement amoureuse de Peeta (oui monsieur), je me rends compte que ma note est la bonne, tendant même vers un 8. Et je vous prie de m'excuser pour la fin de ma critique, très conne, la rébellion vient dans les autres tomes. Bisous.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1466 fois
38 apprécient · 6 n'apprécient pas

Autres actions de Unefillegeniale Hunger Games