Affiche L'Ange ivre

L'Ange ivre

(1948)

Yoidore tenshi

12345678910
Quand ?
7.8
  1. 1
  2. 1
  3. 1
  4. 6
  5. 15
  6. 53
  7. 182
  8. 280
  9. 113
  10. 23
  • 675
  • 109
  • 626
Voir ce film

Appelé en pleine nuit à soigner un jeune gangster pour une blessure à la main, un médecin alcoolique décèle une infection plus grave, la tuberculose. Il tente de soigner le jeune homme qui ne veut rien entendre, et malgré les disputes et les menaces, il se prend d'amitié pour lui. Le chassé-croisé...

PostsL'Ange ivre

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?
 

Critiques : avis d'internautes (22)

L'Ange ivre
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Le vieil homme et la mare.

Remonter aux origines de la filmographie de Kurosawa révèle son talent pour évoquer ses contemporains ainsi qu’un flair inné pour dénicher les comédiens de talent. Bien avant la prestigieuse collaboration qu’on connait, ce film réunit déjà, en 1946, les grands Mifune et Shimura dans un duo fantastique. La gueule d’ange yakusa (Mifune) se voit contrainte de s’imposer les services d’un médecin...

47 4
Avatar Sergent Pepper
8
·
Critique de L'Ange ivre par Philistine

Un film déchirant qui prend vie grâce au superbe duo Takashi Shimura / Toshirô Mifune. Toshirô joue Matsunaga, un jeune yakuza très puissant, le chef du quartier, qui voit son statut radicalement changer après avoir appris qu'il a une tuberculose. Il est soigné par le Docteur Sanada,, ce vieux roublard de la vie que je vais laisser se présenter tout seul : "aime-moi plutôt moi, je suis moche... Lire l'avis à propos de L'Ange ivre

35 8
Avatar Philistine
10
Philistine ·
Critique de L'Ange ivre par Boubakar

Ah oui, c'est très réussi, on a une dualité des rapports sociaux extrêmement bien démontrée dans le film. Et Toshiro Mifune a la classe (américaine). Plus d'une fois, les angles de vues, et l'utilisation du grand angle font penser que Kurosawa a été influencé par des films noirs américains. L'annonce d'un prochain remake américain ne m'étonne pas outre mesure, mais en l'état, c'est très réussi... Lire l'avis à propos de L'Ange ivre

6
Avatar Boubakar
7
Boubakar ·
Découverte
"Les yakuzas sont incurables"

Par son souci du réalisme, par l’influence notable du cinéma occidental, par l’altruisme de ses personnages, L’Ange Ivre, 8ème film du maître, marque le véritable début de la carrière de Kurosawa. D’emblée, l’influence du film noir américain se fait flagrante. À l’origine du projet, Kurosawa et son ami d’enfance Keinosuke Uegusa (qui ont écrit ensemble le scénario) voulaient faire un... Lire l'avis à propos de L'Ange ivre

27 5
Avatar SanFelice
9
SanFelice ·
De la mare à la vie

Se replonger dans "Yoidore tenshi" aujourd'hui, c'est se replonger dans les débuts du maître nippon avec un film qu'il considère comme sa première œuvre personnelle ; enfin libéré des contraintes liées à la guerre, il va y déverser ses désirs, ses attentes ou ses obsessions, et appliquer un style qu'il élèvera rapidement au rang d'art et dont il n'aura de cesse de le perfectionner jusqu'à la fin... Lire l'avis à propos de L'Ange ivre

30 9
Avatar Kalopani
7
Kalopani ·
Toutes les critiques du film L'Ange ivre (22)
Casting : acteurs principauxL'Ange ivre
Casting complet du film L'Ange ivre
Vous pourriez également aimer...