Le cuire ? Ah, ses potes aiment... Qui n'aime pas alors ?

Avis sur Le Cuirassé Potemkine

Avatar drélium
Critique publiée par le

Non quoi.

Un peu comme pour Griffith et Naissance d'une nation, ce film est capital dans le sens où le réalisateur révolutionne la mise en scène et le montage en apportant son propre style. Historiquement incontournable donc, très fort de ce côté là, composition des plans super balèze, couchers de soleil de fou, ombre et lumière, gros plans saillants, montage serré sur-découpé (genre vitesse folle à la hongkongaise ?... plus fort, même les plans fixes avec tirade sont découpés), qu'importe ici : ennui mortel.

Le point de vue du réalisateur pour une mise en scène nouvelle, épique et belle n'empêche pas l'ensemble d'être froid, distant, sans nuance, sans compassion. Aucune émotion. Vraiment aucune. Je pensais pourtant que la propagande ne me gênerait pas. Ce n'est même pas qu'elle me gêne, c'est qu'elle recouvre toute autre considération. La descente de l'escalier, et la mutinerie sur le pont, les deux scènes les plus émotionnellement porteuses, cinématographiquement je comprends, je veux bien, mais la puissance d'implication y est totalement absente en ce qui me concerne. Foule qui fuit, fusillée nette, mère pétrifiée d'effroi, fusillée nette, grand-mère courage, fusillée nette, enfant, fusillé net, bébé en landau, fusillé net. Oui et ? C'est du hongkongais ou bien ?... Le reste du temps, limite on attend l'action, qu'il se passe quelque chose tellement le propos survolé n'a pas de portée...

Un objet historique puissamment mis en scène qui m'a complètement laissé de marbre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 774 fois
49 apprécient · 4 n'apprécient pas

drélium a ajouté ce film à 2 listes Le Cuirassé Potemkine

  • Cover °Chroniques de classiques

    °Chroniques de classiques

    Avec : L'Isolé, La Foule, Les Fraises sauvages, L'Heure suprême, Requiem pour un massacre

  • Cover Je vous déteste

    Je vous déteste

    alias Ma CB a saigné... Et ça ne s'est pas du tout passé comme d'habitude. Et tout ça, c'est de votre faute d'abord.

Autres actions de drélium Le Cuirassé Potemkine