Avis sur

Le Magasin des suicides

Avatar Barmad
Critique publiée par le (modifiée le )

J'ai eu la chance de voir le film en AVP 1mois avant sa sortie, et avec la présence du réalisateur. Et tout cela, dans la petite ville côtière proche de chez moi. J'avoue que c'est un exploit, d'habitude, pour les rencontres, on a droit à l'assistant de l'assistant du stagiaire café, ou l'acteur qui fait le passant à la minute 58... Bref. Là, c'était bien.

Donc comme introduction, l'ami Leconte nous raconte qu'étant grand ami avec Jean Teulé, celui ci lui a donné carte blanche pour adapter le livre à sa façon. Donc il l'avoue lui même, ce n'est pas une adaptation fidèle. Mais l'univers du livre se retrouve dans le film.

Plaçons rapidement l'histoire. Dans une ville vidée de sa joie de vivre, le suicide est fréquent, et l'ambiance morose. Le suicide sur la voie publique est réprimé par les forces de l'ordre. Il existe donc une boutique qui pourra vous fournir tous ce qu'il vous faut pour préparer le dernier voyage, poisons, armes à feux, lames et cordes... Une grandes variétés de produits, mort assurée ou remboursée ! Tout va mal, pour le bien du magasin des suicides, jusqu'au jour où une naissance voit naître un enfant rieur. Que la morosité défrise et avec l'envie de changer les choses.

Voilà. D'un point de vue technique maintenant, Leconte voulait vraiment que l'on sente le dessin pour se film, donc pas de graphisme à la Kung Fu Panda, là on voit les "coups de crayons" mais cela reste très fluide et beau, ça m'a beaucoup rappelé le graphisme du clip d'Oldelaf "Le café". Au niveau de la 3D, il s'agit là d'une "2D relief" procédé mis au point pour le film, qui a été racheté par Pixar. Du coup, les lunettes ne sont utiles vraiment que pour les plans avec une profondeur de champ, mais j'ai pu tout à fait profiter des couleurs originales du film sans lunettes pendant les 3/4 de la projection, sans aucune véritable gêne.

Pour moi, le film est un bon film, même s'il aurait pu jouer un peu plus sur l'humour noir, ici hormis quelques petites provocations, ça reste assez soft. Car en général, le côté noir est placé dans les chansons, et du coup, la musique adoucit les paroles.

Si vous en voulez plus, bonus sur mon site.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1347 fois
14 apprécient · 4 n'apprécient pas

Barmad a ajouté ce long-métrage d'animation à 6 listes Le Magasin des suicides

Autres actions de Barmad Le Magasin des suicides