Avis sur

Le Magasin des suicides

Avatar ATorrance
Critique publiée par le

Le risque à prendre, lorsque l’on mise beaucoup sur une bande-annonce – qui, en l’occurrence, avait un charme fou –, c’est de ne rien dire de mieux dans le film lui-même.

Bien que dans ce fameux Magasin des suicides, les dessins s’avèrent extrêmement bien travaillés et particulièrement originaux, il faut avouer que le reste a parfois du mal à suivre – ce qui ne se remarque pas nécessairement au premier abord, dans la mesure où la première partie du film relate les évènements de la bande-annonce. Ainsi, le passage de Patrice Leconte (connu pour ses Bronzés) à l’animation est un travail intéressant par son esthétique qui, hélas, semble pourtant faire office de cache-misère.
En effet, si l’idée de base du long-métrage – empruntée à Jean Teulé, pour rendre à César ce qui appartient à César –, la mise en scène aura vite fait de s’essouffler jusqu’à susciter un certain ennui, alternant la comédie musicale et l’humour noir (quand ce n’est pas les deux en même temps) de façon assez inégale. Tandis que cette première caractéristique de ce Magasin des suicides demeure totalement bâclée par son inutilité et sa bande originale plutôt mauvaise, celle de l’humour noir a tendance à faire rire dans les premières minutes pour finalement laisser place à un certain comique de répétition qui nous laisse de marbre comme l’aurait été la tombe d’un client du magasin – à moins que les meilleures répliques soient tout bonnement placées dans la première demi-heure du film…
Et puis il y a cette prévisibilité non-négligeable qui veut que l’on connaisse l’issue de l’histoire dès le commencement, qui n’est malheureusement pas contrée de manière inattendue et imprévisible, comme aurait pu le permettre le présumé machiavélisme de cette famille Tuvache, pas si méchante que ça au final. Autre fait qui a son importance, si Leconte tente tant bien que mal d’insuffler à ses protagonistes une certaine empathie morbide et incongrue, il est regrettable de constater que ces derniers ne sont qu’un élément de plus dans la vitrine du magasin des suicides.
Ainsi, la mise en scène et le scénario du Magasin des suicides ont beau posséder quelques qualités (à comprendre par là une bonne idée de base qui fait rire, au début), ce n’est cependant pas une raison suffisante pour tout miser sur ce style visuel – nettement réussi –, à travers de somptueux décors emplis de noirceur et des personnages à la désopilante carrure, de par leurs traits immensément expressifs.
En conclusion, Le Magasin des suicides est une déception dans la mesure où l’attente se sera montrée nettement supérieure au résultat. Tantôt comédie musicale d’une qualité hautement médiocre, tantôt œuvre sombre et caricaturale qui se démarque des autres films d’animation – de France qui plus est –, les quelques qualités de ce long-métrage demeurent trop peu nombreuses pour donner lieu à un bon film, les défauts étant minutieusement planqués derrière une esthétique de toute beauté.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 411 fois
4 apprécient

ATorrance a ajouté ce long-métrage d'animation à 1 liste Le Magasin des suicides

Autres actions de ATorrance Le Magasin des suicides