un chiot qui fait tâche

Avis sur Les 101 Dalmatiens

Avatar Lauren Plume
Critique publiée par le

Cruella est une de ces méchantes légendaires qui donnent du piment et de la couleur à un Disney. Cependant il faut dire que les autres personnages ne sont pas vraiment à la hauteur. La maman dalmatien est totalement transparente, à l'image de sa maîtresse. Le personnage principal est un peu plus présent, mais rien d'extraordinaire. Quant aux chiots, ils sont tout bonnement insupportables. Loin d'être mignons, ils ne font que râler, se plaindre et sont tellement inutiles qu'on a même pas envie de les sauver. Beaucoup de personnages sont d'ailleurs assez inutiles, on se demande à quoi ils peuvent bien servir, à part à augmenter le capital sympathie du film en ajoutant des oies et des chevaux, et meubler les nombreuses longueurs.
D'une façon générale, l'histoire soulève beaucoup de questions. Que fume Cruella? Comment font Roger et sa meuf pour se payer une bonne ? Pourquoi un chat est-il sergent ? Le petit chien obèse souffre-t-il d'une boulimie post-traumatique ou résultant de troubles affectifs, ou encore d'un problème de constitution affectant ses mécanismes de satiété? En tous cas, il est encore plus horripilant que le reste de la bande. Ralentissant sans cesse l'action par ses diverses bourdes et maladresses, quand il n'est pas en train de se plaindre continuellement avec son horrible voix geignarde, on ne peut s'empêcher de songer, à l'instar de Cruella, qu'il ferait effectivement une belle paire de moufles.
Un bon Disney étant avant tout le fait de bons personnages, celui-ci est donc très mitigé. Les graphismes à l'ancienne, avec les traits au crayon visible, sont agréables et ajoutent beaucoup de charme. Mais ils sont aussi très fastidieux, c'est sans doute pourquoi, revers de la médaille, certaines animations baclées ou répétitives gâchent un peu l'esthétique du film.
Enfin, l'action n'est pas trop mal ficelée, mais avance beaucoup trop lentement, avec des longueurs parfois dignes de l'inspecteur derrick.
A noter que pour un Disney, il est très peu musical, et les quelques musiques que l'on entend ne sont pas géniales. Celle sur Cruella est sympathique, mais la musique finale du happy end est très nulle, et on se demande comment le pauvre Roger subviendra aux besoins de sa meute géante avec si peu de talent.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 462 fois
13 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Lauren Plume Les 101 Dalmatiens