Bande-annonce
Affiche Série Noire

Série Noire

(1979)
12345678910
Quand ?
7.8
  1. 1
  2. 6
  3. 10
  4. 22
  5. 61
  6. 177
  7. 502
  8. 827
  9. 423
  10. 192
  • 2.2K
  • 293
  • 1.6K
Voir ce film

Franck traîne son existence minable dans la triste banlieue parisienne. Il fait bientôt la rencontre de Mona, une adolescente de 17 ans.

Match des critiques : les meilleurs avis Série Noire
VS
Rêve en rouge et noir

Je m'appelle Frank Poupart. VRP de troisième zone, je me coltine à bout de bras une grosse valise d'échantillons pouilleux que je démarche à domicile, dans les périphéries hirsutes et décrépites cernées de béton et d’ordures. Mon épouse me déprime : prostrée dans le capharnaüm de ses fringues de midinette, guettant sur ses jambes mal épilées l'accroc fatal qui va filer ses bas, se saoulant transistor plein gaz des rengaines de Sheila et Cloclo la frite. Mon patron me débecte avec son double...

16 1
Avatar PasBillyTheKid
3
PasBillyTheKid
Critique de Série Noire par PasBillyTheKid

Il faut parfois prendre la clé de 12 et déboulonner les idoles grippées. Le film a, sur le papier, tout pour plaire : l'adaptation à l'univers français, par Pérec, de celui de la série noire ; un acteur "culte", un réalisateur amoureux du cinéma américain... Mais voilà, c'est terrible à dire mais le film a atrocement vieilli, il est totalement daté principalement à cause de deux points (noirs). Le premier, mais pas le pire, c'est le choix, dans cet univers réaliste aux décors exemplaires, de... Lire l'avis à propos de Série Noire

3 1

PostsSérie Noire

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?
 

Critiques : avis d'internautes (37)

Série Noire
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
L'histoire du rat qui construit son propre labyrinthe

Franck Poupart est représentant de commerce. Des peignoirs "made in Austria" en pure laine des Pyrénées, du Calvados d'Ecosse et autres robes de chambre molletonnées à motifs floraux. "Poupée" a du mal à boucler ses fins de mois. Il hante ces banlieues Parisiennes naissantes. Ces terrains vagues boueux où de vieilles maisons, ces vieilles carcasses, tiennent péniblement debout, s'appuyant... Lire l'avis à propos de Série Noire

49 50
Avatar Ze Big Nowhere
9
Ze Big Nowhere ·
Corneau sombre, Dewaere halluciné.

Quand on lui parle de Série Noire Corneau répond « Je n'ai jamais su expliquer le scénario ou les personnages. Ce qui est sur c'est qu'à un moment s'est produit un déclic : voilà enfin un projet que j'ai envie de réaliser, pour voir ce que ça va donner ». Comme plusieurs autre confrères cinéastes, Corneau a eu l'envie d'adapter un livre de Jim Thompson A Hell of a woman, dont il confie les... Lire l'avis à propos de Série Noire

24
Avatar z0uan
9
z0uan ·
Une chute comme une autre

L'un des rôles les plus marquants de Patrick Dewaere (que l'on apprécie/idôlatre niaisement/reste indifférent à son jeu parfois désuet/critique sans finesse perceptive aucune) est celui de Franck Poupart, un paumé lambda qui fait du porte à porte pour vendre des babioles, dans la boîte d'un dénommé Staplin (Bernard Blier). Sa femme (Myriam Boyer) finit par se tirer et il perd son emploi suite... Lire l'avis à propos de Série Noire

2
Avatar ᎒ Léon      ᎒
9
᎒ Léon ᎒ ·
Découverte
Il y a de la réplique Georges !

Je découvre enfin du Alain Corneau à travers ce film inspiré du livre de Jim Thompson, Hell of a woman. Comme je n'ai pas eu l'occasion de lire son livre, je serais bien dans l'incapacité de le comparer avec Série Noire dans ma critique. On suit un Patrick Dewaere déchainé dans le rôle de Franck Poupart, un looser qui semble avoir tout raté. Il faut dire qu'il est vraiment fantastique. Il donne... Lire l'avis à propos de Série Noire

27 7
Avatar Amethyste
7
Amethyste ·
Quand le poissard perd son âme

Attention, annihilateur de bonne humeur en ligne de mire. Série noire est une plongée radicale dans le quotidien d’une France dépressive au bout du rouleau, ravagée par une misère quotidienne qui ne lui permet plus d’appréhender le lendemain avec sérénité. Le trait n'est pas forcé plus que de raison, la pleine possession du cadre est laissée à Patrick Dewaere, dont l’énergie de chaque instant... Lire l'avis à propos de Série Noire

21
Avatar oso
8
oso ·
Toutes les critiques du film Série Noire (37)
Casting : acteurs principauxSérie Noire
Casting complet du film Série Noire
Bande-annonce
Série Noire
Vous pourriez également aimer...