Magic 8 ball

Avis sur Super 8

Avatar Marius
Critique publiée par le (modifiée le )

Bienvenue à Anytown, USA. Un endroit qui a eu mille noms. Astoria chez les Goonies, Cuesta Verde dans Poltergeist/ET ou Kingston Falls pour les Gremlins... Une banlieue chaleureuse et verdoyante où les enfants circulent à vélo et le shérif roule au pas. Un prolongement physique du rêve américain blanc, incarnation de la poursuite du bonheur inscrite dans la Constitution.

Bienvenue, donc, à Anytown, USA, où tout explose forcément. Dans la lignée directe des productions spielbergiennes des eighties, JJ Abrams cite même avec insistance les Goonies, parangon du film d'aventure enfantin. Confronté à la dureté du monde des adultes (l'expropriation chez Richard Donner, les rancœurs entre familles chez JJ), un groupe d'ado se réfugie dans le merveilleux, qui prend ici la forme d'un tournage de film d'horreur amateur qui déraille lorsque les mioches sont témoins d'un étrange accident ferroviaire. Moins manichéens que leurs parents abrutis par la vie et la catastrophe qui les guette, les gamins se jettent au front, une carte mystérieuse à la main et le courage en bandoulière.

Le casting est formidable. On découvre que la famille Fanning est un inépuisable réservoir à talent, que Joel Courtney n'a rien à envier au Mickey-Sean Astin de l'époque et Abrams à eu l'intelligence d'aller chercher Kyle Chandler, le formidable coach de "Friday Night Lights".

L'esprit frondeur d'un Joe Dante manque parfois pour épicer quelques répliques, mais l'effort est bien là. Et l'étrange Jean-Jacques Abrams prouve qu'il peut être un véritable réalisateur et pas seulement un producteur boulimique.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1122 fois
86 apprécient · 6 n'apprécient pas

Marius a ajouté ce film à 5 listes Super 8

Autres actions de Marius Super 8