L'amour, avec un petit a.

Avis sur Twilight : Chapitre 4 - Révélation, 1ère partie

Avatar Lucid
Critique publiée par le

Imaginez un peu mon attente. Etant un grand fan des trois premiers films, des questions m'envahissaient, je n'en dormais plus la nuit, je tremblais d'excitation.

Bah oui, je me demandais si ça allait autant me faire rire que les autres, me délectant encore une fois d'une mise en scène catastrophique, d'acteurs miteux, d'une BO larmoyante, d'un scénario aussi touffu que le torse du beau Jacob, de dialogues digne d'un bon téléfilm de M6. Et beh, ça peut vous surprendre mais j'ai été servi et bien comme il faut. Condon arrive même à me surprendre en proposant un film encore plus mauvais que le deuxième volet (et y avait du boulot pourtant...)
Mais voilà, je suis de retour du ciné et je me retrouve là, à écrire ma critique et je sais plus comment continuer, (comme quand on écrit une critique d'un grand film!) tellement il y a de choses à critiquer, et donc pour la peine je vais vous faire un petit condensé de tous les défauts présents ici!

On va pas s'éterniser devant le scénario puritain et invraisemblable qui déglingue toute la mythologie des vampires et à la fois des loups-garous, et qui livre une version d'un triangle amoureux grotesque et aberrant. On va pas s'éterniser non plus devant les acteurs qui devant un scénario horrible ne sauvent rien du tout en nous livrant des répliques ahurissantes d'un potentiel comique épatant (le genre de phrases qu'utilisent certaines personnes pour accoster de jeunes demoiselles sans défenses) et qui livrent un jeu effroyablement mauvais digne d'un bon gros nanar. Bon voilà déjà on se dit que là, on a affaire à du lourd, du très très lourd, mais pour enfoncer le clou, on nous livre une mise en scène du feu de dieu, car on pourrait comme dit plus haut avoir face à une mise en scène d'un mauvais téléfilm, c'est-à-dire, inexistant mais non, en veux tu, en voilà, on est devant un truc kitsch, de mauvais goût, de gerbant. En premier lieu, l'esthétique du "tout est beau, tout est parfait" ça fait chier dès le début avec ses couleurs pétillantes en plastiques mais on a le droit à quelques séquences (le cauchemar sur le mariage, le passage dans la tête du loup-garou, l'injection d'une matière visqueuse dans le corps de Bella) qui vont vous faire saigner les yeux.

Et en second lieu, vous subirez une succession de champ contrechamp infectes et d'un montage épileptique que Bay n'aurait pas renier. On a même le droit à une touche comique tellement originale que même Boon vous ferez rire. Mais moi je rigolais toujours au mauvais moment, quand d'un coup un bébé numérique lâche un regard romantique vers Jacob ce qui va le faire tomber amoureux (hmmm) ou même quand d'un coup on se sert d'un gobelet d'un divers fast food pour faire boire du sang à Bella ou bien encore pendant le combat final qui se révèle être encore plus ridicule que ceux vu dans les opus précédents. Et bien sur, le tout est arrosé d'une BO sans grande qualité qui vient appuyer le propos d'une façon tellement exagéré qu'on a l'impression qu'on nous prend pour des débiles : "ah bah oui, met une chanson triste pour montrer qu'elle est triste". Et après le film, vous vous remettez les idées en place et vous vous demandez comment le budget immense à pu partir dans cette bouse infâme aux effets spéciaux douteux, très douteux. Vous aurez le droit aussi à une visite de Rio, plus stéréotypé, tu meurs. Ah oui, j'ai oublié de parler de la non-profondeur des personnages secondaires... Et moi qui me plaignait devant Harry Potter 7....
Et pour expliquer rapidement le choix de mon titre, réfléchissez deux, trois secondes à cette "histoire" : déjà une chose qu'on a déjà entendu maintes et maintes fois, comment un vampire qui doit avoir une centaine d'années peut tomber amoureux d'une petite jouvencelle de 17ans? Bon au pire c'est pas le plus grave...  Le pire c'est le traitement de l'histoire : on a un cadre qui pourrait permettre des belles choses, mais là on a le droit à une soupe puritaine, et pour montrer leurs amours quoi de plus original de nous faire des gros plans sur des fronts qui se touchent, de leur faire faire un bain de minuit brésilien sous une pleine lune? Ça me désespère.

Mais voilà, c'est tellement mauvais (on a l'impression qu'on assemble toutes sortes d'idées qui auraient pu former un bon truc mais qui finalement ressemblent à un bouillis mâché) qu'on en rigole. Et bien en plus, j'ai plus rigolé ici que devant Intouchable. Foncez y pour profiter du nanar de l'année! Et profitez des premiers jours de sortie pour avoir une salle remplie de fans et se délecter des remarques dithyrambiques à la fin du film qui vous feront perdre foi en l'humanité.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1299 fois
51 apprécient · 5 n'apprécient pas

Lucid a ajouté ce film à 1 liste Twilight : Chapitre 4 - Révélation, 1ère partie

Autres actions de Lucid Twilight : Chapitre 4 - Révélation, 1ère partie