|

Ce que femme veut

Avis sur Un coeur pris au piège

Avatar Aurea
Critique publiée par le

Troisième comédie américaine de Preston Sturges, délicieux film regardé hier soir : The Lady Eve ou Un coeur pris au piège qui m'a permis de découvrir en ingénu bon teint le jeune Henry Fonda : Charles Pike raide et maladroit à souhait, aux prises avec une femme fatale, Jean puis Eve, qui va le manipuler comme un pantin au gré de sa fantaisie, autorité doublée d'une grâce infinie, main de fer dans un gant de velours.

Son rôle permet à Barbara Stanwyck d'endosser plusieurs personnages soulignant les subtiles facettes de sa personnalité.
Mais finalement tel est pris qui croyait prendre : un coeur pris au piège de l'amour.
Petit bijou d'humour irrésistible montrant bien la rouerie de la femme tentatrice (clin d'oeil à Eve) confrontée à la naïveté de l'homme... spécialiste des serpents!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 174 fois
13 apprécient · 1 n'apprécie pas

Aurea a ajouté ce film à 6 listes Un coeur pris au piège

Autres actions de Aurea Un coeur pris au piège