Affiche Un conte de Noël

Un conte de Noël

(2008)
12345678910
Quand ?
7.2 10 1628 34
  1. 8
  2. 18
  3. 37
  4. 60
  5. 114
  6. 216
  7. 391
  8. 437
  9. 264
  10. 83
  • 1.6K
  • 106
  • 526
Voir ce film

Réunion à Noël: Junon et Abel réunissent enfants et petits-enfants dans la maison familiale de Roubaix. Elisabeth, la soeur aînée, son frère Henri banni de la famille et sa nouvelle amie, Ivan le plus jeune avec épouse et enfants, Paul l'adolescent malade... Junon annonce sa leucémie, que seule...

PostsUn conte de Noël

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?
Poster Tous les posts
Match des critiques : les meilleurs avis Un conte de Noël
VS
Tel un roman sans fin

Revu ce film génial, je savais bien que j'étais légèrement passé à côté. Version précédente de la critique avant la seconde : Ca ressemble à un long roman. Dense et complexe. Truffé de personnages hauts en couleurs qui se vomissent et s'épaulent, qui évolueront, en bien, en mal, et le continueront bien après la dernière page atteinte. Du film d'auteur autoproclamé recyclant une nouvelle fois le thème de la famille dysfonctionnelle, Desplechin tire ce qui s'approche d'une tragédie grecque....

12
Avatar Le_blog_de_Yuko
2
Le_blog_de_Yuko
Critique de Un conte de Noël par Le_blog_de_Yuko

Je sais qu'il devient indescent de ne pas aimer les oeuvres d'Arnaud Desplechin...Encensé par les critiques, admiré par le public...Il n'empêche que...non..Désolée, les histoires de famille difficile, alors même que la réalisation est parfaitement maitrisée...Ca ne fonctionne pas avec moi.. On finit en effet par se perdre dans une famille qui n'a rien de sympathique, prétexte à une vision pessimiste des liens humains. Les personnages en font trop, comme pour mieux se détacher de leur auteur... Lire l'avis à propos de Un conte de Noël

1

Critiques : avis d'internautes (34)

Un conte de Noël
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Tendrement grinçant...

Noël. Aaah, Noël. Un beau sapin. Une maison bourgeoise confortable. Une famille réunie autour de la mère malade. On s'apprête à sortir les Kleenex, en toute logique. Et bien non. Parce qu'on n'est pas chez Disney. Mais chez Arnaud Desplechin. Chacun a amené ses blessures et ses rancoeurs et s'en donne à coeur joie pour balancer des horreurs à ses proches et ce, en toute apparente légèreté. Junon... Lire l'avis à propos de Un conte de Noël

5
Avatar MrsChan
9
MrsChan ·
Découverte
MONUMENTAL

Ce film est monumental, au sens premier du terme. En 2h30, en scrutant une famille et ses turpitudes, il dit tout de la vie, des hommes. Desplechin utilise sa caméra tel un scalpel, pour chatouiller, gratter ou trancher dans le vif. Son cinéma fait mal car il questionne chacun d'entre nous, sans jamais caresser dans le sens du poil. Dans la continuité du déjà immense "Rois & reine" (1), il... Lire l'avis à propos de Un conte de Noël

29 11
Avatar takeshi29
10
takeshi29 ·
Le diner de cons

Gardons-le notre cinéma national, jalousement, même s’il déplait à certains qui le trouvent trop chiant et cérébral, voir incompréhensible et laissons M. Besson se débrouiller seul dans ses tentatives d’en faire un business plus lucratif. C’est exactement ce qu’inspire Un Conte De Noël, superbe petite chronique familiale totalement jouissive et névrosée assortie d’un florilège de règlements de... Lire la critique de Un conte de Noël

20 1
Avatar Jambalaya
9
Jambalaya ·
Critique de Un conte de Noël par Eiffel_The

Peu de films m'ont poussée à réfléchir autant je crois, à tout décortiquer pour m'expliquer cette ambiguïté d'affection - affliction ressentie durant le visionnage. Le film souffre de plusieurs défauts qui m'ont insupportée, dès les premières minutes : Jean-Paul Roussillon déjà, sa voix m'indispose, je ne l'entends pas, j'avais juste envie qu'il avale un flacon entier de Maxilase sans cuillère.... Lire l'avis à propos de Un conte de Noël

9 1
Avatar Eiffel_The
6
Eiffel_The ·
Règlements de comptes à OK.Roubaix

« Je ne t’ai jamais aimé » (Amalric). « Moi non plus je ne t’ai jamais aimé » répond Deneuve, avec la plus simple honnêteté. Du franc-parler franc-maçonnique. Dans cette famille, on se dit les choses, par conséquent il n’y a pas de « non-dits ». Je ne t’aime pas alors je te le dis, c’est tout. C’est cette logique déconcertante qui est confondante dans le film. On se dit « ta gueule », comme on... Lire la critique de Un conte de Noël

11
Avatar Errol 'Gardner
9
Errol 'Gardner ·
Toutes les critiques du film Un conte de Noël (34)
Casting : acteurs principauxUn conte de Noël
Casting complet du film Un conte de Noël
Vous pourriez également aimer...
Dernières actions sur ce film Un conte de Noël
Plus d'actualité