Bande-annonce
Jaquette The Legend of Zelda : Majora's Mask

The Legend of Zelda : Majora's Mask

(2000)

Zeruda no Densetsu: Mujura no Kamen

12345678910
Quand ?
8.1 10 3979 86
  1. 20
  2. 7
  3. 13
  4. 24
  5. 76
  6. 217
  7. 598
  8. 1111
  9. 1136
  10. 777
  • 4K
  • 606
  • 664
  • 65

Vous incarnez Link qui dispose de 3 jours afin de découvrir pourquoi la Lune est attirée hors de son orbite et menace de s'écraser sur la planète.

Match des critiques : les meilleurs avis The Legend of Zelda : Majora's Mask
VS
Je suis Link, je suis un héros et je suis mort...

Sur Nintendo 64 : C'est une sensation étrange. Je me suis enfui. J'ai marché dans les Bois Perdus. Je savais qu'un Hylien qui se promène dans les Bois Perdus est un Hylien de moins (proverbe). Mais quand même. Sans ma fée, je ne pouvais pas y arriver. Je ne pouvais pas traverser. Alors, je suis tombé dans un puits sans fin. Comme Alice. J'ai plongé à travers les images de ma vie, je les ai vu défiler. Je ne pouvais m'accrocher à aucune parois. J'ai atterri dans le noir. Je croyais que c'était une quête...

21 7
Experimental shit

Sur GameCube : Non mais de quoi s'agit-il ? "un jour sans fin" appliqué en jeu vidéo ? refaire sans cesse les mêmes actions jusqu'à leur exécution parfaite ? Du genre s'y reprendre à trois fois pour choper la poule qui emmène au lieu de rendez-vous où il faut être à un moment précis de la journée effectuer une action ... puis si on échoue, on éteint et on recommence alors ? C'est violent dans le genre die and retry ! Désolé. Recommence. Alors heureusement il y a des donjons. Mais va falloir être patient,... Lire le test The Legend of Zelda : Majora's Mask sur GameCube

6 20

Critiques : avis d'internautes (86)

The Legend of Zelda : Majora's Mask
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Aimer et mourir

Sur Nintendo 64 : 15 ans plus tard mon cerveau mal irrigué vient enfin de comprendre. Comprendre pourquoi ce Zelda et pas un autre. Comprendre pourquoi c'est un chef d'œuvre intégral. Curieusement, c'est à la fois l'épisode du recyclage et le plus couillu de tous. Une resucée parce qu'il reprend la direction artistique, les personnages et les items de Ocarina of Time mais avec un environnement réduit et... Lire le test The Legend of Zelda : Majora's Mask sur Nintendo 64

14 4
Avatar Mr-Potatoes
10
Mr-Potatoes ·
I... I shall consume. Consume... Consume everything

Sur Nintendo 64 : The Legend of Zelda : Majora's Mask nous propose une ambiance unique plutôt sombre, parfois malsaine, assez rare pour un jeu Nintendo. L'atmosphère est à l'opposée de celle rendue dans OoT, M'sM est un peu comme la face cachée de ce dernier. Le gameplay reprend plus ou moins celui d'OoT tout en étant beaucoup plus complet grâce à une gestion du temps bien plus poussée et aux masques. On ne peut... Lire le test The Legend of Zelda : Majora's Mask sur Nintendo 64

21 2
Avatar Kni
9
Kni ·
Palpable

Sur Nintendo 64 : Sans doute les mots n'ont-ils pas la puissance de décrire l'ambiance. Car pour moi, Majora's Mask, c'est ce qu'il y a derrière l'écran. Ce sont ces musiques, ces tons, ces personnages, et, surtout, cette Lune. Angoissant, oppressant, accablant, étouffant. Le ciel s'abat sur le joueur dès les premiers instants du jeu. On pourrait d'abord le trouver complexe, austère et donc peu accessible. Mais... Lire le test The Legend of Zelda : Majora's Mask sur Nintendo 64

5 1
Avatar SyS
9
SyS ·
Découverte
Trois jours sans fin

Sur Console Virtuelle : Beaucoup de choses ont déjà été dites sur ce jeu fabuleux : l’univers est fascinant et inquiétant, les musiques envoûtantes et le gameplay toujours aussi irréprochable (bien qu’on puisse visiblement se plaindre de la caméra encore trop peu modulable). Mais Majora’s Mask, c’est bien plus que ça, c’est le jeu le plus mélancolique et sombre de la série, et ce malgré ses couleurs chatoyantes... Lire le test The Legend of Zelda : Majora's Mask sur Console Virtuelle

16 14
Avatar Floax
9
Floax ·
Chronique d'une quête identitaire

Sur Nintendo 64 : L'ESPRIT : « Tu aspirais si fortement vers moi ! Tu voulais me voir et m'entendre. Je cède au désir de ton cœur. — Me voici ! Quel misérable effroi Saisit ta nature surhumaine ! Qu'as-tu fait de ce haut désir, De ce cœur qui créait un monde en soi même [...] ? » - Goethe, "Faust", « La Nuit ». v.486 - 493 (Traduction Gérard de Nerval) Il n'y a plus grand chose à... Lire le test The Legend of Zelda : Majora's Mask sur Nintendo 64

29 1
Avatar Invock
9
Invock ·
Toutes les critiques du jeu vidéo The Legend of Zelda : Majora's Mask (86)

Bande-annonce

The Legend of Zelda : Majora's Mask
Vous pourriez également aimer...
Dernières actions sur ce jeu vidéo The Legend of Zelda : Majora's Mask
Plus d'actualité