Tron Evolution : décryptage du jeu vidéo

Avis sur Tron Evolution sur PlayStation 3

Avatar Shade
Test publié par le
Version PlayStation 3

Totale "erreur 404" ou très bon redémarrage "Mode sans échec" de la franchise à travers un jeu vidéo ? À vous d'en juger après la défragmentation complète du jeu (sur PS3) en quelques paragraphes...

Scénario en chargement...

Un p'tit scénario en bref bien sympa, qui fait agréablement le lien entre Tron et Tron l'Héritage.
Sans vous dévoiler les moments clés, vous incarnez dans ce jeu le programme "Anon" (pour Anonyme, mais bon personne vous appelle Anon donc bon...), un personnage totalement muet, créé pour lutter contre un nouveau virus, Abraxas.

L'histoire commence alors que Kevin Flynn, Clu et Tron travaillent encore main dans la main ! Cela se déroule donc peu de temps après le premier film, ce qui est franchement intéressant ! On en apprend ainsi un peu plus sur la façon dont Clu est passé au pouvoir, mais c'est tout ! On croise les personnages cités au-dessus, ainsi que quelques autres que l'on revoit dans le film (tous pas exceptionnellement modélisés), et quelques détails de l'histoire son développés, sans plus. Et même pire, quelques actions changent ! Comme la rencontre de Quorra et de Kevin Flynn ! Recommandé pour les fans qui veulent tout savoir, déconseillé pour ceux qui s'attendent à d'énormes révélations !

Graphismes sous tension

De ce côté là, pas trop de soucis... Si l'on est adepte des graphismes du dernier film.
En effet, durant tout le jeu, évidement, nous nous baladons dans les méandres du... Bah du jeu (un jeu sur un jeu... mise en abime excellente !). Ainsi à nous les murs plats, lisses, stylisés, suivis par un sol et un plafond tout autant sobres.

Parfois, des petits changements, comme des passages dehors, sur des balcons par exemple ou lors de poursuites en Lumicycles, qui introduisent alors les magnifiques ciels cybernétiques et autoroutes ultra-larges du film. En bref, si vous avez détesté l'univers froid et obscure/lumineux excessif du film alors évidement, vous devez éviter ce jeu. Par contre, si vous aimez les décors stylisés, informatisés et très simples alors plongez vite dans Tron Evolution !

Malheureusement, tout cela amène à un constat forcé : tous les niveaux se ressemblent plus ou moins. Quelques nuances parfois, avec un niveau dans une forteresse secrète habillée de vert, ou encore un niveau dans l'immense vaisseau orangé des méchants... Mais sinon, habituez-vous à des maps en bleu et noir et blanc dont les pièces et couloirs sont généralement de parfait copiés/collés les uns des autres. Mais bon, on est censé être dans un univers informatique, donc ça passe parfaitement !

Gameplay et durée de vie qui buguent ?

Jeu de plateformes oblige, les actions sont très répétitives. On saute, on court, on saute, on se bat... Pourtant, ça passe très vite et on ne s'en lasse pas ! Pourquoi ça passe très vite ? Parce que... Parce que le jeu est très court bon sang ! En quelques heures, on a baclé le mode Histoire ! Tout s'enchaine très vite et on a même pas le temps de dire ouf qu'on en est au niveau 3, au niveau 5, au niveau 7... Niveau 7 ? Ah bah ça y est le jeu est finis au niveau 7 ! Comptez environ 5-6 heures pour le finir une première fois (le boss final, une fois la tactique comprise, ne vous occupera réellement que 5 minutes max !).

Heureusement, le mode difficile et le mode extrême (à débloquer) sont là pour rallonger un peu le jeu, et la collecte des quelques fichiers Tron et fragments du disque Abraxas, assez simple, vous fera vite retourner dans les différents niveau ! À quoi bon ? Parce que les fichiers Tron débloquent des informations très intéressantes sur les personnages/lieux/engins et les fragments du disque aident à comprendre l'histoire.

Pour ce qui est des combats, c'est évidement aussi très répétitif. Mais c'est tellement magique de sauter souplement dans tous les sens (à la manière de Rizzler dans le film) et de désintégrer littéralement les ennemis à coups de disques ! De plus, sans compter le disque normal, 4 disques différents sont débloqués au fil du jeu, chacun ayant certaines capacités et ayant 3 attaques différentes. De quoi tout de même bien s'amuser, en enchainant les attaques de disques et les attaques au corps à corps pour quelques petits combos simples mais destructeurs !

Enfin, quelques passages en Lumicycle et même en Lumithank (ce dernier véhicule est pourtant presque totalement absent du film...) viendront corser le jeu et le booster un peu. Pourtant, ce sont des passages assez courts et pas forcement exceptionnels.

Pour conclure sur la partie gameplay... Vous allez souvent vous énerver ! La caméra fait parfois n'importe quoi, se colle là où il ne faut pas, et idem pour votre personnage qui ne saute pas là où il faut lorsque vous courez de murs en murs et se fait fatalement désintégrer... Pareil pour certains combats dont on a du mal à voir le bout, à vaincre tous les ennemis, ou tout simplement à comprendre l'utilité... Mais bon, à part vraiment quelques passages chauds à passer, on avance tout de même assez vite et bien.

Mode multijoueur... Installé avec succès !

Comme pour le mode solo, c'est peut-être un peu répétitif... Mais qu'est-ce que c'est bon ! Affronter d'autres joueur au disque ou en Lumicycle (et même Lumithank), c'est jouissif !
4 modes sont disponibles :
- Désintégration : 10 joueurs max, chacun pour sa peau, le 1er qui a désintégré 10 fois a gagné, ou alors celui qui en a désintégré le plus à la fin du temps imparti a gagné. Ce qui est beau, c'est que chaque joueur est d'une couleur différente ! Donc ça change des éternels bleu/orange.
- Désintégration équipe : à peu près pareil, mais en 2 équipes qui s'affrontent (bleus vs oranges...) !
- Soif de puissance : 6 bases avec un rayon lumineux à capturer et à défendre un maximum de temps (en équipes).
- Course à l'octet : attraper vite l'octet et le garder le plus longtemps possible, sachant qu'il vide les réserves de vie et d'énergie (en équipes) !

Des modes et des arènes (presque une dizaine) assez complets et franchement cool. Si en plus on est doué au lancé de disque alors on ne se lasse vraiment pas de détruire à tour de bras les autres joueurs !

Conclusion pixelisée

Comme le film, le jeu est assez mitigé. Temps de vie nul, graphismes simples, gameplay basique, mais le tout à son charme et rend très vite accro. Les musiques sont bonnes, on reconnait à peu près la patte de Daft Punk, et gérer l'achat d'améliorations est on ne peut plus simple ! Le mode multi est très bon, le jeu n'est pas trop casse-tête et les parois et machines qui permettent de régénérer vie et énergie sont bien intégrées... Puisqu'on est dans un jeu vidéo ! Si pour l'instant, le jeu ne vaut pas son prix excessif, je vous le conseille pour dans quelques temps, quand la folie de Tron sera passée et que vous aurez envie de retrouver cet univers... Dans quelques mois par exemple, quand le film sortira en DVD et Blu-ray !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 276 fois
2 apprécient

Shade a ajouté ce jeu vidéo à 1 liste Tron Evolution

  • Top 10 Illustration

    Top 10 Jeux vidéo

    Avec : Assassin's Creed : Brotherhood, Splinter Cell : Conviction, Assassin's Creed II, inFamous 2, Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 2

Autres actions de Shade Tron Evolution