Couverture Gatsby le magnifique

Gatsby le magnifique

(1925)

The Great Gatsby

12345678910
Quand ?
7.5
  1. 8
  2. 7
  3. 21
  4. 73
  5. 199
  6. 461
  7. 1070
  8. 1305
  9. 645
  10. 300
  • 4.1K
  • 346
  • 1.8K
  • 101

Nick Carraway, la trentaine, se rend à New York pour travailler dans la finance. Par hasard, il trouve à louer louer une petite bicoque à Long Island.

Match des critiques : les meilleurs avis Gatsby le magnifique
VS
"Je me souviendrai, à vie, de feu Great Gatsby"

"The Great Gatsby" est un livre magnifique, le genre d'oeuvre d'une beauté rare qui te transporte pendant deux cents pages, pour t'abandonner lâchement sur le bord du trottoir, aux côtés de tes illusions et de tes rêves perdus, à tout le temps ressasser la vie pathétique de ce bel être, qui ne sera, tu l'espères, jamais l'écho de ta propre vie. "The Great Gatsby" est donc un roman dans lequel tout le monde peut s'identifier; qui n'a jamais rêver de soudainement devenir riche, et...

9
Avatar Cinemaniaque
5
Cinemaniaque
Critique de Gatsby le magnifique par Cinemaniaque

Grandeur et décadence d'un nouveau riche, portrait au vitriol d'une société bourgeoise indécente, désillusion d'une Amérique déconnectée de la réalité... Je m'attendais un peu à tout ça en lisant Gatsby, fort de la réputation d'oeuvre majeure de la littérature américaine. Au final, j'ai refermé le livre avec une pointe de déception croissante au fur et à mesure que je repensais à ces phrases un peu creuses, ces descriptions un peu lourdes, ce style un peu ampoulé, ce fond finalement gnan-gnan... Lire l'avis à propos de Gatsby le magnifique

3

PostsGatsby le magnifique

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce livre ?
 

Critiques : avis d'internautes (60)

Gatsby le magnifique
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Lettre (incluant des spoils)

Mon cher Gatsby, Cette lettre ne te parviendra sans doute jamais, mais à cœur vaillant rien d’impossible. Il est loin à présent ce temps où West Egg vivait au rythme de ces nuits folles passées dans ta demeure dont la renommée était telle que tes réceptions réussissaient à faire débarquer ces snobinards d’East Egg. Lorsque j’y repense, je t’imagine guetter discrètement, mais... Lire la critique de Gatsby le magnifique

21
Avatar Vincent_Ruozzi
8
Vincent_Ruozzi ·
Le romantisme à l'américaine

Fitzgerald a toujours été un auteur qui m'interpellait, et l'adaptation au cinéma de son roman le plus célèbre était un excellent prétexte pour m'y essayer. (je ne nie donc pas être un odieux opportuniste qui lit les livres juste avant de voir les films pour le seul plaisir de descendre ceux-ci !) Gatsby met du temps à démarrer, et semble au départ n'être qu'un roman dénonciateur de la société... Lire la critique de Gatsby le magnifique

4 4
Avatar Floax
8
Floax ·
Découverte
Critique de Gatsby le magnifique par jerome60

Dans l'Amérique des années 20, le narrateur, Nick Carraway, a quitté son Middle West natal pour venir s'installer à New York et apprendre le métier de courtier en valeurs. Préférant ne pas vivre en ville, Nick emménage dans le quartier de West Egg, à Long Island. Une banlieue chic où son plus proche voisin, Jay Gatsby, organise de somptueuses fêtes dans sa non moins somptueuse villa. Gatsby est... Lire la critique de Gatsby le magnifique

37
Avatar jerome60
8
jerome60 ·
C'est l'histoire d'un livre génial.

Un livre génial et fou, avec une lumière verte de l'autre côté, un homme avec des lunettes qui lui donnent l'apparence d'un hibou, des gens qui jazzent, boivent, baisent et renversent des idiotes avec la voiture de l'amant de leur femme -un truc comme ça. Gatsby est beau, il sent bon le sable chaud, il est mystérieux, comme le livre. Lire Gatsby, c'est comme boire un alcool rare et raffiné, ça... Lire l'avis à propos de Gatsby le magnifique

35 3
Avatar antarctica
9
antarctica ·
Critique de Gatsby le magnifique par Ferdinand

Lu en VO, mais peu familière au style littéraire soutenu du début-années 20 de Fitzgerald, les premières dizaines de pages ont été lues comme à travers une brume de mots dont je devinais parfois la signification par leur contexte, armée occasionnellement d'un dictionnaire bilingue. Mais au fil des chapitres, cette sensation s'est dissipée, laissant place à un superbe roman mélancolique, comme... Lire la critique de Gatsby le magnifique

11
Avatar Ferdinand
9
Ferdinand ·
Toutes les critiques du livre Gatsby le magnifique (60)
Vous pourriez également aimer...