Harry Potter à l'Ecole de la Traduction

Avis sur Harry Potter à l'école des sorciers - Harry...

Avatar InkS
Critique publiée par le

Harry Potter à l'Ecole des Sorcier est le premier d'une série de sept livres, dont la trame principale est le combat entre le bien et le mal, comprenant quelques personnages sur la limite entre ces deux camps. Premier tome, donc, pour Joanne Rowling, mais aussi pour Jean-François Ménard, le traducteur français embauché par Gallimard.

Tout au long du livre, on sent l'écriture très enfantine qu'utilise Rowling : des phrases généralement courtes, des chapitres concis, peu de descriptions ainsi que des personnages très tranchés du point de vue psychologique. Ménard arrive très bien à rendre ce côté enfantin à la VF, trop même, car dans les tomes suivants, il ne changera que très peu de style alors que Rowling, elle, va évoluer avec son public. Une exigence de Gallimard, celle de rester « tout-public » ? Dans ce cas, éditer deux versions du livre aurait pu être une riche idée !

Toujours sur le plan de la traduction, quelques petites choses m'énervent. Le cas du titre, un titre qui n'est pas pertinent. Il ne correspond pas à celui de la VO (Harry Potter and the Philosopher's Stone, soit Harry Potter et la Pierre Philosophale) et ne reflète même pas le contenu du livre. Enfin, si, dans un certain sens. Car si Harry découvre Poudlard et suit les cours qui y sont dispensés durant ce tome, il va en être de même dans les cinq suivants.
Enfin, j'aimerais donner un conseil à ceux qui deviendront plus tard traducteurs pour les maisons d'édition : ne traduisez pas un nom de famille sur deux ! L'ensemble manque alors de cohérence, déjà que l'action du livre, traduit en français, se déroule dans un pays totalement anglophone (ce qui posera problème dans les tomes 4, 6 et 7 avec l'introduction de personnages bulgares et français).

A ce point de la critique, je me rend compte que je n'ai jusque là parlé que des particularités de la VF. Attaquons maintenant l'oeuvre de Rowling en elle-même.

Autant vous prévenir tout de suite, j'ai beaucoup aimé (et j'aime encore beaucoup) cette saga, en bonne partie grâce à son univers et à la façon dont elle (Rowling) le fait vivre. Il est intéressant de noter que dans ce premier tome, l'univers est en construction perpétuelle, une construction qui se poursuivra jusqu'au tome 4. A partir de ce point, les bases concernant la façon d'utiliser la magie, une notion très importante, seront définitivement fixées.

Dans l'Ecole des Sorciers, Rowling hésite (le système de « points attribués / retirés aux maisons » qui va perdre énormément d'importance dans les livres suivants), se sert d'un référentiel plus « Moldu » que dans les autres tomes. En fait, plus on avance dans la série, moins la narration fait référence au monde Moldu pour expliquer ce qui se trame, peut-être un effet de style donné par Rowling pour montrer l'évolution d'Harry au fil des ans, dans son école de sorciers. Notons aussi que le caractère de certains personnages n'est pas encore fixé - une chance que la plupart des protagonistes passent d'enfant à adolescent durant cette saga.

On retrouve aussi ce qui fait le talent de l'auteur, à savoir des scènes qui sont toujours plaisantes à lire une, cinq, des centaines de fois. En ce qui me concerne, ma préférence se porte pour la rencontre Harry / Ollivander. Mais il y a aussi, dès ce premier tome qui ne compte pourtant que 302 pages (en édition poche), des scènes en trop. Un chapitre entier même : Le fameux « Duel à Minuit » qui reprend la formule [ Malfoy / Rogue est méchant + Harry et Ron veulent l'empêcher de nuire au bonheur d'autrui + Hermione veut que ces deux zouaves se tiennent à carreau = FUIEZ, RUSARD NOUS POURSUIT DANS LES COULOIRS ! ], déjà bien usée au cours du bouquin.

C'est donc une bonne première introduction à son monde magique que Rowling nous propose ici. Notons toutefois que pour ceux qui, comme moi, ont grandi en lisant cette série, ce premier Harry Potter est un peu trop simple et enfantin à la relecture, aussi bien à cause de J.K.R. (pas assez d'intrigues et de personnages secondaires, par rapport aux livres suivants) qu'à cause de Ménard pour les raisons évoquées plus tôt.

Bien, mais a mieux fait par la suite.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 843 fois
30 apprécient · 1 n'apprécie pas

InkS a ajouté ce livre à 1 liste Harry Potter à l'école des sorciers - Harry Potter, tome 1

  • Illustration Harry Potter, l'heptalogie originale

    Harry Potter, l'heptalogie originale

    Avec : Harry Potter à l'école des sorciers - Harry Potter, tome 1, Harry Potter et la Chambre des secrets - Harry Potter, tome 2, Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban - Harry Potter, tome 3, Harry Potter et la Coupe de feu - Harry Potter, tome 4, Harry Potter et l'Ordre du phénix - Harry Potter, tome 5

Autres actions de InkS Harry Potter à l'école des sorciers - Harry Potter, tome 1