Ô Leonora ...

Avis sur Le Cornet acoustique

Avatar steka
Critique publiée par le

Si vous cherchez des images de Leonora Carrington, vous tomberez fort probablement sur les portraits qu’a réalisés d’elle la photographe Lee Miller (une élève de Man Ray) dans la maison de Max Ernst en Ardèche à la fin des années 30. Vous y verrez une fort belle jeune femme dont le regard révèle à la fois sensibilité et détermination. Suite à l’arrestation et à l’internement de Ernst par la police française, d’abord comme citoyen allemand, puis comme opposant au régime nazi, Leonora s’approcha fort dangereusement des portes de la folie, expérience dont elle fit ultérieurement le récit dans le remarquable « En bas ».
Mais Leonora ne pouvait se contenter d’être une « muse » surréaliste, sa personnalité disposant de nombreuses ressources ; et de cette détermination que j’ai évoquée plus haut …
Leonora Carrington était peintre et sa rencontre avec le mouvement surréaliste fut bien sur déterminante pour le reste de sa carrière qui se continua au Mexique où l’on retrouve nombre de ses fresques. Et puis Leonora avait l’imagination fertile avec aussi un véritable talent pour l’écriture dont ce merveilleux « Ear Trumpet » est l’expression la plus achevée. Sans doute un des plus beaux romans surréalistes que l’on puisse trouver. Où l’imaginaire, l’onirisme et l’humour s’entremêlent harmonieusement pour notre plus grand plaisir.
Voilà, il ne vous reste plus qu’à tomber à votre tour amoureux de Leonora, avec ce chef-d’œuvre unique en son genre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 224 fois
11 apprécient

steka a ajouté ce livre à 7 listes Le Cornet acoustique

Autres actions de steka Le Cornet acoustique