Couverture Rien ne s'oppose à la nuit

Rien ne s'oppose à la nuit

(2011)
12345678910
Quand ?
7.6
  1. 2
  2. 5
  3. 11
  4. 16
  5. 34
  6. 84
  7. 197
  8. 372
  9. 228
  10. 89
  • 1K
  • 185
  • 466
  • 34

« La douleur de Lucile, ma mère, a fait partie de notre enfance et plus tard de notre vie d'adulte, la douleur de Lucile sans doute nous constitue, ma sœur et moi, mais toute tentative d'explication est vouée à l'échec. L'écriture n'y peut rien, tout au plus me permet-elle de poser les questions...

Match des critiques : les meilleurs avis Rien ne s'oppose à la nuit
VS
Critique de Rien ne s'oppose à la nuit par Plume

J'avais lu, entendu, nombres d'éloges sur ce roman et pourtant rien n'aurait vraiment pu me préparer à cette lecture. Nous avons tous une mère : différente, idolâtrée ou détestée, appropriée... et le travail de Vigan qu'elle que soit la mère qu'on ait ou qu'on ait eu ne peut que faire écho chez le lecteur. L'auteure se prête à un jeu difficile, celui de l'analyse impossible d'une mère, depuis ses yeux et sa compréhension d'adulte à travers ses souvenirs d'enfance. Difficile, elle le dit...

12 1
Faut pas nous prendre pour des quiches

Je sors du texte et je ne sais pas trop qu'en penser. Il m'a ému sans que je le veuille vraiment et pas de la façon dont j'aime qu'un livre m'émeuve. Comme beaucoup j'imagine, j'ai trouvé des échos ici ou là, d'une période, d'un moment vrai, j'ai été perméable devant tel ou tel passage. Je n'ai pas été touchée par des personnages, c'est bizarre : j'ai ressenti de l'empathie pour des inconnus. C'est peut-être ça qui me trouble le plus. J'ai quasiment tout lu d'un trait, j'ai lu d'un trait la... Lire l'avis à propos de Rien ne s'oppose à la nuit

4

PostsRien ne s'oppose à la nuit

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce livre ?
 

Critiques : avis d'internautes (63)

Rien ne s'oppose à la nuit
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Rien ne s'oppose à la nuit par Shimamoto-Cha

Ca doit faire au moins deux ans que j'ai ce livre. Je m'en étais complètement désintéressé, plus tellement décidé à le lire. Puis après la parution de D'après une histoire vraie, j'ai eu très envie de lire le dernier livre de De Vigan. Mais avant ça, je voulais avoir lu Rien ne s'oppose à la nuit. Et ce fut une énorme surprise!! Je ne m'attendais pas à un tel intérêt pour... Lire l'avis à propos de Rien ne s'oppose à la nuit

6 1
Avatar Shimamoto-Cha
10
Shimamoto-Cha ·
Critique de Rien ne s'oppose à la nuit par BibliOrnitho

Delphine de Vigan écrit sur sa mère. Un texte qui s'ouvre et s'achève avec la mort de Lucile parvenue au bout du chemin, qui ne désire pas aller plus loin mais au contraire de mourir vivante. Delphine de Vigan nous raconte sa famille. La famille de sa mère. Les grands-parents au sommet de la pyramide, puis les oncles et tantes (neuf en tout), les cousins et cousines. Une histoire... Lire la critique de Rien ne s'oppose à la nuit

11
Avatar BibliOrnitho
9
BibliOrnitho ·
Critique de Rien ne s'oppose à la nuit par Queenie

J'ai avalé ce livre en deux jours. Ce qui n'est pas spécialement bon signe. Cela prouve que ce livre est extrêmement facile à lire. Tellement que ça en devient ... un peu plat. J'ai tourné les pages vite et bien, à avancer rapidement dans l'histoire, dans l'évolution de la maladie de Lucile, et des tourments de sa fille, sans que ça ne me touche particulièrement. Des évènements qui se succèdent,... Lire l'avis à propos de Rien ne s'oppose à la nuit

2
Avatar Queenie
3
Queenie ·
Découverte
Critique de Rien ne s'oppose à la nuit par madamedub

Delphine de Vigan, que l'on avait pu rencontrer avec "Jours sans faim" ou le plus récent "No et moi" signe un nouveau roman, consacré à la vie de sa mère: "Rien ne s'oppose à la nuit", titre emprunté à la célèbre chanson "Osez Joséphine" d' Alain Bashung. Il est difficile, reconnaît humblement Delphine de Vigan, de faire un roman sur sa vie de famille, sur sa mère. Cette dernière, confessent... Lire la critique de Rien ne s'oppose à la nuit

22 1
Avatar madamedub
8
madamedub ·
Pour passer une nuit blanche

J'ai abordé la lecture du dernier roman de Delphine Le Vigan avec un peu de crainte. Je n'avais pas vraiment aimé "No et moi" (du coup j'ai fait l'impasse "des heures souterraines") et la rumeur disait que c'était LE roman de la rentrée. Disons-le tout net, j'ai vraiment apprécié "Rien ne s'oppose à la nuit" qui n'est sûrement pas un chef d'oeuvre de la littérature mais qui procure un plaisir de... Lire l'avis à propos de Rien ne s'oppose à la nuit

7
Avatar pilyen
8
pilyen ·
Toutes les critiques du livre Rien ne s'oppose à la nuit (63)
Vous pourriez également aimer...