Couverture Sa majesté des mouches

Sa majesté des mouches

(1954)

Lord of the Flies

12345678910
Quand ?
7.5 10 2555 44
  1. 7
  2. 12
  3. 27
  4. 56
  5. 99
  6. 266
  7. 683
  8. 882
  9. 398
  10. 125
  • 2.6K
  • 230
  • 1.2K
  • 41

« Et si j'écrivais l'histoire de jeunes garçons sur une île ? Je les laisserais se comporter exactement comme ils voudraient. » William Golding a relevé ce défi, et voici nos collégiens anglais « sans grandes personnes » sur une île déserte du Pacifique. C'est l'aventure avec un grand A, c'est la...

Match des critiques : les meilleurs avis Sa majesté des mouches
VS
Avatar DivinecomédiedeDante
9
La loi du plus fort

«Sa Majesté des Mouches» n’est clairement pas ce que l’on attend d’un récit se destinant principalement aux enfants. L’histoire raconté par William Golding est cruelle, ironique et dérangeante, en plus d’être écrite dans un langage riche et soutenu, on est peu souvent habitué à voir des enfants, qui sont symboles de l'innocence, la naïveté, devenir de cruels barbares sans foi ni loi. C'est un roman construit sur des oppositions. Tout d'abord dans le titre « Sa Majesté des Mouches » évoque à...

7 4
Vous reprendrez bien un peu de conque?

Une bande de garçons, de six à douze ans, se retrouve naufragée sur une île déserte du Pacifique. Cette catastrophe apparaît aux enfants comme une promesse d’aventure. Mais il leur faut s’organiser et, suivant les traditions démocratiques, élire un chef. Un sujet accrocheur pour cette robinsonnade. Cette fois-ci, William Golding s’éloigne du thème classique, en revisitant l’histoire avec des protagonistes juvéniles. Une idée sur le papier... Lire la critique de Sa majesté des mouches

1 1

Critiques : avis d'internautes (44)

Sa majesté des mouches
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Sa majesté des mouches par Scarlett

Au postulat que les enfants sont innocents et que le mal vient définitivement des adultes, William Golding répond cet ouvrage. Sur une île déserte au milieu de l'océan s'écrase un avion rempli de collégiens. Aucun survivant du côté des adultes. Mais malgré le décor paradisiaque, on n'est pas dans les robinsons suisses. Des clans se forment, un semblant d'organisation se crée pour faire... Lire l'avis à propos de Sa majesté des mouches

21
Avatar Scarlett
8
Scarlett ·
"Maybe it's only us"

«  Sa majesté des mouches », c'est un livre qui parle de l'Homme, et plus particulièrement de la noirceur de son âme. Sous l'histoire peu banale d'une groupe de jeunes lords anglais âgés de 6 à 12 ans s'organisant pour survivre sur une île déserte, se cache une critique amère et incisive de la nature humaine. Qui a dit que les enfants étaient des anges ? Qui peu encore croire à leur innocence ?... Lire la critique de Sa majesté des mouches

5
Avatar Fouguri
10
Fouguri ·
Découverte
A mort la Bête ! Qu'on l'égorge ! Qu'on la saigne !

A travers l'aventure d'enfants britanniques naufragés sur une île déserte du Pacifique, William Golding dresse en filigrane une satire de l'être humain en société et de ses penchants pour la violence et la décadence. C'est astucieux et prenant car le tout est noyé dans un cadre paradisiaque où on suit des gosses âgés de 6 à 12ans qui sont tiraillés entre l'amusement et le sérieux qu'exige ce... Lire l'avis à propos de Sa majesté des mouches

7 2
Avatar MarlBourreau
8
MarlBourreau ·
Bzz.

Comment (sur)vivent des enfants abandonnés sur une île déserte ? Sans adultes, comment des jeunes britanniques bien élevés vont-ils se comporter ? Ce livre est tellement bien écrit, tellement intéressant qu'on ne peut y échapper : c'est bel et bien un classique. Au début du roman, les enfants réagissent de façon convenable, respectable : tous se mobilisent pour allumer un feu, construire des... Lire l'avis à propos de Sa majesté des mouches

10
Avatar Pandaru
8
Pandaru ·
Sa Majesté des Mioches

Sa Majesté des Mouches est avant tout un livre à dimension politique, Golding est passionné par les organisations sociales humaines. Selon lui la civilisation est illusoire et non-naturelle et l'homme par essence mauvais. Il se rapproche selon moi des philosophes anglais comme Hobbes qui voient la mise en société comme une façon qu'à l'homme de se protéger d'autrui. Une vision individualiste et... Lire l'avis à propos de Sa majesté des mouches

7
Avatar Diothyme
6
Diothyme ·
Toutes les critiques du livre Sa majesté des mouches (44)
Vous pourriez également aimer...
Dernières actions sur ce livre Sa majesté des mouches
Plus d'actualité