|

Une série que l'on dévore d'une seule traite.

Avis sur American Horror Story

Avatar LeBlogDuCinéma
Critique publiée par le

Après avoir fait un petit tour du côté de la comédie musicale populaire enchanteresse avec Glee et s'être essayé à la romance avec Mange Prie Aime, Ryan Murphy revient avec une nouvelle série choc à tendance horrifique : American Horror Story.

Plus proche de la psychologie d'un Nip/Tuck que de n'importe quelle autre de ses créations, American Horror Story nous entraîne dans la lente mais inévitable descente aux enfers d'une famille modèle américaine (en apparence seulement) venue emménagé dans une demeure pour le moins particulière puisqu'elle détient les esprits des personnes qui y sont mortes. Périssez en son sein et votre esprit connaitra une immortalité agitée. Cela n'est pas sans rappeler certaines productions hollywoodiennes comme Shining, Amityville ou encore La Maison De L'Horreur avec certaines séquences visuellement déroutantes. Frissons garantis !

Néanmoins, loin d'être portée uniquement sur l'horreur à l'état pur, cette série gagne en intérêt car elle s'attarde davantage sur la psychologie de ses personnages. A l'image de son générique, American Horror Story met la pression aux spectateurs durant la totalité des douze épisodes en l'emportant dans une tension psychologique palpable à chaque nouvelle image de la pellicule. Rien n'est jamais joué d'avance, rien n'est jamais ni tout blanc ni tout noir, les niveaux de lecture se dévoilent au compte-goutte pour aiguiser un peu plus une tension omniprésente. Sur ce point précis, les scénaristes ont fait très fort. Et ce n'est pas les deux derniers épisodes parfaits en terme de dramaturgie qui viendront nous faire dire le contraire.

Cependant, un tel concept si rare de nos jours sur nos petits écrans peut-il perdurer durant trois, quatre ou même six saisons ? Très honnêtement je ne le pense pas et je ne le souhaite pas non plus. L'intrigue défilant à une vitesse incroyable, American Horror Story ne cesse de nous dévoiler de plus en plus d'éléments et va jusqu'à finir sa première saison comme elle aurait du s'achever dans la prochaine saison minimum. Là où certaines séries prennent le temps de s'installer pour perdurer dans le temps, cette série semble vouloir en dévoiler le plus possible en très peu de temps. Du coup le rythme est certes démoniaque mais l'impression qu'on en a déjà fait le tour commence à se faire ressentir.

Quoiqu'il en soit, à l'heure d'aujourd'hui et sans se projeter dans le temps, American Horror Story apparaît comme l'une des séries les plus poignantes, les plus jubilatoires de ces dernières années. Une série que l'on dévore d'une seule traite avec pour seule déception finale qu'il n'y en ai pas davantage à se mettre sous la dent. Rien que pour cette sensation d'en vouloir toujours plus, on peut applaudir le pari amplement réussi de Ryan Murphy avec cette première saison. Pour le reste, wait & see.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 374 fois
7 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de LeBlogDuCinéma American Horror Story