Avatar Arthur Debussy

Critiques de Arthur Debussy

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.5

Italian Beauty

A la sortie de ce long métrage, devant les critiques dithyrambiques de la presse et des spectateurs, je m'étais rendu au cinéma sûr d'avoir affaire à un chef-d’œuvre. Ce ne fut pas tout à fait le cas, du moins « La Grande Bellezza » ne l'était pas au sens où je l'entendais. Ma déconvenue fut donc à la hauteur de mes attentes, et j'ai longtemps pris le film de Paolo Sorrentino pour du sous... Lire l'avis à propos de La Grande Bellezza

7 6
Avatar Arthur Debussy
7
Arthur Debussy ·
Bande-annonce
7.3

Les nuits d'un rêveur

« Nuits blanches » de Visconti, adapté d'une nouvelle de Dostoïevski également portée à l'écran par Robert Bresson, ne figure pas à mon sens parmi les plus grandes réussites du cinéaste italien. Le principal reproche que j'ai à lui faire c'est son actrice principale, au jeu tout sauf subtil, beaucoup trop larmoyante et excessive pour ne pas agacer. Or le problème, c'est que c'est... Lire la critique de Les Nuits blanches

6 6
Avatar Arthur Debussy
7
Arthur Debussy ·
Bande-annonce
7.7

Un bel hommage à la culture hispanique, mais toujours pas au niveau d'un Miyazaki

« Coco » est plaisant, mais comme tout blockbuster, il faut raison garder et faire abstraction du grand spectacle qui nous est proposé, afin de prendre du recul et analyser les qualités et les défauts de ce long métrage. Certes, visuellement plusieurs passages sont bluffants et magnifiques. Certes, c'est probablement l'un des Disney / Pixar les plus profonds, l'un des seuls à traiter de... Lire l'avis à propos de Coco

7
Avatar Arthur Debussy
6
Arthur Debussy ·
7.9

Vive Philippe Gougler !

Ça fait un moment que je suis cette émission depuis sa reprise en 2011, avec l'arrivée de Philippe Gougler à la présentation et à la co-écriture de ce magazine. Hier (1) je viens de regarder l'émission sur la Corée du Sud, et sa qualité m'a poussé à écrire cette critique. Il faut louer la capacité d'émerveillement de Philippe Gougler, sa vraie fausse naïveté et son sens humain qui le poussent... Lire la critique de Des trains pas comme les autres

4
Avatar Arthur Debussy
10
Arthur Debussy ·
7.5

Un des premiers grands Bergman, à ne pas manquer !

« Il fait partie de ma propre chair. Je préfère « Jeux d'été » pour des raisons d'ordre intime. J'ai fait « Le Septième Sceau » avec mon cerveau, « Jeux d'été » avec mon cœur. Pour la première fois, j'avais l’impression de travailler d’une façon personnelle, d'avoir réalisé un film qu'aucun autre ne pourrait refaire après moi. » — Ingmar Bergman, Cahiers du cinéma n°84,... Lire la critique de Jeux d'été

5 2
Avatar Arthur Debussy
8
Arthur Debussy ·
Bande-annonce
7.9

Clouzot appuie là où ça fait mal

D'emblée, ce qui frappe dans « Le Corbeau », c'est sa photographie remarquable. Les plans du tout début sont magnifiques, dans un noir et blanc contrasté qui illumine de belles prises de vues d'un petit village. Mais très rapidement, Clouzot filme des murs, des fenêtres, bref : l'enfermement. Le fond se coule alors dans la forme : nous sommes au cœur d'un épisode éprouvant, un corbeau fait... Lire la critique de Le Corbeau

4
Avatar Arthur Debussy
8
Arthur Debussy ·
7.0

Un chef-d'oeuvre à la beauté crépusculaire

Enfin ! J’ai pu découvrir à l’occasion d’une rétrospective Visconti à la Cinémathèque de Paris ce long métrage tant loué par des personnes que je tiens en haute estime (Anaxagore et Max6m) et que j’attendais de... Lire l'avis à propos de Sandra

6
Avatar Arthur Debussy
8
Arthur Debussy ·
Bande-annonce
7.9

Un des rares chefs-d'oeuvre du cinéma de science fiction

Il est aisé de comprendre pourquoi le succès ne fut pas au rendez-vous lors de la sortie en salles de « Blade Runner », en 1982. Film de science-fiction dystopique, noir, sale, mélancolique, poétique, contemplatif, ni véritable thriller, ni film d’action, il a dû désemparer bien des spectateurs avides de sensations fortes et d’esbroufe. Aujourd’hui, au vu de la postérité foisonnante de ce... Lire l'avis à propos de Blade Runner

9 4
Avatar Arthur Debussy
8
Arthur Debussy ·
Bande-annonce
7.6

Epique !

« Gladiator » est peu ou prou mon premier choc cinématographique, en tout cas le premier film que j'ai vu au cinéma au sortir de l'enfance : je devais avoir 11 ans et bravais donc avec un peu d'appréhension l'indication « déconseillé aux moins de 12 ans ». Longtemps ce film est resté pour moi une référence, comme pour beaucoup d'autres personnes j'imagine. Puis je l'ai renié en développant... Lire la critique de Gladiator

8 10
Avatar Arthur Debussy
8
Arthur Debussy ·
Bande-annonce
8.1

Un brouillon inégal mais intéressant et prometteur

« Whiplash » est la matrice de « La La Land », en plus extrême, moins subtil, et pour tout dire moins plaisant. Pour autant on sent un certain talent en devenir, celui du jeune Damien Chazelle qui ne demande qu’à exploser avec le succès que l’on sait. A ce titre, « Whiplash » n’est pour moi ni un chef-d’œuvre précoce, ni un essai raté. Il s’agit plutôt d’un brillant brouillon, canalisant à... Lire la critique de Whiplash

6 3
Avatar Arthur Debussy
6
Arthur Debussy ·