Avatar Aurea

Critiques de Aurea

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.8

Brève mais si intense

Mon père m'avait toujours dit que c'était un de ses films préférés et je comprends pourquoi. Je viens de revoir au Festival de La Rochelle et toujours avec la même émotion, cette Brève Rencontre de David Lean, film de 1946 où il est encore question chez ce grand romantique du cinéma, d'un amour impossible entre deux êtres que rien ne prédisposait à... Lire la critique de Brève rencontre

136 138
Avatar Aurea
10
Aurea ·
Bande-annonce
6.4

Le coupable idéal.

Regard sombre et perdu qui brûle pourtant du feu d'une détermination inébranlable laquelle va se renforcer au fil du temps : faire reconnaître son innocence, recouvrer la dignité et l'honneur dont on l'a privé, lui, Omar Raddad qui était jardinier. Je suis encore sous le choc de cette deuxième réalisation de Roschdy Zem, un... Lire l'avis à propos de Omar m'a tuer

56 56
Avatar Aurea
8
Aurea ·
Bande-annonce
7.7

De l'intime à l'universel

Deux visages de l'Iran au travers de deux couples : l'un issu de la petite bourgeoisie, qui s'affronte en vue d'un divorce, l'autre, image du peuple, démuni, sans travail, sans argent, qui lutte pour sa survie, mais deux hommes qui, dans cette société patriarcale revendiquent chacun à sa manière leur honneur face au regard des autres. Et puis, au coeur du problème, omniprésente, la famille :... Lire la critique de Une séparation

100 48
Avatar Aurea
8
Aurea ·
Bande-annonce
6.7

Musique et Passion

Une évocation colorée sensuelle et poétique de cette Havane des années 1950 sur fond de jazz et de rythmes latinos, où musique et passion se conjuguent sous les traits de Chico le pianiste et Rita La Belle. Un voyage initiatique au gré des souvenirs de New-York à Paris que scandent à jamais amour et jalousie. Le graphisme joyeux, mélancolique et tendre, inspiré par la vie de Bebo Valdès,... Lire la critique de Chico et Rita

36 12
Avatar Aurea
6
Aurea ·
Bande-annonce
5.3

Une éternelle quête de pureté

Je ne comparerai pas au livre de M G Lewis, je ne l'ai pas encore lu, mais j'ai plutôt aimé cette mise en scène sobre et classique, ces images d'une grande beauté picturale dans des contrastes d'ombre et de lumière, et surtout le personnage habité du Moine, homme de dieu inflexible qui s'humanise à mesure qu'il se perd, simple pécheur succombant à ses sens, initié par l'envoyée de Satan au... Lire la critique de Le Moine

43 42
Avatar Aurea
6
Aurea ·