Avatar Aurea

Critiques de Aurea

Versus
  Suivre
7.4

Le souffle au coeur

De Simone Signoret je gardais en mémoire les dernières images : un visage lourd aux traits affaissés, une silhouette massive et fatiguée, celle qu’elle promenait dans Madame Rosa ou Le Chat, des rôles qui m’avaient marquée. J’en avais presque oublié la garce blonde de Casque d’or dont la beauté et la gouaille insolente, brandie... Lire la critique de Les Chemins de la haute ville

66 61
Avatar Aurea
9
Aurea ·
8.1

"Sorano de Bergerac"

Depardieu m’avait éblouie, ce jour-là : sa diction, sa faconde, cette verve poétique qui le possédait tout entier et qu’il nous insuflait, donnant vie au texte grandiose de Rostand, modulant les vers et les ployant à son rythme , à sa guise, tels de beaux oiseaux qui prendraient leur essor. Et voilà qu’hier, cherchant ma bonne fortune sur YouTube, je suis tombée sur une... Lire l'avis à propos de Cyrano de Bergerac

76 103
Avatar Aurea
10
Aurea ·
Bande-annonce
6.4

La jurée

J’avais aimé la BA, et notamment cette rencontre où Luchini, alias Michel Racine, face à la belle présence de l’actrice danoise Sidse Babett Knudsen, devenue Ditte dans le film, trahissait par des mimiques extrêmement naturelles, le trouble et l’émotion qui le gagnaient, dans un rendez-vous amoureux se mettant en place sous... Lire la critique de L'Hermine

115 92
Avatar Aurea
8
Aurea ·
8.2

Déesse de marbre

La porte de la chambre s’ouvrit. Elle parut, et vint à lui, la main tendue. Il se maîtrisa, et ne laissa rien voir. Ce n’était pas une femme, mais un bouquet vivant, un inimaginable bouquet. Leur corps ainsi n’était plus qu’un prétexte à parures, un objet à orner: ce n’était plus un objet à aimer. Elles ressemblaient à des fleurs, elles ressemblaient à des oiseaux, elles... Lire la critique de Notre coeur

69 79
Avatar Aurea
10
Aurea ·
7.1

Chant d'été

“Come on, Fenby !” Je l’ai encore dans l’oreille cette phrase, je la vois encore cette scène, plus de dix jours après avoir visionné le documentaire-fiction de Ken Russell, un travail dans lequel on ne peut qu’admirer l’extraordinaire fusion entre la musique et l’image. La musique... Le lien qui va déclencher la rencontre... Lire la critique de Song of Summer

40 41
Avatar Aurea
9
Aurea ·
8.3

Un héros d'amour

Lu dans la traduction d'Arthur Waley, ce qui explique les passages en anglais (édition supprimée sur SC) "Once upon a time, there was an emperor whose beloved favourite gave birth to a shining Prince..." Genji Monogatari, un récit qui débute comme un conte de fées, écrit par Shikibu Murasaki, dame d'honneur à la cour de... Lire la critique de Le Dit du Genji

69 65
Avatar Aurea
10
Aurea ·
7.4

Allouma

Maupassant a 31 ans lorsqu'il se rend en Algérie, un de ces lointains à la mode en cette fin de XIXème siècle où nul bel esprit n'échappe à l'attrait de l'exotisme. Parcourant un pays qui attise ses fantasmes, l' Arabe lui apparaît comme "cet Autre opaque et inaccessible" qui derrière son masque de soumission,... Lire la critique de La Main Gauche

46 57
Avatar Aurea
8
Aurea ·
Bande-annonce
6.4

L'ombre du fils

Traînant sa valise d'un pas vif et décidé, robe à fleurs et cheveux flottant librement dans le dos, la silhouette frêle d'une femme à l'âge indéterminé, avance résolument vers la chambre du motel : parc national de la Vallée de la Mort en Californie. Isabelle et Gérard, entre fiction et réalité, se retrouvent, couple plus que jamais improbable :... Lire l'avis à propos de Valley of Love

111 83
Avatar Aurea
7
Aurea ·
Bande-annonce
5.7

"Aimez-vous l'ordre ?"

Mon film est avant tout une histoire d'amour et de création, les personnages m'intéressent davantage que l'exactitude historique déclare le réalisateur, prévenant les reproches qu'il pressent, quant aux faits et aux dates que d'aucuns l'accuseraient de ne pas avoir respectés. Alors oui, on est bien en 1682, et Louis XIV règne... Lire l'avis à propos de Les Jardins du roi

83 77
Avatar Aurea
8
Aurea ·
8.6

Rêvé pour l'hiver

A 15 ans, en pleine phase poétique, je fis mes premières découvertes : j'engrangeais alors les poèmes, tels des objets de collection, les conservant jalousement dans l'écrin de ma mémoire, y puisant à tout moment pour me les réciter avec ferveur. D'aucuns étalent leurs colifichets, moi , je me parais de ces bijoux sans prix, que j'empruntais à des maîtres-orfèvres :... Lire l'avis à propos de Les poings dans mes poches crevées : choix de poèmes

79 64
Avatar Aurea
9
Aurea ·