Avatar Ricow Ray

Critiques de Ricow Ray

Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.1

Gordon City Police Department

Gotham est une série policière comme on en a vu des dizaines dans le sens où elle enchaîne les enquêtes bâclées et faciles, certains épisodes se voyant complètement détachées d'une quelconque trame globale. Mais pourtant, Gotham possède une aura indéniable. Gotham, c'est la Gomorrhe de D.C. Comics, la ville sombre par excellence, celle où le soleil ne semble... Lire l'avis à propos de Gotham

Avatar Ricow Ray
4
Ricow Ray ·
Bande-annonce
6.1

Boire ou mourir, il faut boire.

Grabbers tombe, comme ça, sans crier gare, comme une petite comète d'un bleu-vert de chambre d'enfant à quelques mètres d'un bateau de pêcheurs. Paix à leur âme car la comète embarquait avec elle son lot de bêbêtes. Vous la voyez poindre la petite série B sans ambitions, classique à souhait derrière ses images brillantes de vieille télé cathodique ? Son petit village... Lire l'avis à propos de Grabbers

Avatar Ricow Ray
6
Ricow Ray ·
Bande-annonce
4.5

Stupidité, futilité et...

Enfin ce tremblement de terre ! Oui parce que le début de cet Aftershock, est à l'image de ce que nous avait offert Eli Roth dans son Hostel avec son atmosphère festive de franche camaraderie à la recherche du frisson sexuel au milieu de boîtes de nuit et de filles dénudées. Ca cadre sur les formes... Lire l'avis à propos de Aftershock, l'Enfer sur Terre

Avatar Ricow Ray
5
Ricow Ray ·
Bande-annonce
6.2

Vie privée, vie publique

Rapt raconte l'enlèvement et la détention d'un riche chef d'entreprise très justement interprété par Yvan Attal (on ne peut pas en dire autant de l'ensemble du casting). Lucas Belvaux signe un film à la narration simple et linéaire mais captivante, jonglant entre cet homme de pouvoir aux prises avec ses ravisseurs et sa famille. C'est dans cet ensemble que le... Lire la critique de Rapt

Avatar Ricow Ray
5
Ricow Ray ·
Bande-annonce
5.2

Le pou qui murmurait à l'oreille des cheveux

Oui le pou. Le pou est un parasite de l'être humain. Quel est le lien avec ce film de Paul Schrader ? Les 3 personnages principaux sont des parasites, des parasites de la société si l'on s'en tient au fait que les parasites sont indésirables. Les cheveux ne sont qu'un hommage aux égarements capillaires de ce bon vieux Nicolas Cage, acteur regretté de Lire l'avis à propos de Dog Eat Dog

1
Avatar Ricow Ray
2
Ricow Ray ·
Bande-annonce
7.7

Chef d'oeuvre inégal

Sur PlayStation 4 : Il avait fait couler beaucoup d'encre, à la fois attendu et craint, et rien de ce qui avait filtré avant que je puisse mettre la main dessus ne m'avait préparé à un tel jeu. Ca aurait été peu dire que le nouveau Hideo Kojima, le premier avec son studio, allait diviser. Car même une fois terminé, on reste avec un avis partagé sur cette expérience qui nous à autant subjugué par... Lire le test Death Stranding sur PlayStation 4

1
Avatar Ricow Ray
7
Ricow Ray ·
Bande-annonce
6.1

Comédie horrifique, mais pas trop.

Initialement, le zombie possédait une force et une signification forte, un côté dénonciateur qui faisait de l'horreur d'une telle situation, un reflet de bien des choses dans notre société et dans nos personnalités. L'image de ce mort-vivant dans lequel toute individualité a été anéanti au profit d'une insatiable envie de chaire humaine peut dire bien des choses sur notre faculté à suivre le... Lire la critique de Little Monsters

Avatar Ricow Ray
5
Ricow Ray ·
Bande-annonce
5.5

Le plus dur c'est d'y entrer !

Et je parle bien de la mer, je ne m'abaisserais pas au niveau de cette entrée en matière plus que ridicule qui introduit 47 meters down comme un véritable navet. Imaginez un peu, deux jeunes et jolies filles que tout oppose, venues s'éclater et se changer les idées sur les côtes mexicaines. L'une est un aimant à expériences, l'autre une sédentaire de l'amour bien rangée. Mais... Lire la critique de 47 Meters Down

Avatar Ricow Ray
6
Ricow Ray ·
Bande-annonce
7.7

8787

En nous comptant l'histoire de deux soldats dont la mission est de parcourir 15 kilomètres à pied pour empêcher un massacre, Sam Mendes revient avec un film ou la caméra se fait virtuose. Son choix de ne dérouler qu'un ersatz de plans séquences peut porter à débat mais il faut avouer que le procédé nous plonge dès les premières secondes dans cette guerre et cette randonnée... Lire l'avis à propos de 1917

Avatar Ricow Ray
8
Ricow Ray ·
Bande-annonce
6.2

Pour toi, j'aurais déplacé des montagnes

Sur Nintendo Switch : 2€ à l'achat avec une réduction plus que bienvenue pour ce Old Man's Journey, petit jeu visuellement agréable et nostalgique à la mélancolie certaine mais à la durée de vie prématurée. Sur des paysages pastels, véritable intérêt du jeu, se greffe une bande originale au format boîte à musique qui oscille entre bonheur enfantin et sobriété pour nous compter le périple d'un... Lire le test Old Man’s Journey sur Nintendo Switch

Avatar Ricow Ray
4
Ricow Ray ·