Avatar Bastien Cessa

Critiques de Bastien Cessa

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.1

A beautiful looser 61'

Ce film des frères Cohen se dois d'être redécouvert et identifié comme une film apaisé, ralenti, et une ode à la loose tranquille. Le parcours et le cheminement de ce chanteur de folk dans les paysages hivernaux de la Côte Est Américaine offrent un ensemble de rencontres, et de réflexions métaphysiques qui touche au sublime. Carey Mulligan y trouve un de ses plus beaux rôles, c'est à... Lire l'avis à propos de Inside Llewyn Davis

Avatar Bastien Cessa
8
Bastien Cessa ·
Bande-annonce
5.2

UnderQuality

Le film de William Eubank souffre de comparaisons ambitieuses et écrasantes ( " Abyss " , de James Cameron et " Alien, le Huitième Passager "de Ridley Scott ) et nous amène à un résultat médiocre et peu effrayant. Ce film étant ce qu'il est, c'est à dire non pas underwater mais underquality, c'est à dire peu ou pas de cinéma et celui-ci vite oubliable, je ne rajouterai qu'un chose : Mr... Lire la critique de Underwater

Avatar Bastien Cessa
2
Bastien Cessa ·
Bande-annonce
6.2

Le sang sur la toile

La trajectoire emplie de bravoure et de ténacité d'une artiste qui ne renonce pas. Une belle oeuvre, signée d'une photographie élégante et une actrice au bout de son rôle. Digne et beau. Lire l'avis à propos de Paula

Avatar Bastien Cessa
7
Bastien Cessa ·
Bande-annonce
6.8

Léger comme une plume et beau comme un astre

Je ne m'attendais pas à un tel spectacle... " Les enfants du Temps " n'est plus un film d'animation, mais une fable moderniste et météorologiste élégante, fine et de toute beauté. Un film touché par la grâce. On se laisse porter, et emporter par l'histoire et nous sortons sonnés et ensorcelés par l'éblouissement visuel de ce bijou cristallin de l'animation. Dans une monde de cinéphiles... Lire la critique de Les Enfants du temps

2
Avatar Bastien Cessa
9
Bastien Cessa ·
Bande-annonce
6.2

La débandade

A peine la salle obscure s'ouvre sur le film, que la satire moralisante, mais diablement efficace, nous ouvre les ailes. Il aurai fallu le regretté Sydney Lumet ou aujourd'hui un Steven Soderbergh pour signer un sujet pareil. Hélas non, c'est au tâcheron Jay Roach que revient l'honneur de ce pensum étrange, à la fois détestable et délectable. " Scandale " est une satire syncopée et... Lire la critique de Scandale

4 2
Avatar Bastien Cessa
5
Bastien Cessa ·
Bande-annonce
6.6

Elle avale tout, et nous avec

Hunter, grande bourgeoise américaine, semble mener une vie parfaite aux côtés de Richie, son mari qui vient de reprendre la direction de l'entreprise familiale. L' univers d' Hunter est impeccable, rutilant, rien ne dépasse dans cette jet-set demeure qui sert de cadre au nouveau film de Carlo Mirabella-Davis. Claustrée et enfermée dans son désir de perfections domestiques,... Lire l'avis à propos de Swallow

4 4
Avatar Bastien Cessa
7
Bastien Cessa ·
Bande-annonce
7.6

Imposture 1917

Ni touché, ni ému, ce qui impressionne d'abord dans ce film de guerre, c'est que - rien - ne fait sens, ni ne produit de l'émotion. " 1917 " est sec et propre comme une attraction touristique. Une reconstitution plutôt proprette et pimpante de la sale guerre. Moralement, c'est choquant, voire dégueulasse. Ce qui choque davantage, c'est qu'aucun regard politique, ou moral ne semble... Lire l'avis à propos de 1917

5 5
Avatar Bastien Cessa
4
Bastien Cessa ·
Bande-annonce
7.3

Cette beauté que vous ne supportez plus...

On accuse constamment Terrence Malick d'être un cinéaste spiritualiste et lyrique. Ce procès est clairement non-fondé, et ne tiens pas pour la simple raison qu'il est totalement assumé par l'artiste. C'est son droit le plus élémentaire. Malick est un des ( rares ) grands paysagistes du cinéma contemporain. Peu de cinéastes dans le Monde peuvent se targuer de filmer la... Lire la critique de Une vie cachée

6 9
Avatar Bastien Cessa
10
Bastien Cessa ·
Écouter
6.5

Désastre industriel

" The red Shoes " ( 1993 ) est le " Tonight " Bowien de Kate Bush, autant dire tout de go son pire album, presque un désastre industriel, qui sonne tristement Rock Fm du début des années 1990. Son nadir en somme. Insauvable également, la pochette, kitsch et visuellement datée, n'annoncait rien de bon... Mélodies banalisées, arrangements sous adrénaline de synthèse, seuls deux... Lire l'avis à propos de The Red Shoes

1
Avatar Bastien Cessa
4
Bastien Cessa ·
Bande-annonce
7.2

Crasseux, démoniaque & livide

Andrezj Zulawski nous avais séduit et percuté pleine face avec son grandiose " L'important c'est d'aimer " nous offrant en pâture une Romy Schneider paumée, en roue libre, ici c'est un film offensif, crasseux et livide qui nous fait face, celui de la folie furieuse, sans rédemption possible. " Possession " c'est d'abord un film rageux sur l'hyper-possesivité au sein d'un couple, sur... Lire l'avis à propos de Possession

Avatar Bastien Cessa
8
Bastien Cessa ·