Avatar Fiuza

Critiques de Fiuza

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.5

J'ai rencontré le diable 2

Dans la lignée de la vague de polars coréens de ces dix dernières années, le dernier métrage de Na Hong-Jin livre l'habituelle débauche de sang, d'insultes et d'hystérie, à laquelle il ajoute un peu d'épouvante et de questionnement sur la religion, particulièrement lors du déroutant dénouement. Au passage, il est troublant de constater que le film a une odeur de xénophobie anti-nippone... Lire l'avis à propos de The Strangers

2
Avatar Fiuza
5
Fiuza ·
Bande-annonce
4.2

Dépense Day : Regurgitation

165 millions de dollars pour remettre le couvert vingt ans après, cela fait cher. Plus cher que les mousquetaires. Cher pour une ronde des clichés : la Française psy (comme dans Spectre notamment) qui écrit des livres et s'y connait en amour, les Juifs écrivains, scientifiques ou même comptables, l'Africain... Lire l'avis à propos de Independence Day : Resurgence

3
Avatar Fiuza
3
Fiuza ·
Bande-annonce
8.1

Qui a peur de la vérité ?

Un film âpres au rythme parfois structurellement empâté mais qui dépeint admirablement la société hypocrite des faux-semblants dans laquelle nous vivons, où la vérité et l'amour ont du mal à prendre de la place. Une œuvre qui rappelle l'Etranger de Camus et qui possède du reste, la même force vitale. Sombre... Lire l'avis à propos de La Vérité

5 5
Avatar Fiuza
8
Fiuza ·
Bande-annonce
6.3

Woody et la robotisation cinématographique …et psychologique

Sur la route de la fable sociale nourrie au nombrilisme new-yorkais, Woody Allen continue à dépeindre ses névroses avec humour en se moquant gentiment d'Hollywood pour dire ensuite que New York c'est quand même la maison. Il en profite pour encore parler de lui en filmant pêle-mêle : les gens du cinéma façon Le... Lire la critique de Café Society

Avatar Fiuza
4
Fiuza ·
Bande-annonce
6.5

Narcisse et les vamps en ire 

Fait étrange, dès le générique : le dernier métrage de Nicolas Winding  Refn partage le même producteur, Vincent Maraval, et le même acteur, Karl Glusman, que Love mais les similitudes s'arrêtent là, forte heureusement. Ici on a à faire avec un film qui traite d'un sujet plus large que le... Lire la critique de The Neon Demon

6 3
Avatar Fiuza
8
Fiuza ·
Bande-annonce
7.4

L'essence du sens des sens 

Psychédélique, vénéneux comme la plante donnant son nom au film, brutal et sans concession. Cette œuvre traitant de la condition humaine et particulièrement de celle des femmes, couvre un large champ historique, sociologique et même ésotérique. Tout en passant par la sexualité féminine en forme de force de vie, force de la nature. Curieux mélange qui fonctionne, tout en allant creuser du... Lire la critique de Belladonna

2
Avatar Fiuza
8
Fiuza ·
Bande-annonce
5.7

L'artisanat ou la tisane de la guerre ?

Monde heroic fantaisy, jolis effets spéciaux, scénario avec son lot de romance et de rebondissements et son personnage qui doit mourir pour qu'un autre doive se venger qui, eh bien, meurt comme prévu. Rien d'original certes : rythme égal tout le film, jeu d'acteur entre moyen et correct et relations entre les personnages convenues. Sans oublier les bim, bam, boums habituels Rien de plus... Lire la critique de Warcraft : Le Commencement

Avatar Fiuza
5
Fiuza ·
Bande-annonce
5.1

Alice la féministe contre les vermines ?

Voici un film qui devrait être dans le top dix de tout féministe. Ou pas. Car ici on inverse, on réutilise les légendes comme celle de St George/St Michael contre le dragon et on remplace le héros par … Alice. OK. Dès le début elle ne porte pas de bas, elle est têtue et suit l'exemple de son père plutôt que celui de sa mère. Effectivement elle assume le rôle de son père qui était "l'homme de... Lire la critique de Alice au pays des merveilles

1
Avatar Fiuza
6
Fiuza ·
Bande-annonce
5.3

Les travers de la vie (a)vide d'Alice à travers le vide

De retour après des années d'absence où elle voguait sur les flots des mers asiatiques, nous retrouvons Alice au retour de son voyage colonialiste promis dans le film précédent celui-ci. Elle continue à étendre l'Empire britannique vers la Chine et assumer un rôle dévolu aux hommes à l'époque où se déroule l'aventure. Féministe ? Thalassocratique ? Ce n'est pas aussi marqué qu'avant. Elle a... Lire l'avis à propos de Alice de l'autre côté du miroir

13
Avatar Fiuza
5
Fiuza ·
Bande-annonce
7.0

Esthétisme espagnole

En mode Ozu et Hou Hsiao-Hsien, Almodovar (qui au générique ne s'appelle même plus Pedro) réalise un film tout en langueur et non en longueur, même si, une impression de cette dernière prend place dans les première quarante minutes du film ou il met, justement, les choses en place. Passage nécessaire ? Peut-être. Déséquilibre manifeste entre le premier tiers du film et les deux suivants ?... Lire la critique de Julieta

6 1
Avatar Fiuza
7
Fiuza ·