Avatar JimAriz

Critiques de Jim Martín

@JimAriz
Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.2

Con-cept

''Attention film choc !'' Voilà le genre de chose que l'on pouvait lire partout sur The Tribe, de sa projection à Cannes jusqu'à sa sortie au cinéma. Le film est vendu sur son concept choc : film en langue des signes, non traduit, sans commentaire. On nous promettait une nouvelle expérience de cinéma, en effet. Dès le premier plan le film énerve déjà. Voilà qu'on nous rabâche le concept... Lire la critique de The Tribe

2
Avatar JimAriz
5
JimAriz ·
Bande-annonce
6.5

Still the same thing

Il fallait bien un peu de Naomi Kawase en compétition cannoise pour faire monter la côte féminine du festival, beaucoup décriée ces dernières années. La réalisatrice japonaise s'impose, avec Jane Campion, comme une des seules réalisatrices habituées de la compétition officielle. Hormis ceux sélectionnés par le festival, aucun film de Naomi Kawase n'est distribué en France, c'est dire ô combien... Lire la critique de Still the Water

Avatar JimAriz
5
JimAriz ·
Bande-annonce
5.9

Écorné

Après deux remakes réussis et réinventés à sa sauce, Alexandre Aja renoue avec un scénario original de son cru. Il ne fallait rien de moins qu'un pitch fort intriguant pour aller voir son nouveau film. Ignatus est soupçonné du meurtre de sa petite amie. Alors qu'il clame désespérément son innocence devant les médias qui inondent sa nouvelle vie, des cornes lui poussent sur la tête. Mise en... Lire l'avis à propos de Horns

2
Avatar JimAriz
5
JimAriz ·
Bande-annonce
7.2

Pessimisme ambiant

Andreï Zviaguintsev, l'auteur russe qui monte, était très attendu à Cannes. Sous le titre énigmatique Léviathan, son nouveau film a des allures de monstre sacré du cinéma : plus de deux heures, une mise en scène lente et majestueuse et une critique ferme du pouvoir local. Prétendant évident à la palme d'or avant même la projection, le film s'est vu décerné le modeste prix du scénario. Sur... Lire l'avis à propos de Léviathan

2
Avatar JimAriz
7
JimAriz ·
Bande-annonce
6.7

Un seul Dieu tu aimeras

Jean-Charles Hue avait finalement beaucoup trop de choses à dire pour laisser les Yéniches, communauté gitane de Picardie qu'il avait mis en scène dans son premier film La BM du Seigneur. Ces gens du voyage sont à nouveau au cœur de son second film qui lorgne davantage du côté de la fiction. Jason Dorkel a 18 ans et un choix de vie à faire. Son cousin l'incite à prendre le chemin de Dieu... Lire l'avis à propos de Mange tes morts - Tu ne diras point

1
Avatar JimAriz
6
JimAriz ·
Bande-annonce
6.2

Saint Bonello

Conscient du projet concurrent Bertrand Bonello a eu envie de se démarquer en laissant au placard le biopic traditionnel pour ne se consacrer qu'à une décennie de la vie d'Yves Saint Laurent. Cela a permis à son film de se détacher de la figure tutélaire de Saint-Laurent pour raconter aussi les bouleversements d'une époque qui l'a ravagé. Il faut du bon goût pour faire un film sur LE... Lire l'avis à propos de Saint Laurent

1
Avatar JimAriz
8
JimAriz ·
Bande-annonce
5.3

Trois chaises

Pour raconter son nouveau triangle amoureux, Benoît Jacquot a troqué le château de Versailles et la Révolution Française pour un environnement moderne plus sobre. Un homme tombe amoureux d'une femme, puis épouse sa sœur alors qu'il est toujours amoureux de la première. Les trois cœurs du titre seront mis à mal par une situation vaudevillesque que Jacquot trouve loin d'être drôle. Quand le... Lire l'avis à propos de 3 Cœurs

2
Avatar JimAriz
7
JimAriz ·
Bande-annonce
6.8

Critique de Elena par JimAriz

Zviaguintsev réussi un nouveau coup d'éclat. Avec Elena il nous parle de la Russie à travers ce personnage principal, déchirée entre son mari dans les quartiers riches de la capitale et son fils abandonné dans les HLM populaires. Les vas-et-viens incessants de la courageuse mère de famille rendent compte du décalage social de la Russie contemporaine. Le tout filmé avec lenteur mais précision.... Lire l'avis à propos de Elena

Avatar JimAriz
8
JimAriz ·
Bande-annonce
6.3

Critique de De la guerre par JimAriz

Crise de la quarantaine pour Bertrand, personnage joué par Mathieu Amalric, et M. Bonello réalisateur de ce film. Après avoir passé la nuit dans un cercueil, Bertrand sera entraîné dans une secte hédoniste où il trouvera un sens à sa vie, contrairement à son ancienne de réalisateur. Une nouvelle existence qui s'apparente pourtant à une véritable guerre stratégique. De la guerre jouit d'un... Lire la critique de De la guerre

Avatar JimAriz
6
JimAriz ·
Bande-annonce
7.1

Critique de Predator par JimAriz

Qui l'aurait cru ? Le future gouverneur de Californie et Monsieur muscles Arnold Schwarzenegger dans une fable écologique ? Remarque, il a bien joué le rôle d'un homme enceinte... Predator rentre néanmoins dans la catégorie des bons films de Schwarzi. Grâce, sans doute, au nom de John McTiernan au générique. Écologique donc, puisque Predator met en scène un véritable safari, sauf que cette... Lire l'avis à propos de Predator

1
Avatar JimAriz
7
JimAriz ·