Avatar Josselin Bigaut

Critiques de Josselin Bigaut

Versus
  Suivre
6.6

On remet une pièce et on recommence

Chat échaudé craint l'eau froide. Chat demeuré plonge deux fois. Un proverbe anglais soutient même que la curiosité a tué le chat et aujourd'hui, c'est moi le chat. Je n'étais pas tant curieux que je cherchais plutôt à vérifier des hypothèses. Homme de science à mes heures perdues - et gâchées - il m'arrive d'expérimenter.... Lire la critique de Saint Seiya : The Lost Canvas

2 5
Avatar Josselin Bigaut
2
Josselin Bigaut ·
8.0

Paradis compromis

«La belle étoile filante que voilà» avais-je alors manqué de m'exclamer quand Eden passa devant mes yeux ébahis. Les bonnes découvertes se font rares, le minerai scintillant étant profondément engoncé sous quelques tones d'immondices. Mais il en reste. Tout du moins, je le croyais. Même les métaux précieux se ternissent ; ce que j'avais pris pour une pépite n'était qu'un cailloux... Lire la critique de Eden : It's an Endless World

2 4
Avatar Josselin Bigaut
4
Josselin Bigaut ·
7.6

L'humour est aveugle

S'il fallait une illustration - une seule - des méfaits du matraquage éditorial abondamment pratiqué par la Shueisha sur son lectorat, Gintama me viendrait en mémoire avant n'importe quelle autre œuvre. Inutile de se voiler la face, le manga n'est plus un art - à supposer qu'il l'ait déjà été - mais un marché. La... Lire l'avis à propos de Gintama

8 10
Avatar Josselin Bigaut
4
Josselin Bigaut ·
7.0

Tokyo Ghoul à jeun

Ne tournons pas autour du pot, Ajin ne cherche même pas à dissimuler ses accointances évidentes avec Tokyo Ghoul : accident initiatique du personnage principal, le principe des goules déporté vers les Ajins alors que le personnage principal devient l'un d'eux, la discrimination déshumanisante qui s'ensuit, la traque... Lire la critique de Ajin : Semi-humain

2
Avatar Josselin Bigaut
4
Josselin Bigaut ·
7.6

Taniguchi fait des petits

Ma première histoire courte en manga. Par histoire courte j'entends un manga en un seul volume, un genre à part entière à qui même un classement Senscritique fut accordé. Cette lecture, je ne l'ai pas entamée à contre-cœur mais on ne pourra pas prétendre m'avoir vu trépigner à l'idée de m'y... Lire l'avis à propos de Undercurrent

1
Avatar Josselin Bigaut
6
Josselin Bigaut ·
7.5

Comment The Breaker me les a brisées

Finalement, les Shônens, ça n'est pas fait pour moi. Ça n'est plus fait pour moi. Tout produits usinés que sont devenues ces créations, elles semblent toutefois avoir été taillées sur mesure et à la mesure de la médiocrité ambiante qui sévit en ce bas monde. Sans originalité, sans rien pour se démarquer, sans même la moindre prise d'initiative, le Shônen est aujourd'hui un périple... Lire la critique de The Breaker

1
Avatar Josselin Bigaut
2
Josselin Bigaut ·
8.2

Si avec ça on ne reprend pas Jérusalem

À lire en complément de ma critique de Jojo's Bizarre Adventure. Censé incarner la fin de Jojo's Bizarre Adventure, devenir le dernier clap de fin d'un Hirohiko Araki qui n'était à ce stade pas grand chose parmi ses pairs, Stardust Crusaders sera devenu malgré lui le... Lire la critique de Stardust Crusaders - JoJo's Bizarre Adventure, saga 3

1 4
Avatar Josselin Bigaut
7
Josselin Bigaut ·
6.6

Aux chiottes l'arbitre ! Et les joueurs aussi.

Que c'est gênant. Pour un peu, je m'en voudrais presque de revenir sur ce manga qui aura été déjà généreusement rabroué du fait de sa version animée nanardesque et néanmoins fidèle au manga. Griffer sa plume pour critiquer Captain Tsubasa, cela revient purement et simplement à tirer sur un corbillard. Mais puisque la tentation prend le pas sur la culpabilité, c'est à grand... Lire la critique de Captain Tsubasa

3 9
Avatar Josselin Bigaut
1
Josselin Bigaut ·
7.5

Plutôt la tête que la boule

«Les Ténèbres, l'horreur, l'horreur», tels furent les derniers mots du colonel Kurtz ; ils me parvenaient comme un écho alors que je déflorais les premières pages de Dragon Head. Une horreur atypique car une horreur authentique d'où le fantastique paraît onduler d'ici à ce qu'il ne se révèle être un sinistre mirage. Dragon Head est une œuvre qui aura autant su jouer... Lire l'avis à propos de Dragon Head

2 4
Avatar Josselin Bigaut
6
Josselin Bigaut ·
8.0

L'âne veuf écope

Lone Wolf and Cub n'est pas le premier rodéo auquel m'auront convié Goseki Kojima et Kazuo Koike. Peut-être le dernier en tout cas car, en deux œuvres à peine, je pense avoir discerné les contours de leur talent. Un talent avéré, il est vrai. Compliqué à re-contextualiser cela dit. Bien des procès d'intentions me seront peut-être intentés pour cette critique alors que - sans... Lire la critique de Lone Wolf & Cub

1 2
Avatar Josselin Bigaut
4
Josselin Bigaut ·