Avatar Josselin Bigaut

Critiques de Josselin Bigaut

Versus
  Suivre
8.2

Brodé avec finesse

Du Japon à l'Angleterre victorienne ; quand ça n'est pas dans un monde imaginaire, les escales se font rares entre ces trois étapes apparemment chevillées aux destinations de prédilection quasi exclusives empruntées par la majorité des mangakas. Le monde est petit pour qui a de l'encre et du papier au pays du Soleil... Lire la critique de Bride Stories

1
Avatar Josselin Bigaut
6
Josselin Bigaut ·
7.4

Onshi après digestion

Ça nous vient de Corée. De Coréens plutôt. Et, contrairement à ce que certains clament, ce n'est pas un manwha pour autant. En dernière instance, c'est la maison d'édition qui définit la catégorie à laquelle appartient l'œuvre, pas l'origine de son auteur. Pour le profane qui ne s'y serait jamais attardé, la différence entre manga et manwha tient à deux consonnes. De deux chinoiseries, on... Lire la critique de Le Nouvel Angyo Onshi

Avatar Josselin Bigaut
3
Josselin Bigaut ·
7.0

Cauchemar

Réveillez-moi, je rêve. Je rêve d'un cauchemar atroce d'où le bon goût et l'intelligence sont purgés. Je me pince mais rien n'y fait, je suis lucide et contraint de reconnaître que mon cauchemar est de ce monde, pas de celui-ci des songes. Dreamland, un manga irréel de médiocrité dont on vient à douter de l'existence tant une pareille forfaiture tient du fantasque. Il aura... Lire l'avis à propos de Dreamland

Avatar Josselin Bigaut
1
Josselin Bigaut ·
Bande-annonce
7.9

Été sans devenir

D'aucuns, dans le monde de la japanimation, masquent leur prétention ostensible derrière l'épais maquillage de la technique en espérant sincèrement - mais vainement - farder le pompeux pour lui donner des airs augustes. Steins;Gate est effectivement prétentieux en ce sens où il a de... Lire l'avis à propos de Steins;Gate

1
Avatar Josselin Bigaut
7
Josselin Bigaut ·
8.0

Voir Katmandou et mourir

C'eut été un comble pour Le Sommet des dieux de n'avoir aucun relief. L'œuvre n'est ni plus ni moins qu'une cure d'altitude artistique sobre et poignante qui nous fera gagner de la hauteur sur le gros des productions mangas. Cinq volumes d'une réelle densité à la contenance certaine que nous gravirons page après page. Nous ne manquerons d'ailleurs pas de tomber de haut à plus d'une reprise en... Lire la critique de Le Sommet des dieux, tome 1

Avatar Josselin Bigaut
6
Josselin Bigaut ·
8.2

Sa vie, son œuvre, ses amours, ses emmerdes

De tous les thèmes malaisés qu'il me fut donné d'érafler du bout de la plume durant mon exercice critique entourant les mangas, c'est encore la première fois que l'occasion de m'en prendre au fait religieux se présente à moi. J'aurai versé dans toutes les irrévérences avant de finalement m'adonner au... Lire la critique de La Vie de Bouddha

2
Avatar Josselin Bigaut
4
Josselin Bigaut ·
8.1

Quand le béton ne prend pas

Dans la famille Matsumoto je demande Taiyô. De Leiji Matsumoto, l'auteur d'Amer Béton n'en partage guère que l'homonymie. Pas une goutte de sang qui ne leur soit commune, pas même une trace de parenté artistique susceptible de les lier l'un à l'autre ; les deux hommes sont dissociables en tout point. Ce... Lire l'avis à propos de Amer béton

Avatar Josselin Bigaut
4
Josselin Bigaut ·
6.4

Avec un scénario, c'est mieux

S'il est question d'une intrigue s'occasionnant par l'arrivée d'un nourrisson improbable, je ne puis qu'être en proie au traumatisme suggéré par quelques lectures passées. Ça se présentait pourtant bien. En tout cas, l'idée de base restait correcte. Passable dirons-nous. Passable, c'est déjà beaucoup quand on n'attend... Lire la critique de Beelzebub

1
Avatar Josselin Bigaut
1
Josselin Bigaut ·
6.1

Tabloïd du turfu

Le futur. Une perspective abstraite dont nous pouvons au mieux percevoir les contours nébuleux d'ici à ce que nous nous en rapprochions suffisamment pour que, le présent advenu, nous puissions enfin constater à quel point ses formes étaient trompeuses. L'avenir, on se le figure jusqu'à ce qu'on se qu'on lui rentre dedans, poussés que nous sommes par une temporalité à laquelle nous ne pouvons... Lire l'avis à propos de Mirai Nikki

1
Avatar Josselin Bigaut
1
Josselin Bigaut ·
8.2

Roulez jeunesse

Il y a comme un impératif induit consistant à crier au génie devant Real avant même d'avoir ouvert le premier tome. D'abord, parce que Takehiko Inoue. Rien que le nom nous intime au respect et à la révérence. Inoue au crayon, gare à l'exultation. Crier au génie simplement «parce que Inoue», je peux y souscrire les yeux fermés ; le faire eu égard à la nature de la thématique... Lire l'avis à propos de Real

3
Avatar Josselin Bigaut
4
Josselin Bigaut ·