Avatar K1000

Critiques de K1000

Versus
  Suivre
Bande-annonce
5.5

Critique de Année Bissextile par K1000

L'espace resserré de la caméra filme, sans parti pris, la solitude extrême d'un être qui ne cesse de vouloir disparaître dans sa douleur. Entre absence et présence au monde, la jeune femme, confinée dans son appartement, attend. Les scènes de sexe explicites et dérangeantes se révèlent être des signes de blessures profondes. Et dans le peu de dialogue que tente d'entretenir Arturo avec Laura, le... Lire la critique de Année Bissextile

3 2
Avatar K1000
7
K1000 ·
Bande-annonce
5.5

Critique de Les Mains en l'air par K1000

Antisarkozyste convaincu, Romain Goupil la joue pourtant fine dans ce film espiègle à l'image des enfants, tous excellents. Et partant, on retiendra moins l'opposition manichéenne qui sous-tend le propos du cinéaste que le dynamisme et la sincérité des jeunes acteurs. Lire l'avis à propos de Les Mains en l'air

Avatar K1000
7
K1000 ·
5.1

Critique de Les Meilleurs Amis du monde par K1000

ANTIDEPRIME ABSOLUE !!!! C'est drôle et caustique, méchant tout en étant très second degré. Et peu importe si la morale philosophique de la fin semble avoir été maintes fois rebattue. Ca marche quand même ! Le quatuor d'acteurs fonctionne à merveille. Mention spéciale à Marc Lavoine, qui a dû s'éclater en tournant le film, et à sa moustache fournie. Lire la critique de Les Meilleurs Amis du monde

Avatar K1000
8
K1000 ·
5.8

Critique de Nannerl, la sœur de Mozart par K1000

Sobre, élégant et discret à l'image de son héroïne, le nouveau long de René Féret opère un juste dosage entre musique et condition de la femme au XVIIIe siècle, entre création et renoncement. Aussi le film, qui passera sans doute inaperçu dans les salles obscures d'un UGC parisien, mériterait-il qu'on lui accorde un vif intérêt, tant pour le personnage de Nannerl, toujours restée dans l'ombre de... Lire l'avis à propos de Nannerl, la sœur de Mozart

1
Avatar K1000
7
K1000 ·
Bande-annonce
5.3

Critique de Crazy Night par K1000

Le réalisateur américain réussit une comédie à l'humour bon enfant dans la lignée de La nuit au Musée. On aime parce que c'est l'anti-Judd Apatow : exit la vulgarité, les blagues pipi caca et les four-letter words. Date Night, c'est l'Amérique épurée de sa grossièreté. Tant mieux ! Lire l'avis à propos de Crazy Night

Avatar K1000
7
K1000 ·
Bande-annonce
6.4

Critique de La Tête en friche par K1000

Si Gérard Depardieu semble en ce moment cantonné aux rôles de gros benêts (cf. l'horrible Mammuth), il n'en est pas moins excellent. Les tête-à-tête entre Germain et Margueritte, certes naïfs, sont empreints de charme et de tendresse. Jean Becker, friand de dialogues teintés de morale pratique, réussit un film plein d'optimisme, une ode à la vie. Lire la critique de La Tête en friche

3 2
Avatar K1000
7
K1000 ·
6.2

Critique de Rabia par K1000

Rabia oscille entre le film social et le thriller aux allures fantastiques sans jamais préférer le premier au second. Huis-clos impressionnant d'attente et d'amour, le film enferme les personnages dans le rets invisible du tragique en ce que ces deux immigrés ne peuvent échapper au sort qui les accable. La métaphore visuelle du rat, que Rosa découvre sous l'armoire du salon, est saisissante de... Lire l'avis à propos de Rabia

1
Avatar K1000
8
K1000 ·
Bande-annonce
4.4

ça n'aurait jamais dû commencer

Si j'y suis allée pour les beaux yeux de Michaël Cohen, je n'y ai vu pourtant que la saucisse hypra boursouflée so Knacky d'Emmanuelle Béart. Le film se perd dans un dédale de ridicule : pour combler l'absence de narration, le couple s'évertue à baiser dans les toilettes sordides des bars parisiens, dans des lieux déserts, sur un lit d'hôpital, sur le bureau de Gabrielle, comme si le couple... Lire l'avis à propos de Ça commence par la fin

6 2
Avatar K1000
3
K1000 ·
Bande-annonce
5.4

Critique de Robin des bois par K1000

C'est sûr, on ne sort jamais déçu d'un film de Ridley Scott. Robin Hood s'inscrit dans la lignée de sa filmo, très bon divertissement porté par une belle brochette d'acteurs, beaux gosses de la fléchette. Lire la critique de Robin des bois

1
Avatar K1000
8
K1000 ·
Bande-annonce
6.3

Antoine Fuqua's finest

On se rappelle du nerveux et terriblement bien mené Training Day. Aujourd'hui Antoine Fuqua renoue avec Ethan Hawke qu'il avait plongé dans l'enfer de la guerre des gangs dix ans plutôt. L'élite de Brooklyn apparaît comme une version achevée du film précédent, se situant aux frontières de Collision et Babel. Si le regard de la caméra est concis, sans compassion, brut de décoffrage en somme,... Lire la critique de L'Élite de Brooklyn

1
Avatar K1000
9
K1000 ·