Avatar Kaputt

Critiques de Kaputt

Versus
  Suivre
8.4

B-Boys makin' with the freak freak

J'étais dans ma voiture, en train d'écouter au hasard la compilation "New York Noise (Dance Music From The New York Underground 1978-1982)", lorsque deux évènements inattendus survinrent : Le premier concernait la route. Alors que je cavalais sur la quatre-voies à cent dix kilomètres à l'heure, j'observais avec étonnement le flot de voitures grandir devant moi. Ma... Lire l'avis à propos de Beat Bop (Single)

1
Avatar Kaputt
9
Kaputt ·
7.8

Smiley Smiles

En tant qu'ultime volet de la trilogie de Karla, "Smiley's People" possède une charge bien lourde pour qui l'entame dans la continuité de ses prédécesseurs. Bien sûr, après les milliers de pages parcourues depuis "Tinker Tailor Soldier Spy" et "The Honourable Schoolboy", nous sommes en droit de nous attendre à un duel d'anthologie entre... Lire la critique de Les Gens de Smiley

4
Avatar Kaputt
8
Kaputt ·
7.4

"And the public know what all schoolchildren learn : Those to whom evil is done do evil in return."

Il est bien difficile au premier abord de trouver des liens de parenté entre "Tinker Tailor Soldier Spy" (ou "La Taupe") et sa suite "The Honourable Schoolboy" (ou "Comme un collégien"). Ce dernier se présente pourtant dès ses premières pages comme la suite directe de ce qui est peut-être aujourd'hui le chef d'œuvre du roman... Lire l'avis à propos de Comme un collégien

3 4
Avatar Kaputt
7
Kaputt ·
-

I know you won't believe me

Nous sommes en 2018, et Skylar Spence fête déjà le dixième anniversaire de sa première composition. Malgré son jeune âge, Ryan deRobertis est déjà titulaire de nombre d'albums parus sous de multiples identités Sa dernière incarnation (certainement sa plus personnelle) tire son nom d'un personnage de Everyone Says I Love You. Nous l'avions quitté la... Lire l'avis à propos de Carousel / Cry Wolf (Single)

Avatar Kaputt
8
Kaputt ·
7.0

Use your illusion

Caché comme je suis actuellement derrière mon ordinateur, je ne vous cache pas que je me sens plutôt protégé. Mon identité masquée par un pseudonyme, je me sens bien plus libre de livrer des choses que je ne ferais sûrement pas en dehors du monde virtuel. Alors j'en profite et je rédige discrètement une critique sur "It's Forever, Kids", en espérant que personne que... Lire la critique de It's Forever, Kids

1 2
Avatar Kaputt
7
Kaputt ·
7.7

"Est-il possible que nous fussions si complètement au coeur de la vie ?..."

"...Avec ce sens de la grande aventure qui enveloppait tout ?" Lorsqu'il s'agit d'aborder Pynchon, il est usuel d'axer sa critique sur l'impossibilité à décrire précisément l'intérêt de son oeuvre. Entre le fouillis de références, le langage alambiqué et la narration explosée, tous les moyens sont bons pour déclarer forfait devant un tel exercice. Ce qui me dérange avec une... Lire l'avis à propos de V

1
Avatar Kaputt
8
Kaputt ·
7.7

Why do you always have to pretend ?

La relation qu'un homme entretient avec lui-même possède quelque chose de fascinant. Afin de maintenir un sentiment de soi cohérent et suffisamment stable dans le temps, un humain peut choisir d'accorder une grande importance à l'image qu'il renvoie. Aux autres bien sûr, mais surtout à lui-même. Ce qui est en soi à peu près la même chose quand on y pense. Après tout, ne dit-on pas que "Je est... Lire la critique de Les Vestiges du jour

6 7
Avatar Kaputt
8
Kaputt ·
7.9

Un instant précis

Si le genre de la nouvelle trouve sa spécificité dans la brièveté, il faut voir ce rapport au temps comme conditionnant la manière dont l'histoire va être construite par son auteur. Certains choisiront de mettre l'accent sur un scénario percutant, une suite d'évènements savamment agencés se terminant par une chute réjouissante de l'ensemble. D'autres souhaiteront au contraire s'attarder sur... Lire l'avis à propos de Parlez-moi d'amour

1
Avatar Kaputt
7
Kaputt ·
Écouter
8.7

It's funny how the music put times in perspective

Treize années s'écoulèrent entre la naissance de "Luv(sic) Pt. 1" et la publication de la sixième et dernière partie, "Luv(sic) Grand Finale", jusqu'à la publication en CD deux ans plus tard. De 2000 à 2013, ce furent treize années de réunions et de séparations, chaque moitié travaillant à sa propre carrière et se réunissant de temps en temps, pour une raison ou pour une autre, continuant un... Lire l'avis à propos de Luv(sic) Hexalogy

24 11
Avatar Kaputt
9
Kaputt ·
7.4

Wit

Henry Wilt n'a pas un quotidien très enviable. C'est uniquement lorsqu'il promène son chien le soir qu'il peut prendre une pause dans sa morne existence. Toutes ses pensées sont tournées sur la rumination et le moyen de se sortir d'un tel merdier. La seule issue semble être le meurtre de sa femme. Cela peut paraître excessif, mais Eva Wilt l'a bien cherché. Celle-ci est l'incarnation... Lire la critique de Wilt 1

3 3
Avatar Kaputt
8
Kaputt ·