Avatar Claire Magenta

Critiques de Claire Magenta

Versus
  Suivre
Bande-annonce
8.1

Un classique de l'âge d'or hollywoodien

L'histoire est connue. Cinéaste d'origine autrichienne, installé aux États-Unis depuis le mitan des années 30, Otto Preminger devint dix ans plus tard l'un des plus grands réalisateurs de l'âge d'or hollywoodien. Indissociable à ses débuts de la 20th Century Fox, auteur de films noir devenus classiques du genre (Laura en 1944 et Fallen Angel en 1945), Preminger entama au début des années 50... Lire l'avis à propos de Autopsie d'un meurtre

3
Avatar Claire Magenta
9
Claire Magenta ·
6.0

Un indispensable objet filmique non identifié à découvrir

Producteur de cinéma à la fin des années 50 avec sa société Films 59, avec laquelle il produisit le troisième long métrage de Marco Ferreri, La petite voiture (1960), ou Viridiana de Luis Buñuel, scandaleuse Palme d'or en 1961 tournée en terres franquistes, Pere Portabella se lança dans la réalisation à la fin de la décennie suivante avec Nocturno 29 (1968). Première collaboration entre le... Lire la critique de Cuadecuc, vampir

1
Avatar Claire Magenta
8
Claire Magenta ·
4.5

Une curiosité Z à découvrir

Magicien, acrobate, cracheur de feu, cascadeur et enfin auteur de documentaires éducatifs dans les années 50, Ted V. Mikels réalisa son premier long métrage fictionnel en 1963, Strike Me Deadly, suivi dans la foulée du bien nommé Dr. Sex (1964) signé du pseudonyme Theo Mikacecci puis du brûlot The Black Klansman (1966). Chantre d'un cinéma d'exploitation indépendant, celui-ci fit son entrée... Lire la critique de Astro Zombies

1
Avatar Claire Magenta
4
Claire Magenta ·
Bande-annonce
6.1

Critique de Du sang pour Dracula par Claire Magenta

Réalisateur incontournable du milieu underground New-yorkais depuis sa rencontre au mitan des années 60 avec Andy Warhol, le cinéaste Paul Morrissey se fit, au départ, connaitre par sa trilogie Flesh (1968), Trash (1970) et Heat (1972) avec l'égérie warholienne nommée Joe Dalessandro. L'année suivante, Morrissey rejoignait le vieux continent afin de réaliser, à l'origine, un seul long métrage... Lire la critique de Du sang pour Dracula

Avatar Claire Magenta
6
Claire Magenta ·
6.1

Critique de Free par Claire Magenta

Annoncé le 17 juillet dernier, suivi un mois plus tard par la sortie du premier single James Bond, le dix-huitième album solo d'Iggy Pop sortait le 6 septembre dernier. Décrit à la presse comme un disque « exclusivement sombre et contemplatif », à l'image du premier extrait éponyme, Free faisait suite, pour rappel, au remarqué Post Pop Depression (2016), où l'Iguane accompagné de Josh Homme,... Lire la critique de Free

1
Avatar Claire Magenta
6
Claire Magenta ·
Bande-annonce
6.5

Critique de Quelque part dans le temps par Claire Magenta

Auteur mythique du roman Je suis une légende en 1954, l'écrivain et scénariste américain Richard Matheson marqua de son empreinte le grand et le petit écran au cours du 20ème siècle. De ses débuts au cinéma avec l'adaptation de son roman L'homme qui rétrécit par Jack Arnold en 1957 à sa participation à la série créée par Rod Serling La Quatrième dimension entre 1959 et 1964, en sus de ses... Lire l'avis à propos de Quelque part dans le temps

1
Avatar Claire Magenta
7
Claire Magenta ·
4.8

Critique de Emanuelle et les derniers cannibales par Claire Magenta

Avant-dernier long métrage des Black Emanuelles réalisées par Joe D'Amato, Emanuelle chez les cannibales marque une nouvelle étape dans la longue liste des films produits depuis le premier volet de la série créée par Bito Albertini. Fort du succès du Dernier monde cannibale de son compatriote Ruggero Deodato, et assisté désormais au scénario de Romano Scandariato, scénariste de La mort a... Lire l'avis à propos de Emanuelle et les derniers cannibales

Avatar Claire Magenta
5
Claire Magenta ·
5.9

Critique de Razorback par Claire Magenta

Deuxième long-métrage de Russell Mulcahy, après le méconnu Derek and Clive Get the Horn (1979) avec le duo comique Dudley Moore et Peter Cook, Razorback s'inscrit, on ne saurait le réfuter, comme l'une des figures marquantes de la Ozploitation des 80's. Engagé par Hal McElroy, producteur, la décennie précédente, des trois films de Peter Weir, Des voitures qui ont mangé Paris (1974),... Lire la critique de Razorback

Avatar Claire Magenta
7
Claire Magenta ·
6.5

Critique de China Gate par Claire Magenta

Premier long métrage ayant pour sujet le conflit indochinois, et, par extension, premier film étasunien pré-Viêt Nam, China Gate de Samuel Fuller compte parmi les films de guerre majeurs de la riche filmographie du cinéaste. Second film réalisé pour le compte de la 20th Fox de Darryl F. Zanuck avec Quarante tueurs en 1957, en sus du Jugement des flèches pour la RKO, China Gate s'inscrit dans... Lire la critique de China Gate

3
Avatar Claire Magenta
8
Claire Magenta ·
5.4

Critique de Schlock, le tueur à la banane...! par Claire Magenta

Préposé au courrier à la Fox, assistant de production pour De l'or pour les braves (1970) de Brian G. Hutton, cascadeur en Europe pour diverses productions, John Landis multiplia les métiers dans le cinéma, avant de réaliser, crânement, à seulement 21 ans, à son retour aux États-Unis, son premier long métrage nommé Schlock. Auto-financé pour moitié par John Landis, ce Schlockthropus,... Lire la critique de Schlock, le tueur à la banane...!

1
Avatar Claire Magenta
6
Claire Magenta ·