Avatar Loys G. Bakemono

Critiques de Loys G. Bakemono

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.0

Marvel Comedy Club: Une bagarre et puis on se marre, à l'infini....

Le schéma Marvel Studios poussé à son paroxysme: deux blagues une bagarre avec un casting quasi complet des studios. Voilà un résumé global de ce nouvel épisode, on passe un moment sympathique, le cerveau débranché. On notera quelques incrustes d'effets spéciaux quelque peu foireuses (il va falloir penser à mieux gérer ses lumières...) Un futur carton au box office toujours moins exigeant, ce... Lire la critique de Avengers : Infinity War

2
Avatar Loys G. Bakemono
7
Loys G. Bakemono ·
Bande-annonce
6.1

Marvel Studieux.

Rien de bien nouveau au royaume de Marvel Studio, un simple film de super héros standardisé au format imposé par Disney: n'y attendez aucune double lecture, sens caché, relents philosophiques... il n'y a guère la place pour ce genre de futilités au sein de ce scénario tenant sur un timbre poste. Au programme: action, divertissement assaisonné de blagues made in marvel, le tout armé d'un... Lire la critique de Black Panther

1
Avatar Loys G. Bakemono
7
Loys G. Bakemono ·
Bande-annonce
7.2

Alter Négro

Voilà un film qui réussit à unir plusieurs genres (je ne vous dirai pas lesquels pour éviter tout spoiler) pour obtenir une belle critique de la société américaine actuelle, et de son gouvernement au passage, là où on ne l'aurait pas attendu au premier abord. Pourquoi ? Tout simplement parce que la boite de production (Blumhouse Pictures) nous a plus habitué à des films d'épouvantes, parfois... Lire l'avis à propos de Get Out

3 2
Avatar Loys G. Bakemono
7
Loys G. Bakemono ·
Bande-annonce
5.1

Deux paires de pères vont de pair avec un beau père pour la saison du Père Noel

Après un premier essai divertissant mais possédant quelques défauts de rythme, Will Ferrell & Mark Wahlberg réunissent à nouveau leur duo composé d'un beau père cucu la praline et d'un père bad ass mais cela ne s'arrête pas là: cette fois ci, on y ajoute les grands pères et un second beau père ! Un nouveau duo interprêté par John Lithgow (mais si, souvenez vous: Trinity dans Dexter, ou le... Lire l'avis à propos de Very Bad Dads 2

5
Avatar Loys G. Bakemono
6
Loys G. Bakemono ·
6.5

A quoi ça sert un Gavroche sans balloche: il tire à blanc ?

Cas particulier que de celui qui nous a été vendu (et oui) comme le Renaud de sa génération, autant par le sus nommé que de par la critique: alors qu'en est il ? Alors oui, on reconnait la parenté artistique avec beaucoup moins de subtilités que ce soit dans le texte, les sujets, ou la richesse des rimes, bref ses talents d'écriture sont bien moindre que celui qui semble être sa seule et... Lire l'avis à propos de Pourvu

7 4
Avatar Loys G. Bakemono
4
Loys G. Bakemono ·
Bande-annonce
6.0

Larmes Fatales ?

Voilà un projet qui avait de quoi faire flipper dès son premier trailer: une énième adaptation en série TV d'une célèbre licence cinématographique, et pas des moindres ! Le buddy movie par excellence des années 80 incarné par Mel Gibson & Danny Glover, bref la madeleine de Prost (oui celle d'Alain, la speed avec la coupe de cheveux d'époque). Alors qu'en est il réellement de ce projet... Lire l'avis à propos de L'Arme fatale

2 2
Avatar Loys G. Bakemono
7
Loys G. Bakemono ·
Bande-annonce
4.7

Insidious: Le Fast n Furious de l'épouvante ?

Aaaaah, il est loin le temps où James Wan officiait derrière la caméra, on essaye de singer le maître, mais celà ne suffit pas. Ce n'est ni le casting, ni l'intrigue qui permettront de combler le manque d'inspiration que ce soit dans la réalisation ou au scénario. Le film reste un bon petit moment d'épouvante, mais ne va pas au delà de ce qu'avait proposé les autres épisodes, aucun code n'est... Lire l'avis à propos de Insidious : La Dernière Clé

4
Avatar Loys G. Bakemono
5
Loys G. Bakemono ·
Bande-annonce
6.7

DOUBLEment IMPACTé

On nous aurait menti ? JCVD serait en fait JCVJ ! Un agent "Black Ops" utilisant l'identité publique d'un acteur de film d'action. Sorti de ses retraites (d'acteur et d'agent secret), il revient pas au mieux de sa forme mais ultra motivé par l'amour d'une femme. Voilà le pitch de base. On retrouve dans ce rôle taillé sur mesure un Jean Claude Van Damme s'auto-parodiant de façon intelligente:... Lire la critique de Jean-Claude Van Johnson

1
Avatar Loys G. Bakemono
7
Loys G. Bakemono ·
Bande-annonce
4.5

Il est tombé parterre, c'est la faute à Warner...

Les fans l'ont attendu, les studios Warner les ont entendus... Batman V Superman était très clivant au sein du public comme celui de la presse, dès les premières annonces: - Batfleck par ci, - Trop sombre par là, - Snyder par ci - Une narration pas assez évidente au cinéma, pour un blockbuster... Un studio frileux n'aidant pas à aboutir un projet si compliqué: la première partie d'une... Lire l'avis à propos de Justice League

2
Avatar Loys G. Bakemono
6
Loys G. Bakemono ·
Bande-annonce
6.1

Le syndrome du film DIVERTICHIANT: Miss Dumbledore et ses enfants mutants.

En bref: Des codes / paraboles usés par les licences X-men, Harry Potter, à la sauce Burton actuelle, c'est à dire digne d'une commande de Disney réalisée par un "Yes man" qui aurait voulu teinté le tout d'un léger arrière goût de Burton. Une actrice attachiante, on l'aime bien, mais faut dire qu'elle nous rabâche un rôle qu'elle a déjà pris par le passé, tel un Johnny Deep ou Helena Bonham... Lire la critique de Miss Peregrine et les enfants particuliers

Avatar Loys G. Bakemono
6
Loys G. Bakemono ·