Avatar Margoth

Critiques de Margoth

Versus
  Suivre
7.3

Carte postale (trop) figée

[...] C'est justement cet univers en question qui me reste en travers de la gorge. Si, effectivement, c'est beau, il manque quelque chose d'essentiel : de la vie, du mouvement. Comprenez, Folkensange, c'est typiquement cette galette qui te fout devant les yeux des paysages magnifiques. Mais seulement des paysages de cartes postales. Qu'importe que ce soit en style illustratif dessiné... Lire l'avis à propos de Folkesange

Avatar Margoth
6
Margoth ·
7.1

Vitraux et puzzles

Sur Nintendo Switch : Glass Masquerade, c’est typiquement ce petit jeu casu qui fera bondir lesdits hardcore gamers. Tant d’évolutions technologiques pour toujours finir par revenir à des choses basiques, ça paraît tout con il est vrai. Et pourtant, lorsqu’on est en recherche de détente, de zenitude, faire des puzzles, ça fonctionne bien. Voir de jolis vitraux aussi. Et puis bon, qu’est-ce qui est... Lire le test Glass Masquerade sur Nintendo Switch

Avatar Margoth
6
Margoth ·
-

Japon abyssal

Abyss est déjà ce genre d'album qui paraît faussement homogène. De la simple poudre de perlimpinpin dû au côté brut et cracra de sa mise en son. Car il s'avère finalement extrêmement varié, bien davantage que son prédécesseur qui était davantage axé doom. Ici, le côté stoner/sludge que l'on voyait déjà vaguement apparaître à titre ponctuel sur Under The Strawberry Moon est... Lire l'avis à propos de Abyss

Avatar Margoth
8
Margoth ·
-

Entre feu juvénile et morne tradition

[...] Au final, en terme de goth/sympho metal à chanteuse, Ignea se pose avec The Realms Of Fire And Death comme une brise rafraîchissante dans le genre. Malgré tout, à l'instar de ce que nous a montré Jinjer dernièrement, on sent qu'il y a comme un potentiel pour montrer un courant d'air autrement plus fortiche dans le futur. Les désirs... Lire l'avis à propos de The Realms of Fire and Death

Avatar Margoth
8
Margoth ·
Bande-annonce
6.0

Utopie numérique

Sur PlayStation 4 : State Of Mind n’est pas un mauvais jeu : il fait plutôt partie de la catégorie des laissés pour compte qui souffrent d’un très gros manque d’aboutissement. Malgré tout, si les aventures narratives singulières sur fond de dystopie vous intéressent, il serait dommage de le snober pour autant. Car à défaut de nous marquer et nous émouvoir par sa mise en scène, son rythme ou... Lire le test State of Mind sur PlayStation 4

Avatar Margoth
6
Margoth ·
Bande-annonce
7.1

Darkside of the police

Sur Nintendo Switch : Bien entendu, The Darkside Detective n’est sans doute pas le jeu du siècle. Mais reconnaissons que l’on passe un bon moment, à retrouver à la fois ce charme des point’n click loufoques d’antan sans qu’on aille se prendre la tête avec les contraintes frustrantes de l’époque. Ici, on avance de façon fluide, sans fracture du cerveau, tout s’amusant du ton délicieusement... Lire le test The Darkside Detective sur Nintendo Switch

Avatar Margoth
7
Margoth ·
Bande-annonce
8.0

La Guerre des Dragons

Sur PC : Le confinement n’a pas que ses mauvais côtés : c’est une formidable occasion de se pencher sur des jeux de longue haleine. C’est ainsi que je me suis enthousiasmée sur Final Fantasy VII Remake, tranquillement et à mon rythme, sans être sans cesse interrompue par des contraintes extérieures. Et une fois arrivée à ce fatidique déroulé de crédits, ce genre qui te fait être... Lire le test Final Fantasy XIV : Heavensward sur PC

Avatar Margoth
9
Margoth ·
Bande-annonce
7.4

Lapin-frère

Sur Nintendo Switch : Si vous aimez en secret les jeux d’objets cachés mais que vous n’osez pas l’avouer, de peur des railleries qui pourraient vous tomber dessus, nul doute que My Brother Rabbit est un soft sur lequel vous devez vous pencher. Mieux encore, vous pouvez même arrêter de vous cacher tant la direction artistique très réussie et son allégorie plutôt touchante le placent un brin... Lire le test My Brother Rabbit sur Nintendo Switch

Avatar Margoth
8
Margoth ·
-

Loups en bande funky

[...] Même si bon, DeWolff ne nous ménage pas spécialement avec son entame. « Northpole Blues », qui sent bon la jam bluesy chanté par une sorte d'Axl Rose qui aurait avalé un bol de Bee Gees au petit déjeuner, se révèle on ne peut plus cru dans son rendu sonore. Ça sature, ça grésille, sans compter un enchaînement sur un autre sample on ne peut plus cavalier.... Lire la critique de Tascam Tapes

Avatar Margoth
8
Margoth ·
7.2

Décroissance naturelle

[...] Évidemment, j'insiste que cette bafouille n'est que mon avis personnel qui n'engage que moi. Je n'ai clairement pas adhéré à cette dimension folk atmosphérique qui ampute au registre de Nightwish tout son mordant et caractère épique. Cette évolution expliquant peut-être cette impression tenace de sentir un groupe en roue libre, ne jouant que le rôle de bête de simple... Lire la critique de Human. :||: Nature.

Avatar Margoth
7
Margoth ·