Avatar Margoth

Critiques de Margoth

Versus
  Suivre
5.8

Nice Man ?

[...] Je me moque, je me moque mais au final, Ordinary Man n'est pas un album foncièrement mauvais. Si l'on excepte ce fameux « Take What You Want » avec Post Malone, clairement imbuvable. Mais du reste, ça se laisse écouter agréablement. Mais sans que ça n'aille plus loin pour autant. Ordinary Man, c'est clairement l'album fait par un producteur, calibré au... Lire la critique de Ordinary Man

Avatar Margoth
5
Margoth ·
Bande-annonce
7.5

C'est beau la guerre (non)

Sur PlayStation 4 : Fort d’une belle direction artistique et une narration accessible et touchante qui lui sied comme un gant, Soldats Inconnus fera passer un moment d’initiation ludo-pédagogique vraiment plaisant. Assez simple à prendre en main et aseptisé dans sa mise en scène, le sortant des carcans du « serious game » pouvant choquer les âmes sensibles, afin d’ouvrir son public aux... Lire le test Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre sur PlayStation 4

Avatar Margoth
7
Margoth ·
-

Contagion et confinement

[...] Malheureusement, Hyperia a beau savoir y faire, il ne fait pas impasse aux défauts de jeunesse. Insanitorium, dans sa globalité et malgré ses bons moments, s'embourbe dans des passages bien moins marquants, enfonçant l'auditeur dans une certaine linéarité. Où il pestera d'autant plus sur la production. Le manque de présence de rythmique donnant l'impression de... Lire l'avis à propos de Insanitorium

Avatar Margoth
7
Margoth ·
Bande-annonce
7.7

Nostalgie nouvelle

Sur PlayStation 4 : Aux termes de soixante-dix à quatre vingts heures de jeu, difficile de ne pas sortir de cette aventure indemne. Fruit de plusieurs années de travail intensif, Final Fantasy VII Remake est le résultat d’un amour immodéré pour l’œuvre de base, que ce soit par les fans – qui ont semble-t-il fait suffisamment pression pour l’avoir – et par les développeurs – qui ont... Lire le test Final Fantasy VII : Remake sur PlayStation 4

4
Avatar Margoth
9
Margoth ·
6.7

Qui est-ce ?

[...] En revanche, il paraît clair que le pur metalleux ira montrer moult réserves, voire réactions allergiques, quant à ce disque. Car au final Who Are The Girls ? n'est pas foncièrement metallique. Ce qui n'empêche pas qu'il s'en dégage quelque chose d'extrême. Imaginez un mix un peu saugrenu entre une sorte de Punish Yourself (le plus électrique) qui aurait... Lire l'avis à propos de Who Are the Girls?

Avatar Margoth
7
Margoth ·
7.3

Répression sournoise

[...] Bref, Obscene Repressed, c'est un peu de concessions certes mais pour servir un propos d'autant plus généreux, plus à même de s'inscrire dans le temps qu'une énième forme d'agression gratuite au top d'une intensité invariablement haute. Benighted tient peut-être là la recette de la vraie folie qui inspire tant son frontman : des moments de crises hystériques,... Lire la critique de Obscene Repressed

1
Avatar Margoth
8
Margoth ·
7.8

Hiers à la une

[...] Outre ce côté plus viscéral sur l'intensité de ses ambiances, Azusa semble aujourd'hui beaucoup mieux maîtriser son propos et ses idées. Peut-être que cette impression est aussi à mettre sur le compte d'avoir bien potassé son grand frère, toujours est-il qu'il y a moins cette impression que les idées fusent dans tous les sens, à être imbriquées ou s'enchaînent de... Lire l'avis à propos de Loop of Yesterdays

1
Avatar Margoth
10
Margoth ·
5.5

Vincent vs the world

Sur PlayStation 2 : Que les non-connaisseurs de Final Fantasy VII passent vite leur chemin de ce Dirge Of Cerberus tant ce dernier n’a aucun intérêt sans connaissance du lore de base. C’est même son principal argument avec la beauté de ses graphismes et ses quelques cinématiques car le volet histoire et clins d’œils sont bien menés, de la même manière que l’inspiration... Lire le test Dirge of Cerberus : Final Fantasy VII sur PlayStation 2

Avatar Margoth
5
Margoth ·
7.1

Discorde et chien de faïence

[...] Avec ses bons moments et d'autres plus discutables, Kvelertak parvient malgré tout à s'excuser de son tollé précédent. Splid parvient un peu à remonter le capital confiance mais montre une volonté de mutation plus cohérente vis-à-vis de ses racines qui n'est pas encore présentée dans sa forme la plus affirmée. Il y a encore du boulot à faire pour arriver à un... Lire l'avis à propos de Splid

Avatar Margoth
7
Margoth ·
Bande-annonce
6.4

Un trou reste un trou

Sur Nintendo Switch : [...] Un trou reste une trou. Je vous vois déjà sourire. Mais avant que vos pensées déviantes ne vous amènent au fond (… du trou), l’heure est plutôt d’aborder le cas de Donut County. Créé et développé par Ben Esposito en parallèle de son travail au développement de The Unfinished Swan, et après cinq ans à peaufiner son bébé durant ses temps libres pour en... Lire le test Donut County sur Nintendo Switch

Avatar Margoth
7
Margoth ·