Avatar Marlon_B

Critiques de Marlon_B

Versus
  Suivre
7.1

Le but compte moins que le chemin

Qu’il est de bon ton de taper sur le style académique, sur les codes filmiques et surtout sur la voix-off ! Nonobstant que des génies du cinéma en fassent encore usage (Scorsese, pour n’en citer qu’un), il ne manque jamais un petit malin, de préférence bobo parisien, pour nous le rappeler. Ces vieux modernes, nostalgiques de la nouvelle vague ! Flashback, monologue intérieur, voix-off... Lire l'avis à propos de Détour

Avatar Marlon_B
7
Marlon_B ·
8.1

Machiavel et sa mère

Avec moult rebondissements et une succession de récits sans fin, Raoul Walsh crée un suspens ne perdant jamais son souffle, reposant principalement sur le personnage de Cody et sur James Cagney, l’acteur qui l’incarne. Malgré certaines invraisemblances, des situations peu crédibles et des facilités scénaristiques, on est happé par ce Cody, son machiavélisme et ses inépuisables plans... Lire la critique de L'enfer est à lui

1
Avatar Marlon_B
7
Marlon_B ·
Bande-annonce
6.7

Distorsions

Grâce à un excellent travail esthétique sur l’image principalement mais aussi sur le son, grâce à des transitions soignées, une ambiance angoissante et surtout grâce à la plongée hallucinée dans la psychologie pour le moins trouble de la protagoniste (Maud), Rose Glass réalise un premier long-métrage très maîtrisé, aussi fascinant qu’effrayant, intelligemment construit avec cette opposition... Lire l'avis à propos de Saint Maud

4
Avatar Marlon_B
8
Marlon_B ·
-

Ma i soldi per le Camel chi te li dà?

Si le cinéma néo-réaliste avait pour protagonistes les pauvres et leur misère, Gioventù perduta au contraire s’arrête sur une bourgeoisie, jeune et fumeuse de Camel (luxe d’antan), mais non moins pathétique. Plus qu’économique, le drame ici est existentiel – mais découle de l’économie. En effet, avec la montée du capitalisme où le matérialisme économique crée un... Lire l'avis à propos de Gioventù Perduta

Avatar Marlon_B
7
Marlon_B ·
7.5

Ce n’est que du cinéma

Fidèle au genre du film noir, Underworld U.S.A se distingue surtout par son scénario qui crée un véritable suspens, une tension constante, gardant ainsi le spectateur en haleine. Pourtant, que l’exposition est poussive : lieux communs, personnages types, thématique sociale stéréotypée et évidences s’y succèdent, avant qu’une intrigue assez banale ne soit lancée (le meurtre à... Lire la critique de Les Bas-fonds new-yorkais

Avatar Marlon_B
7
Marlon_B ·
Bande-annonce
7.6

Carte postale

Un scénario bien ficelé, une musique entêtante, une ville-carrefour servant magnifiquement de décor vivant à un moment-clé de l’Histoire et surtout une mise en scène géniale : voilà en résumé les raisons du succès du troisième homme. En fait, c’est principalement sur des aspects techniques que repose l’intérêt du film. Grâce à ses Lire l'avis à propos de Le Troisième homme

Avatar Marlon_B
7
Marlon_B ·
Bande-annonce
8.2

Maman, j’ai raté ma vie ?

Étude comparée de La vie est belle et Maman j’ai raté l’avion Si le rapprochement de ces deux films peut sembler déplacé, en choquer quelques-uns voire paraître un outrage pour certains critiques un peu trop dogmatiques, de nombreux points communs en font cependant des proches. Expliquons-nous. 1) D’abord, bien sûr, ce sont deux... Lire la critique de La vie est belle

2
Avatar Marlon_B
7
Marlon_B ·
Bande-annonce
7.1

Acteurs et protagonistes

Explorant le côté sauvage et indomptable de la nature, avec non seulement ces paysages austères et ces chevaux inapprivoisés mais aussi ces êtres rustres et rugueux gouvernés par leur passion plus que par la raison, Chloé Zhao réalise un long-métrage surprenant d’authenticité, de justesse et de réalisme. Dans la lignée de Bresson qui... Lire la critique de The Rider

Avatar Marlon_B
8
Marlon_B ·
Bande-annonce
6.9

Cœur de cactus

Comment écrire un film cohérent avec des personnages fugaces, des lieux transitoires, une mise à distance du temps narratif, le refus du pathos et de l’action, tout en maintenant le spectateur intrigué, séduit, fasciné ? Et bien Chloé Zhao en a trouvé le moyen, et magistralement. Au milieu d’un pays exsangue et sans pitié pour les plus démunis dont la morale capitaliste pourrait être... Lire la critique de Nomadland

7 1
Avatar Marlon_B
8
Marlon_B ·
Bande-annonce
6.0

Coup d'essai

Aussi poétique et romantique que confus et bariolé, Vif-Argent tient de ces premiers films où perce le talent et où en même temps l’on veut tout dire et finit par en faire trop, manquant donc de juste mesure. Toutefois, le scénario semblait à première vue assez minimaliste – peut-être trop pour soutenir un récit aux grandes ambitions : raconter la mort - et son équivalent... Lire l'avis à propos de Vif-Argent

Avatar Marlon_B
6
Marlon_B ·