Avatar MrOrange

Critiques de Arthur

@MrOrange
Versus
  Suivre
8.2

Ah ! Triste sort des hommes

Quel film amer, aigre-doux, magnifié par la présence de Michael Redgrave en professeur de lettres classiques, avec son arrogance discrète, ses déceptions, avec ses manières et son verbe so british, sorte de George Smiley/Gary Oldman - mais grimé en instituteur - avant l'heure... Le film est particulièrement brillant et savoureux du fait qu'il ne s'englue pas dans un mélodrame... Lire l'avis à propos de L'Ombre d'un homme

6
Avatar MrOrange
8
MrOrange ·
Bande-annonce
5.3

Le songe perdu

Le film tient un propos intéressant - celui qu'avec toutes formes de progrès on en vient à oublier l'émerveillement des choses de la Nature - et s'y tient radicalement, le rêve n'existe pas ici, donc en soi c'est une proposition cinématographique assez détonante et osée. Cependant, Trevorrow n'aurait peut-être pas du oublié que tout le monde recherchait dans ce produit attendu depuis quinze... Lire l'avis à propos de Jurassic World

6 1
Avatar MrOrange
4
MrOrange ·
Bande-annonce
6.7

Le Mépris

Je dois vous faire une confession, j'ai un faible pour ce que vous appelez les scènes de "clips arty" au cinéma, vous savez, ces séquences bercées par une musique qui leur donne tout leur sens... Moi, j'aime bien, chez Tarantino, chez Wong Kar-Wai, c'est frais, ça donne envie de bouger, c'est envoûtant... Sauf qu'il y a des limites. Et Dolan les franchit sans limites, ces limites. A croire... Lire l'avis à propos de Les Amours imaginaires

13 7
Avatar MrOrange
2
MrOrange ·
Bande-annonce
7.0

Vivre sa vie : film en trois tableaux

Première incursion (et peut-être pas forcément la plus judicieuse, étant lié à "Comme je me suis disputé"...). Il y a deux choses qui frappent particulièrement dans ce film : Premièrement, le film joue avec tous les genres, commençant par une séquence presque horrifique, pour ensuite s'orienter vers une sorte de thriller politique, avant de s'attaquer au... Lire la critique de Trois souvenirs de ma jeunesse

6
Avatar MrOrange
6
MrOrange ·
Bande-annonce
8.2

Knowledge is power

J'ai toujours été de ceux, il y a encore un peu plus d'un mois, qui avaient un mépris profond pour cette série sans n'avoir jamais regardé un seul épisode, à vomir sur des dires un surplus de violence et de sexe dont se réjouissait une partie du public considérable, public peu agréable d'ailleurs, sacralisant une oeuvre au détritus d'autres. Avant d'attaquer mon ressenti sur chaque saison, il... Lire l'avis à propos de Game of Thrones

17 4
Avatar MrOrange
6
MrOrange ·
Bande-annonce
8.0

Jour de colère

Que Dreyer me pardonne, je n'ai pas regardé la version telle qu'il l'avait souhaité, c'est-à-dire exempte de toute composition musicale. Sans regrets toutefois, ceci étant un mal pour un bien, car la version choisie était celle accompagnée de l'oratorio de Richard Einhorn "Voices of Light", qui est absolument superbe, transcendant ce récit âpre et dur en un véritable parcours... Lire la critique de La Passion de Jeanne d'Arc

7
Avatar MrOrange
8
MrOrange ·
6.5

Un homme et des femmes

Certaines séquences peuvent tourner à vide, on ne comprend pas ce qu'elles viennent faire là, elles sont sèches, dénuées de lyrisme, et de sens à première vue. Ces scènes m'ont tellement peu intéressé que je serai incapable de les décrire, je ne m'en souviens plus. Quelques instants qui viennent obscurcir un tableau moderne, touché par la grâce dans son ensemble. La soirée mondaine, la... Lire la critique de Identification d'une femme

10
Avatar MrOrange
7
MrOrange ·
Bande-annonce
6.5

Cris de haine

Bon alors commençons par les bonnes nouvelles, cette sorte de biopic limité est plutôt efficace, prenante, et surtout l'acteur principal David Oyelowo ne manque pas de charisme pour interpréter une si grande figure historique et donne beaucoup de force aux discours qu'il prononce. Là où c'est plus problématique, c'est la gestion du fond et de la forme par le cinéaste, et c'est un problème... Lire la critique de Selma

8
Avatar MrOrange
5
MrOrange ·
Bande-annonce
8.5

"J'ai toujours refusé d'être un pantin, de danser au bout d'un fil tiré par des gros bonnets"

Parfois, je me demande comment un film avec une mise en scène si sobre, un réalisateur si peu confiant à la barre, des pressions de production absolument terribles, peut être devenu un monument écrasant, un chef d'oeuvre dont l'importance et la portée sont dignes de ces grands maîtres du panthéon de la pensée antique, dont la résonance est universelle, dont chaque citation, tous devenues de... Lire la critique de Le Parrain

17 4
Avatar MrOrange
10
MrOrange ·
Bande-annonce
7.2

To live and die in L.A

Il n'y a rien de plus agréable et de plus vital que de voir au crépuscule un film d'une unité nocturne, avec ses âmes perdues et seules, ces destins de doutes qui s'entremêlent et l'ambiance mélancolique qui s'en dégage. Mann avait déjà exploité plutôt timidement ce filon dans Heat, et Collateral en est un exercice à l'apogée. Duel psychologique et philosophique entre deux magnifiques ratés dans... Lire l'avis à propos de Collatéral

12
Avatar MrOrange
9
MrOrange ·