Avatar OVBC

Critiques de OVBC

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.1

Johnny s'en va-t-en lutte

Cela m'irrite quelque peu les visions superficielles qui ne voient en Rambo, premier du nom, qu'un film survivaliste. C'est en omettre tout contexte : Rambo est l'exploité mais aussi le produit de l'impérialisme américain dont quelques films ont célébré la chute, la fin de l'illusion, la fin du rêve. Rambo, c'est une conséquence et non une cause. C'est un film social, politique,... Lire la critique de Rambo

Avatar OVBC
7
OVBC ·
Bande-annonce
7.6

Charlatanisme

Debout les femmes est un des pires films politiques de ces dernières années. Comment régler une volonté capitaliste par le parlementarisme ? Dans ce film, il n'est cette fois même plus question de ricaner des milliardaires, et pourtant il y aurait fort à dire sur Onet par exemple, mais il est question de servir la soupe à Bonnel dont je ne ferai pas le portrait : c'est un gros con et il le... Lire l'avis à propos de Debout les femmes !

Avatar OVBC
2
OVBC ·
7.5

L'ingratitude ouvrière

Album issu du livre éponyme, Michel Cloup et Pascal Bouaziz offrent un support supplémentaire qui éclaire le bouquin de Ponthus. Et c'est plutôt bien vu puisque je lis pas de bouquin. D'ailleurs, j'ai rarement vu un ouvrier ouvrir un bouquin et pire, avoir une culture littéraire, et pire pire se payer un bouquin de poésie qui raconte ce qu'il vit déjà au quotidien. La voilà,... Lire l'avis à propos de À la ligne - chansons d'usine

3
Avatar OVBC
8
OVBC ·
Bande-annonce
6.2

Un film familial

Film familial, film familial. Il exagère pas un peu, là ? Non. C'est un film familial avec réalisateur et producteurs appartenant à la même famille. Et d'ailleurs, quelle famille ! Pour pondre un engin comme ça, entre cinéma crade et apocalypse sur le rêve américain, il faut avoir été soit visionnaire soit élevé par des zombies. Il n'y a pas un aspect de l'organisation sociale... Lire la critique de Street Trash

1
Avatar OVBC
7
OVBC ·
Bande-annonce
7.4

Le bien intentionné Monsieur Tavernier

Tavernier est mort, vive Tavernier ! C'était un roi conteur, humaniste et fantastique voyageur du temps et des espaces. C'est troublant, la veille de l'annonce de son décès, je regardais "Que la fête commence" et je me disais qu'il était heureux, très heureux, que le cinéma français ait connu l'homme affable, l'oeil malicieux, percutant, sonnant que Bertrand Tavernier avait. Qui d'autre... Lire la critique de L.627

4 4
Avatar OVBC
4
OVBC ·
7.1

Pierre Bellemare en forme de Derrick

J'ai beaucoup de respect pour Luc Moullet. Moi même, j'ai pour dire d'inspiration les rumeurs, les légendes, les faits divers, les bizarreries humaines. Pour tout cela je lui suis reconnaissant car nous avons une fascination pour le macabre ordinaire et le "c'est arrivé près de chez vous". Mais sa démarche non scientifique pose un gros problème. Il ne définit pas le folie d'abord.... Lire l'avis à propos de La Terre de la folie

2 1
Avatar OVBC
4
OVBC ·
Bande-annonce
3.3

Cannibalisme social

C'est un film très moyen mais il fait du bien à la société indienne, mais aussi sur le fond : 99,9 % d'entre nous jouons à un jeu de cannibalisme social qui fait de nous des damnés, des âmes perdues dans des contradictions sociales et économiques. Le centre commercial est à la fois l'endroit de perdition mais aussi de libération. Ce qui constitue une réponse à des films comme Zombie. Lire la critique de Ludo

2
Avatar OVBC
5
OVBC ·
Bande-annonce
6.8

Misérable Icare

On dit que l'espace c'est le néant. Alors ils ont fait un film sur la vacuité. Ça sonnerait presque comme une vanité moderne si seulement son auteur avait relevé cette qualité. Au lieu de ça, on assiste à une gesticulation digne d'une téléréalité dans les étoiles. Le fait que ce soit bien fait, et qu'il soit mis le max de pognon pour ce cinéma de foire dont la place devait être au... Lire la critique de Gravity

1
Avatar OVBC
4
OVBC ·
Bande-annonce
7.6

Une lucidité spectatrice

Devant les critiques dithyrambiques, j'arrivais avec de forts a priori, fermement décidé à trouver une faille à ce film.Hé bien j'ai été surpris de me retrouver devant un film profond, presqu'un opéra, avec des clans d'intérêts contraires qui s'affrontent sur fond de drame humain. Je regrette seulement que les personnages ne nous emmènent pas davantage dans leur début de lucidité.... Lire l'avis à propos de Les Misérables

1
Avatar OVBC
6
OVBC ·
Bande-annonce
6.9

À poêle

Ce coup-ci, je ne résiste pas à ouvrir une parenthèse pour une petite session estivale de ciné-club avec une oeuvre fraîche, jubilatoire, cartoon même et injectée d'humour noir.Le regretté Paul Bartel, plus connu pour "La Course à la mort de l'an 2000", est un auteur, un must de la comédie américaine qui se sert autant du cinéma Z et cheap à la TROMA que de la comédie sociale sur fond... Lire l'avis à propos de Eating Raoul

1
Avatar OVBC
7
OVBC ·