Avatar Paul Staes

Critiques de Paul Staes

Versus
  Suivre
7.5

La révolution désespérée d'un homme contre la réalité.

Pourquoi la réalité est-elle aussi insupportable ? Pourquoi des auteurs de notre monde, systématiquement, s'échinent à créer des réalités imparfaites, amputées, mutilées ? Lucrèce lui-même disait dans De Nature rerum que les mots étaient des atomes imparfaits, vaines tentatives d'une reconstruction d'un monde dont jamais le poète ne pourra toucher réellement l'essence. Boris Vian fait partie... Lire l'avis à propos de L'Écume des jours

1 1
Avatar Paul Staes
7
Paul Staes ·
Bande-annonce
7.5

La vérité sur le masque

Il y a des films qui parlent d'eux-mêmes tant, après leur vision, il est difficile de véritablement en dire quelque chose. Cela n'est finalement que l'essence même du cinéma qui se distingue de la lecture par la passivité du spectateur vis-à-vis de ce qui s'impose à lui, des images et de sensations qui l'assaillent par des plans, des dialogues, de la musique et des jeux de lumière.... Lire la critique de Au revoir là-haut

2
Avatar Paul Staes
8
Paul Staes ·
8.0

Les ravages de la pensée de Platon ou Ubik comme essence divine.

Ubik est sans doute un chef d'oeuvre de la science-fiction. J'ose le dire avec beaucoup de réserves car comme beaucoup de ses nombreux lecteurs, il est en réalité une des premières œuvres de science fiction que j'ai lu, et donc je le critique avec toute la modestie d'un néophyte. Notre génération est bombardée en permanence de romans fantastiques ou de fantasy ou encore d'une forme... Lire l'avis à propos de Ubik

1
Avatar Paul Staes
8
Paul Staes ·
8.0

Les aventures niaises et mièvres des petites bourgeoises anglaises

Âpre lecteur de classiques en tout genre, admirateur absolu de tous les stylistes et grands romanciers des temps perdus, je m'attaquai à Orgueil et Préjugés avec l'espérance d'un nouveau coup de foudre romanesque, d'autant plus que je n'avais entendu que du bien de cet illustrissime roman de Jane Austen. Que de surprises quand je me rendis compte que ce roman n'était ni plus ni moins... Lire l'avis à propos de Orgueil et Préjugés

9 7
Avatar Paul Staes
5
Paul Staes ·
Bande-annonce
7.2

L'enfance sacrifiée sur les ruines de la Russie.

Ce film n'est pas réellement une dissertation sur le désamour dans un couple, mais un pamphlet de désamour pour la Russie du XXIème siècle. Il est difficile de se faire une opinion très objective sur l'attitude ou l'avis à donner sur ce pays qui fait tant couler d'encre dans nos sociétés occidentales, et tout particulièrement en France, qui possède une histoire assez tourmentée, charnelle et... Lire l'avis à propos de Faute d'amour

2
Avatar Paul Staes
8
Paul Staes ·
Bande-annonce
7.4

L'insoutenable dépérissement d'un corps malade.

Je ne sais pas vraiment ce que je pense de ce film. Je m'attendais à être déçu, mais je ne m'attendais pas à avoir trouvé ce film à la limite de l'insupportable, non pas parce qu'il est médiocre, mais parce qu'il touche juste. Je déteste ce film non pas parce qu'il est raté, mais parce qu'il m'a profondément heurté, intimement choqué, bouleversé et même fracassé à un point que je n'ai pu en... Lire la critique de 120 battements par minute

1
Avatar Paul Staes
9
Paul Staes ·
Bande-annonce
6.8

La consomption de l'Egypte.

Le Caire Confidentiel raisonne à mes oreilles comme une référence aux romans noirs de James Ellroy, et cela n'est pas complètement anodin, tant le titre français est plus évocateur que le titre anglais The Nile Hipton Incident. Le film n'est pas exactement un polar, mais bien un film noir dans l'acception noble du terme, et avec les mêmes principes et règles du genre. Il... Lire la critique de Le Caire Confidentiel

Avatar Paul Staes
8
Paul Staes ·
8.3

La philosophe comme transfiguration.

Le premier et principal mérite de l'oeuvre de Nietzsche est qu'il a mis l'Homme au centre de sa philosophie. L'Homme est la source, l'instrument et l'objectif de la philosophie. Dès les premières pages, Nietzsche exprime son parti-pris : chaque pensée, chaque considération et chaque opinion dépendent de la "santé" de la personne qui les émet. Pour être sincère, le livre est long, parfois... Lire la critique de Le Gai Savoir

2
Avatar Paul Staes
6
Paul Staes ·
7.3

Comment décevoir un lecteur ?

Quand on se découvre une passion infinie pour les romans noirs, il fallait impérativement lire une aventure de Dortmunder, héros mythique d'un des nombreux romans de Donald Westlake. Comment voler une banque devait être un des meilleurs romans de l'auteur, pourtant, cela fut réellement plutôt une forme de nouvelle un peu trop développée à l'intrigue très pauvre. Je ne m'étendrai pas... Lire l'avis à propos de Comment voler une banque

Avatar Paul Staes
5
Paul Staes ·
7.8

Cherchez la femme !

Il y a des coïncidences étranges, et les goût sont parfois bien curieux. Comment est-il possible de se goinfrer de classiques français tout en s’amourachant d’un roman noir américain aussi sombre et cru ? Peut-être parce qu’ils s’appuient sur la même grande technique et la même finesse. Le Dahlia Noir est un des plus grands chef-d’œuvres qu’il m’ait été donné de lire dans ma toute petite... Lire l'avis à propos de Le Dahlia noir

Avatar Paul Staes
9
Paul Staes ·